LE GAZ DU SÉNÉGAL

5 réponses

  1. issa gibb dit :

    Un article très intéressant sur la découverte d’hydrocarbures au Sénégal face aux enfumages habituels…
    Une bonne Opportunité pour ce pays classé à la 162 ° place selon l’indice du développement humain, si bien maintenu, soutenu et entretenu par ces élites politiciennes et religieuses, pour monopoliser et détourner toutes richesses du pays, sans partage et laisser le peuple dans la misère… Mais un opportunité qui ne révolutionnera pas sa structure économique ???
    Zut alors ! Le pétrole ne va pas sauver le pays et sortir le peuple de la misère, comme on l’a promis
    sans cesse dans des discours glorieux, pendant plus de 6 ans ??? on nous aurait encore menti ???
    Et Non ! Pas de grands espoirs de changements et de révolution de la structure de l’économie sénégalaise :
    – Parce que les puissances étrangères ont déjà la main mise sur toute l’exploitation du pétrole au Sénégal.
    – Parce que le Sénégal est trop pauvre pour faire des forages qui coutent trop chers et qu’il a d’autres priorités.
    – Parce que les réserves trouvées ne pourront sortir que 100 000 barils par jour, au même niveau du Ghana, loin derrière l’Arabie Saoudite, le Vénézuela ou le Nigeria et que ses réserves sont estimées à 30 ans…
    – Parce que le pétrole ne rapportera qu’un milliard de dollars aux caisses du trésor du pays et que le Sénégal devra le dépenser à réussir sa transition énergétique, surtout dans l’électricité et la pollution atmosphérique…
    – Parce que le Sénégal manque d’industries et d’emplois et que le pétrole l’installera dans un système économique de rente qui détruira les économies primaires, comme la pêche et l’agriculture, en plus des risques de dégâts écologiques et de marées noires…
    – Parce que la corruption n’est pas à sous-estimer dans un pays où la corruption est un sport national et où le Président Macky sall a déjà essayé de placer son frère Aliou Sall , tout aussi incompétent que son beau frère Mansour Faye, ministre de l’Hydraulique, à la tête d’un bloc pétrolier en 2012 avant de le limoger sous pression populaire en 2016…
    En clair, à la lecture de cet article, ce n’est pour demain, ni en 2021, ni dans 30 ans, que le peuple sénégalais sortira de la misère, avec ou sans pétrole… Si l’Etat Sénégalais s’adosse à une seule ressource naturelle en délaissant tous les autres secteurs, avec les risques écologiques et de destructions des secteurs économiques primaires de la pêche et de l’agriculture, dans une économie de rente, très bien expliquée…
    Tout un programme qui doit en réveiller, plus d’un… Après les enfumages gouvernementaux successifs sur les INCROYABLES et IMMENSES réserves de pétrole, découvertes au Sénégal qui peuvent détruire tous ses autres secteurs économiques et en aucun cas, sortir le peuple de sa misère …
    Et mettre en plus le Sénégal en danger, avec tous les requins, groupes terroristes et autres bandes armées qui vont accourir pour avoir leurs parts du gâteau pétrolier… Ce qu’a oublié de mentionner cet ingénieur géologue Fary Ndao pour ne pas noircir, un peu plus le tableau pétrolier au Sénégal, dans un article intelligent, réaliste et surtout honorable dans sa véracité, si peu présente du côté des gouvernants au Sénégal, par nature…

  2. Béatrice BRUN dit :

    Senegalrainbow Un grand merci pour votre article !!
    A Lire et à RELIRE !!!
    Le commentaire de Issa GIBB
    Tout est dit ! Précis, comme d’hab!!
    Je retiens dans le commentaire la phrase :
    Attention a la DESTRUCTION des secteurs de la PECHE et de l’ AGRICULTURE, Marées Noires, Dégât Écologiques?
    Il y a quelques années, j’entendais l’ancien Président Monsieur WADE, dire à plusieurs reprises, que le Sénégal, s’ en sortirait avec L’AGRICULTURE !!!
    Mais, ce n’est juste que mon opinion, et je la partage!

  3. Ndiaye dit :

    Dejà annuellement cela nous rapportera 5 fois plus que « l’aide » publique aux développements, c’est deja pas mal.

    L’autoroute ILA touba a couté 400 milliards, l’aibd a couté 400 milliards

    Imaginer ce que le Senegal peut alors faire avec 500 milliards par an pendant 20ans au moins

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :