3 MILLIONS DE TOURISTES

20 réponses

  1. snake dit :

    Ca fait minimum 27 avions pleins de touristes par jour, 7 sur7. Du coup je doute.

    • amy dit :

      Il y a longtemps « certain » a multiplié les pains pour nourrir la foule, permettez donc que Maintenant « un autre » puisse « grâce à la modernité » multiplier les touristes

  2. Glock dit :

    Et avec un visa, bien sûr !!!

  3. Reginald Groux dit :

    On espère qu’il ne se trompe pas d’un zéro, vu la cherté de la destination et le visa… Youssou Ndour tablait déjà sur trois millions de touristes en 2015. On a vu ce que ça a donné…

  4. Tiocan dit :

    C’est plutôt mal parti pour atteindre les 3 millions de touristes. Encore du pipeau.

  5. trevidic dit :

    Bonjour,
    L’optimisme des nombreux ministres du tourisme est le seul élément positif ,mais en contre partie le BOU el MOGDAB qui commence sa saison de navigation en novembre pour touristes sur le fleuve SENEGAL ne peut plus passer l’écluse de DIAMA par suite à un énorme retard dans les travaux qui ne précise plus la fin .
    alors la distance DIAMA /ST LOUIS se ferait en ….bus .
    Encore fallait il commencer les travaux pendant la période de « repos » du bateau !

  6. patrick dit :

    Un ministre dynamique qui fixe des objectifs certes difficile à atteindre mais ce pays bonant- malant ce trace des perspectives. Créer un aéroport, une autoroute, améliorer les réseaux routiers. Rien n’est facile, il faut du temps mais on sens ce pays avancer. J’y vais régulièrement depuis bientôt 10 ans et je trouve qu’il y a qu’en même une dynamique malgré l’expression sénégalaise: « se presser lentement… ».
    Alors de grace ne revenez pas en arrière avec cette argumentation dramatique du Ministre de l’intérieur sur la mise en place des visas… Cela risque de couter très très cher au Sénégal.

    • snake dit :

      Pour l’aéroport dommage que les concepteurs aient orienté la piste coté zone touristique plutot qu’au dessus de terres vides, surtout si le trafic augmente fortement.

    • Ndiaye dit :

      Cher Patrick,
      Merci de l’optimisme, de la clairvoyance et de l’objectivité, vertus rares ici croyez mo
      je me permettrai de rajouter à votre liste: …le réseau ferroviaire, un nouveaux port, des avions derniers cris flambant neufs, des centrales solaires, de nouvelles universités, des aéroports régionaux, des ponts inter états, etc..
      Et pourtant certains ici se demandent encore où passent les presque 7% de croissance depuis 3 ans..

      Je rajouterai tout cela sans une goutte de pétrole, ni de gaz. Je vous laisse alors imaginer dans 3 ans ce qu’il en sera avec les 10 puis 11% de croissance générés. Faudra attacher les ceintures, car ça risque de passer à mach 2 !

  7. Stephane dit :

    Je me souviens de LLS plein de touristes le dimanche soir,mais bon c’était 1990

  8. Dibon dit :

    Bonjour
    Oui ok. Mais diminuez d’abord les taxes sur les vols. Le billet est trop cher ! Plus de repère par rapport à d’autre destinations…….

  9. issaly dit :

    Ah oui trop de taxes

  10. le chaman dit :

    J’ai regardé les statistiques fournies par L’ANACIM, donc les données des aéroports du Sénégal. Ils arrivent en moyenne 150 000 personnes par mois en avion. Donc 1 800 000 personnes sur l’année. Et c’est vrai que le nombre d’arrivée, et par conséquent de départs à très sensiblement augmenté cette année.
    Mais pour autant les 1 800 000 personnes sont’ils des vrais touristes. Une fois enlevé les hommes d’affaires comme ont dit, les sénégalais revenu ou partant en voyage, les résidents qui voyage souvent plusieurs fois dans l’année. Avec leurs familles. Les ingénieurs et techniciens de tout poils. Il reste combien de touristes??
    Je vous le demande. Car j’ai l’impression que ce ministre, comme ses prédécesseurs d’ailleurs nous gonfle très fort son chiffre.
    Ce faire plaisir à ce point, c’est carrément de l’onanisme.

  11. Eddy dit :

    Le nombre d’entrées ds un pays n’est pas le nombre de c touristes… Il ft savoir compter et faire la différence.

  12. Ndiaye dit :

    des touristes qui pinaillent pour 50 euros de visa ont ils vraiment plus de dépenses et de rentabilité économique pour le pays qu’un émigré en vacances chez lui aprés 1 ou plusieurs années d’absence. souvent bien le contraire..ne pas se focaliser sur le statut occidental du touriste. un vacancier national en sejour chez lui est un touriste et vient aussi pour depenser, souvent une fois sur place ils louent une voiture, prend un appart sur bnb, fait plaisir à ses proches. c’est beaucoup d’argent durement gagné et dépensé en 2 ou 3 semaines …

  13. lucas dit :

    un touriste qui ( pinaille ) pour 50 euros ?? et une famille avec trois enfants ca fait 250 qui ne vont ps pour le commerce local

  14. amy dit :

    Pourquoi se limiter à 50 euros alors. C’est vrai qu’un émigré rentrant chez lui dépensera beaucoup pour épater la galerie et faire leurs dons à Touba si il en reste. Pendant ce temps les « touristes » iront qui au Maroc, qui en Tunisie, qui en Asie, Qui au cap vert. Les seuls « baisés » seront toujours les mêmes (les employés du domaine de Nianing, ceux du Laguna beach à Mbodiene, du Pointe Sarène Beach et bien d’autres encore;;;;;Ils attendent eux la pluie de billets que vous leur promettez. Sortez donc du bois et investissez vous pour leur permettre d’entrevoir un avenir meilleur

  15. ivan dit :

    Pour une fois, je suis partiellement d’accord avec Ndiaye. Si la mise en place du Visa se fait dans de bonnes conditions, ce qui n’a pas été le cas la dernière fois, pourquoi pas… De bonnes conditions, c’est une procédure simple , fluide, une procédure qui permet d’obtenir un visa en ligne où à l’arrivée sans être une usine à gaz. Et une procédure qui tient compte des objectifs touristiques, c’est à dire Exemption pour les voyages organisés. Quant aux résidents, si la procédure est simple et adaptée (sur la durée), n’est ce pas préférable à une carte de résident qui est devenue très complexe ?

    • issa gibb dit :

      Le problème est que le Sénégal est incapable d’assurer une procédure simple et fluide pour obtenir un Visa et encore moins dans la durée, ce qui fera encore fuir les touristes… L’exemple du Visa de 2013-2015 ne semble pas avoir été compris par les imbéciles véreux à faire quelques sous, sur de rares touristes et perdre des milliards en touriste perdus… L’obtention du visa sera aussi complexe que la dernière fois et comme la carte de résident ou tout document administratif au Sénégal, çà galère…
      Enfin, l’exemple du Maroc sans Visa est justifié et opportun : un pays avec 7 millions de visiteurs, sans Visa et avec une sécurité supérieure au Sénégal… Car au Sénégal, la police touristiques qu’on ne voit jamais, est inexistante…
      Le Visa au Sénégal tuerait le Tourisme et le Bas Peuple Sénégalais qui survivent du Tourisme… Et çà, Macky Sall et toute sa bande de politicards et de religieux à rien foutre, s’en foutent comme leurs premières chemises… Les premiers, occupés à sentir le gaz et le pétrole pour s’en foutre plein les poches pour le reste de leu mandat… Et les seconds en robe, occupés à sauvegarder leurs privilèges éhontés, à exploiter les enfants Talibés esclaves mendiants et à détruire le tourisme des occidentaux au Sénégal…
      Tout cela sur le dos du pauvre peuple Sénégalais ! Le Sénégal n’a pas besoin de Visa…
      Le pauvre peuple Sénégalais a besoin de Touristes, sans Visa comme au Maroc !

  16. DELERUE Victor dit :

    Je ne comprends pas l’intérêt réel du visa. De grands pays touristiques comme le Maroc par exemple n’en exigent pas et pourtant, la sécurité est très bien assurée! Inutile donc d’ennuyer les touristes et d’exiger encore 50€ par personne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :