FORCES DE L’ORDRE: BILAN DU MAGAL DE TOUBA

3 réponses

  1. JPC dit :

    Question de sécurité: les statistiques ne précisent pas le nombre de touristes
    non sénégalais ni d’ailleurs s’ils sont tous sénégalais.

  2. Dialo dit :

    En tout cas c’est très mal fréquenté ce Magal mais ça permet aux religieux de s’en mettre plein les poches et d’avoir encore un peu plus d’emprise sur les pauvres gens.

  3. issa gibb dit :

    En plus d’être un haut lieu, annuellement, d’accidents routiers pendant chaque Magal mouride avec ses morts inutiles : Ce Magal mouride est un haut lieu de consommation de drogues, avec ses gardiens de sécurité, des talibés adultes des mourides, les Baye-Fall qui vendent à tours de bras, leurs productions d’herbes pures appelées « Ganja » ou chanvre indien par les pandores, avec toutes les autres drogues ou cachets euphorisants en circulation pendant le Magal à Touba…
    Le problème, c’est que de trop nombreux jeunes sénégalais qui viennent pour la première fois à ce Magal, sont initiés à la fumette de la Ganja en même temps que leur démarche religieuse adolescente ou de jeune adulte… Ce qui fait un cocktail détonnant de « Religion + Défonce » auquel il faut ajouter + Fric car ils deviennent des nouveaux consommateurs potentiels aux mains des prédateurs dealers au Magal, mais aussi ensuite, de retour au bercail auprès des dealers du coin, dépensant leur maigre argent pour la « Drogue qui fait rire qu’au début » => Avec tous le cortège de problèmes que çà entraine, après, dans les familles…
    Cette expérience de fumette n’est pas heureusement vécue par tous les jeunes qui vont pour la première fois au Magal de Touba, il y a aussi des jeunes honnêtes, religieux respectueux et fervents fidèles musulmans…
    Mais, même si on ne peut pas imputer directement ce problème de vente et de consommation de drogues, aux autorités mourides pendant leur Magal : Ils ne peuvent pas ignorer que problème existe et que leur Magal est un grand centre rassemblement de population qui attire aussi, tous les bandits, arnaqueurs, voleurs, dealers, proxénètes et autres racailles en tous genres… Au sein même de leur confrérie, avec les BayeFall, producteurs-cueilleurs et dealers-revendeurs de drogues dites douces pendant le Magal et ailleurs durant l’année…
    C’est le silence des autorités mourides, avec leur Khalife Mountakha Mbacké en tête… Ou son arrogant porte-parole Bass Abdou Khadre Mbacké (Pour info : le plus riche marabout du Sénégal) ou son frère, l’imam de la grande mosquée de Touba, Fallou Abou Khadre Mbacké… Ou encore le chargé aux affaires religieuses et aux relations extérieurs mourides, l’intellectuel Mor Mbacké Mourtada, pour ne citer qu’eux… Dans leurs silences assourdissants à ne pas dénoncer ouvertement ce problème de drogues, autant sur le plan religieux que sur le plan humain, en particulier auprès de la jeunesse ???
    Tout comme, on s’étonne toujours de leur silence à ne pas dénoncer l’exploitation des enfants talibés esclaves mendiants par de trop nombreux marabouts au Sénégal ???… Tandis que leurs propres enfants mourides étudient le Coran, dans des sales de classes modernes, sur des bureaux flambants neufs, avec des tablettes informatiques derniers cris, dans des boubous bleus, verts ou blancs suivant les saisons, impeccablement propres, dans des écoles coraniques ou daaras mourides dignes de leurs fortunes… Et bien sur, où les enfants sont bien nourris et ne vont pas mendier dans les rues, entre 2 cours du Coran ou entre les 5 prières musulmanes du jour…
    Avec cette daara immaculée de Mbacké, que l’on se sert toujours pour montrer en exemple du bon niveau éducatif de l’apprentissage du Coran dans une école coranique au Sénégal à travers le Monde entier… Et qui sert hypocritement aussi, à cacher au Monde : La réalité de la Honte du Sénégal sur le sort fait à des milliers d’élèves coranique au Sénégal, avec plus de 200 000 enfants talibés esclaves mendiants et maltraités dans des daaras pourries et nauséabondes… Avec ses enfants innocents, abandonnés de tous, aux mains de marabouts esclavagistes, véreux, maltraitants et cyniques, dans des conditions inhumaines, pires que celles des animaux au Sénégal…
    Tous les pontes religieux confrériques mourides ne peuvent ignorer tous ces problèmes ??? L’insécurité du Magal, les accidents routiers et leurs morts inutiles, les ventes et la consommation de drogues pendant leur Magal, l’exploitation des enfants talibés, ainsi que la misère du peuple sénégalais persévérante… Pourtant, ils se taisent toujours, cachés derrière la « Volonté de Dieu » en ne le priant même plus et en lui préférant prier leur guide « Serigne Touba » pour faire du Fric, encore du Fric, toujours du Fric… Sans jamais de partage, de pitié ou de charité, propres aux valeurs normalement religieuses ???
    Entre nous, les mourides du Sénégal, ne seraient-ils pas devenus une clique familiale de radins égoïstes sans charité et sans pitié, des pseudo-religieux islamiques dévoyés des valeurs de l’Islam soufie, pervertis au dieu « Fric » et complices par leurs silences, de tous les problèmes cités ci-dessus, au Sénégal… Et leur capitale Touba , serait la nouvelle Sodome et Gomorrhe du Sénégal d’une grande fête païenne ??? Qui sait ???

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :