GABEGIE AUTOUR DES LIONS

6 réponses

  1. issa gibb dit :

    On reprend les mêmes et on refait les mêmes conneries.
    Au Mondial en Russie, les ministres et les adhérents Apéristes sénégalais ont dilapidé l’enveloppe du Mondial pour aller en Russie dans les meilleurs hôtels, alors que les logements des joueurs de l’Equipe Nationale Sénégalaise étaient plus que sommaires.. Puis, les joueurs sénégalais furent jetés dehors de l’hôtel dès le lendemain de leur élimination et sans avion de retour prévu à l’aéroport. Plusieurs joueurs sénégalais ont pris des avions pour rejoindre directement leurs clubs en €urope. Ceux qui sont rentrés au Sénégal, ont du attendre un avion, un jour entier, bloqués dans l’aéroport en Russie. Zéro pointé dans l’organisation du ministre Matar Bâ et la fédération d’Augustin Senghor et si peu de respect pour les joueurs nationaux…
    Deuxième erreur, ils ne comptent que sur Sadio Mané pour faire gagner le Sénégal. Ils n’ont toujours pas compris que le football est un sport d’équipe et que Sadio Mané n’est pas un superhéros aux pouvoirs illimités et que cette politique footballistique de l’individualisme mène toujours le Sénégal, à la défaite.
    Enfin, le sinistre ministre Matar Bâ est allé en Russie avec une délégation de 70 marabouts aux frais des contribuables sénégalais ??? Comme si on gagnait une Coupe du Monde avec des marabouts et pas avec les jambes de joueurs ??? Et on a vu le résultat… Plus con, tu meurs !

    ReCome-back pour le CAN 2019 en Egypte : on invite les copains, ses enfants, les relations et on gaspille l’argent des contribuables sénégalais dans des privilèges honteux alors que le pauvre peuple sénégalais courbe l’échine sous le poids de la misère… Reconduit à son poste ministériel en avril 2019, Matar Bâ et augustin Senghor appliquent les mêmes règles (privilèges, militantisme, clientélisme, népotisme, gaspillage, gabegie , etc.. Et les équipes du sinistre ministre des Sports et du président de la Fédération sénégalaise, avec leurs invités, s’engraissent en Egypte sur le dos des Sénégalais et de l’Equipe Nationale Sénégalaise… Très loin, très loin des vrais valeurs du Sport, même si on ne nous parle pas de la présence de marabouts, cette fois-ci (Un oubli journalistique, sans doute ?)
    Tout ce petit monde repu et bien corrompu dans leur « Bamboula » financière, croit encore que Sadio Mané va faire gagner le CAN 2019 au Sénégal, à lui tout seul… Tout comme, ils s’étonnent encore que les joueurs sénégalais rentrent en courant dans leurs clubs respectifs en €urope où ils sont mieux payés et surtout, mieux respectés comme Mané à Liverpool, Idry à Everton, Koulibaly à Naples, Wagué à Barcelone ou Ismaila Sarr à Rennes pour exemples…
    Le pire est, sans doute, à venir est une bonne conclusion… « Parce quand on est con, on est con » chantait Georges Brassens… On croise malgré tout, les doigts et on espère un miracle (pas maraboutique ) ???

  2. le chaman dit :

    J’ajouterai pour paraphraser Jacques Chirac, que les cons ça volent en escadrille et c’est à ça qu’on les reconnaît. Et les chefs d’escadrille sont toujours les mêmes.

    • Jean Maurice dit :

      Rendons a cesar ce qui appartient a cesar
      Ce n’est pas de Chirac et de plus ce sont 2 phrases différentes de dialogues de film de Jacques Audiard
      Si les cons volaient tu serais chef d’escadrille

      Et les cons, ça pose tout c’est à ça qu’on les reconnais

      On prêt à Chirac la phrase les promesses n’engagent que ceux qui y croit, mais je pense que Churchil m’avait dit bien avant lui

  3. le chaman dit :

    Méa culpa. Chirac avait dit: les emmerdes ça volent en escadrille . J’ai comme l’impression que ça peut s’appliquer à la période présente au Sénégal.

  4. D. Bâ dit :

    Alors alors !? Le football n’est pas « propre » ? ah c’est vrai, dès qu’il y a de l’argent dans la course, il faut en « profiter » ! L’argent (le pognon, le pèze, le fric, le flouze, etc.), digne successeur du veau d’or, pourrit tout, surtout du côté des nantis… plus on en a, plus on en veut… D’autres en manquent cruellement, mais qu’importe !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :