LA GESTION DE SALY PORTUDAL EN QUESTION

3 réponses

  1. Y esbzh dit :

    Un maire Analphabète, et corrompu jusqu ‘à la moelle,ainsi que toute son administration.
    Une SAPCO aussi incompétente que corrompue

    Un état qui protège tout ce joli monde
    Et voilà la résultante de toutes ces années de mauvaise gestion

    LA SOLUTION. : DÉGAGER toute cette MAFIA aux prochaines élections
    Car cela ne pourra pas être pire

  2. Laugenie catherine dit :

    Dommage,c’était un endroit splendide,magnifique.Le gouvernement a touche de l’argent pour refaire les plages ou est passé cet argent.Plus de plages plus de touristes.

  3. issa gibb dit :

    Un article juste qui dénonce l’état déplorable dans lequel se trouve Saly, la première station balnéaire de l’Afrique de l’Ouest, ex-perle touristique de la Petite Côte qui n’est plus que l’ombre d’elle même, par la faute de plusieurs facteurs qui sont inlassablement répétés, mais vains…
    Un premier facteur, le maire de Saly, Ousmane Gueye avec un appel sincère à le virer, pour prendre sa place…
    Il est vrai que sa gestion de Saly est des plus curieuses, avec une mairie flambant neuve au détriment d’une école d’enfants qui était centrale, proches des habitations des parents dans le système : Tout pour ma gueule et que mes administrés se débrouillent… Une mairie, où les fonctionnaires ne sont pas du tout à l’écoute et aux services des habitants saliens avec une Chef du service des prolongations de séjours « Madame fait la gueule aux toubabs » qui mène la vie dure aux résidents toubabs avec une petite pointe de racisme dont elle garde le secret… Ensuite, il y a eu l’achat de 2 tracteurs remorques pour le ramassage des ordures, trop vite tombés en panne et sans pièces et pneus de rechange, ce qui laisse la station dans des situations d’insalubrité fréquentes car Ousmane Gueye n’est pas le roi de l’anticipation, il aime bien vivre sur ses acquis, dans l’Immobilisme Africain… Puis, il s’est lancé dans une politique de construction de trottoirs, éternellement inachevés, qui laisse la station balnéaire ressemblait à un champ de guerre, ce qui n’est pas bon du tout, non plus pour le Tourisme… Il y a aussi le problème de l’érosion côtière et la disparition des plages qui pour une station balnéaire, çà l’a fout mal et le bis-bis permanent avec la SAPCO, aussi incompétente et corrompue, personne ne sait ce que sont devenues les aides financières pour sauver le littoral salien, financer les constructions de digues et autres freins à l’érosion, qui ont disparu comme neige au soleil… Tandis que chacun se renvoie la balle, entre la Mairie et la SAPCO, en jetant des centaines de familles saliennes au chômage et dans la précarité, puisque sans sauvetage des plages de la station balnéaire, les touristes ne viennent plus… A part, quelques séné-gaulois qui n’arrivent pas à vendre leurs villas à des prix raisonnables et d’autres qui se mordent les doigts d’avoir investi à Saly, vue la détérioration de l’ambiance envers les toubabs au Sénégal… Et ce n’est pas, non plus, l’ex-président de la SAPCO, Bocar Ly parti à la promotion touristique du Sénégal à Dakar, qui va nous dire où est passé tout le fric pour construire les digues de protection à Saly…
    C’est tout le paradoxe du Tourisme sénégalais, ils ont une station en état de marche, pourvoyeuse de centaines d’emplois pour la région de Mbour et ils la laissent se détruire, en nous enfumant avec la création d’une nouvelle cité balnéaire à Pointe Sarène qui va détruire à son tour, une jolie réserve naturelle de la Petite Côte… Plus cons irresponsables ! Tu meurs…
    Pour revenir au maire de Saly, Ousmane Gueye, toujours jovial à se pavaner au volant de son 4X4, vitres ouvertes pour recevoir gratuitement des caisses de victuailles et de boissons de la part des commerçants saliens lèche-culs et rampants… Elu de Malicounda et soutien de Wade, il devient maire de Saly et finit par se rallier à Macky Sall, mais il a subi une déculottée aux législatives de 2017… Roulant pour lui, il est politiquement attaqué de toutes parts… Par les APR de Mbour qui veulent sa place pour avoir la main mise sur Saly et par ce Babacar BA, président Alternatives Citoyennes qui clame sa volonté de le virer aux élections… Mais le fait qu’il soit tant critiqué, analphabète et incompétent à gérer la station touristique, n’empêche pas qu’il soit réélu à chaque fois par la population salienne ??? Cherchez l’erreur !
    J’ai rencontré Ousmane Gueye et je lui ai serré rapidement la main dans un mariage à Saly en 2011… Il est vrai que l’homme en impose avec ses presque 2 mètres de hauteur… Si on lui sort sa toge blanche et son écharpe municipale et qu’on l’affuble du gros short en cuir avec une ficelle dans le cul et des gris-gris, tout autour de la ceinture… On se retrouve avec le sosie du lutteur « Bombardier » et je ne sais pas qui est le plus analphabète ou le plus corrompu des deux… Comme quoi, l’analphabétisme au Sénégal n’empêche pas d’être Maire de la plus grande station balnéaire du pays ou un grand champion de lutte qui vient de perdre sa couronne en 2018 après des années de règne, sans partage sur son sport… Comme un signe pour 2019 ??? Va donc savoir ???
    Tandis que l’analphabétisme de 70 % de la population sénégalaise, laisse ce pauvre peuple dans l’ignorance, la soumission et la misère, ce qui est aussi un sérieux frein pour le développement du pays et pour un avenir meilleur pour sa jeunesse, savamment entretenu pas les potentats politiques et les dignitaires religieux confrériques, non-analphabètes et complices, pour tenir le peuple dans l’Immobilisme Africain et se gaver sur son dos comme dans un cercle sans fin et sans espoir…
    Il faut sauver Saly de la ruine et sauver Pointe sarène de la destruction ! Et les talibés de l’Esclavage…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :