IL FAUT REBOISER LE SÉNÉGAL

3 réponses

  1. issa gibb dit :

    Le reboisement d’espaces dans des villes, serait une bonne initiative… Problème d’eau et d’arrosage à voir ???
    Le reboisement dans le rural, se heurte, comme dans le projet de la Ceinture Verte, aux troupeaux errants qui bouffent tout, surtout les pousses des jeunes arbres ou jeunes plantes, chaque année… Autre problème, plus complexe ???

  2. Réginald Groux dit :

    Il existe au Sénégal une variété d’acacia qui produit des petites fleurs jaunes, mais dont je ne connais pas le nom. Ces arbres nécessitent d’être protégés lorsqu’ils sont petits contre les chèvres et les bœufs, mais ils grandissent très vite, 5 mètres de haut en trois ans et 8 à 10 mètres en 5 ans. Plantés à l’hivernage et arrosés la première année, ils poussent ensuite sans aucun apport d’eau. Et, cerise sur le gâteau, les feuilles sont pérennes. Comme d’habitude, les solutions faciles sont là, à portée de main, mais sans la volonté politique ou sans l’application des consignes, on ne progresse pas. Le seul vrai problème au Sénégal, pays dont tout le monde dit qu’il bénéficie d’atouts exceptionnels dans bien des domaines, le seul vrai problème disais-je, c’est l’immobilisme qui gangrène le pays.

    • Xx dit :

      L’immobilisme, oui, c’est bien çà. Il ne suffit pas de dire « on va faire », il faut faire… mais c’est toujours plus tard… Inch’Allah ! ou pas du tout ! Comme la protection des plages de Saly, dont les travaux devaient commencer mi-juillet 2018, reportés à octobre ou aux calendes grecques… Hélas, trois fois hélas…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :