LA LANGUE FRANÇAISE AU SÉNÉGAL

10 réponses

  1. Abdul dit :

    Il suffit de regarder les résultats du BAC pour comprendre le niveau d’éducation au Sénégal….

  2. Tiocan dit :

    Le français est quasi mort au Sénégal. Le Wolof mais aussi l’arabe par les écoles coraniques gagnent du terrain et il n’y a aucune volonté gouvernementale de promouvoir l’usage du français. Et, de plus, les chinois s’en fichent….

  3. Réginald Groux dit :

    Et bien évidemment, ça ne fait pas l’affaire des Marabouts. La lecture des philosophes, Voltaire, Diderot, Montesquieu (Ah, les Lettres Persannes…) D’Alembert, de tous ces hommes qui nous ont libérés du carcan de la religion est nocive aux yeux des intransigeants de la foi. Et avant que l’on ne les traduise en Wolof…
    Ici, on dit « Gumba du jiite yoon », l’aveugle ne montre pas le chemin. Le muet ne montrera pas la voie, non plus…

  4. babounette dit :

    Cela fait déjà plusieurs années que le français est de moins en moins parlé au Sénégal. Même les étudiants africains qui viennent de pays limitrophes suivre l’enseignement à Dakar s’en plaignent car on ne leur parle qu’en wolof.
    Ce n’est donc pas nouveau et il serait en effet grandement temps d’y remédier si on ne veut pas que le Sénégal ne devienne un pays en totale régression.

  5. eddy dit :

    pourquoi vouloir allez contre leur volonté,laissons les s’enfermer dans leur obstination,seul moyen de leur faire comprendre qu’ils vont vers la régression totale ainsi que l’isolation totale le wolof n’étant pas une langue…

  6. Bill dit :

    Le français n’a aucune utilité pour la population qui ne voyage pas mais il faudrait refaire les documents administratifs en wolof et je ne suis pas sûr que le wolof original soit encore compris par tous. C’est plutôt une nouvelle langue qui mélange langues locales et français. Ce qui est important c’est de savoir lire, écrire et compter, peu importe la langue. Des milliards de gens ignorent le français et vivent très bien.

    • issa gibb dit :

      Et que l’Etat Sénégalais sorte aussi que le Français est la langue officielle du Sénégal dans sa Constitution… Que cette hypocrisie cesse ! … Avec la disparition du Français au Sénégal, savamment orchestré par les religieux et les marabouts à détruite la langue de l’ex-colonisateur qu’on accuse de tous les maux du pays, pour le remplacer par l’Arabe, la langue du Coran… Et comment, on les comprend : à enfoncer le pays, dans l’obscurantisme et le radicalisme islamique pour aboutir à leur République Islamique du Sénégal tant souhaitée et garder tous leurs honteux privilèges et sauvegarder l’esclavage abject des enfants talibés au XXIème siècle…. La disparition du Français au Sénégal est leur combat, toute comme le départ des touristes et des résidents français du ,Sénégal et la ruine des intérêts français au Sénégal, clairement exprimée… La disparition du Français n’est pas une surprise, de ce côté là !

      Ce qui est plus triste à lire, c’est que même dans l’Education Nationale Sénégalaise, les maîtres sont aussi accusés de la disparition de la langue française… En grèves permanentes pour les raisons qu’on connait, suivi des programmes accélérés et bâclés, chaque année et des résultats minables aux examens, les professeurs sénégalais, en plus de sacrifier leurs élèves à une instruction sérieuse et suivie sont aussi responsables de la disparition de la langue française au Sénégal, facteur essentiel des études universitaires, d’emplois administratifs et d’ascension sociale au Sénégal, en hypothéquant leurs chances de réussites et d’avenir meilleur, comme dans une volonté de tenir le jeunesse, dans l’ignorance et la misère ??? L’ex-président sénégalais Abou Diouf qui a été de nombreuses années Président de la Francophonie dans le Monde, doit s’arracher ses derniers cheveux blancs et le président-poète Léopold Sédar Senghor, écrivain et membre de l’Académie Française, doit se retourner dans sa tombe et pleurer de voir ce que devient la jeunesse sénégalaise sacrifiée par maitres irresponsables, influencés ou infiltrés par les marabouts et autres religieux anti-français, anti-occidentaux et anti-tout, les vrais initiateurs et responsables dans la destruction de la langue française au Sénégal et de la descente aux enfers, pour son peuple et sa jeunesse …
      Sauf, pour eux qui se font soigner dans les meilleurs hôpitaux français et leurs gosses qu’ils envoient faire leurs études dans les meilleures universités françaises … En oubliant que c’est encore un architecte français qui leur a construit leur Grande Mosquée de Touba, que des entreprises françaises construisent leurs routes et réparent leurs centrales d’eaux…
      Chercher l’erreur ! En français, en wolof ou en chinois, comme vous voulez… Les baisés sont toujours, les élèves et les jeunes sénégalais, plus les talibés qui représentent plus de 50 % de la population de moins de 20 ans… Et quand adultes, ils voudront leurs parts du gâteau, çà péter grave pour les potentats politiciens corrompus et ces vieux rétrogrades en robe qui les ont si longtemps sacrifiés et exploités…
      Inch a Allah ! Avec le Français, toujours, langue officielle du Sénégal dans sa Constitution…

  7. Ndiaye dit :

    Ça tombe bien, et si on en profitait pour rejoindre le reste du monde en passant une bonne fois à la langue la plus parlée au monde ?
    Cela nous enlèverez 1 épine du pied. Enfin..2, avec le FCFA en moins bientôt.

    • amy dit :

      ok il faut alors se mettre de suite à l’Espagnol alors.

      Ah merde, encore un colonisateur et pas des moindres!!!!!!!!!!!!!!!!!

      Quant à l’abandon du Cfa , pourquoi pas, nos vacances seront encore moins chères

  8. bill dit :

    Tous les sujets sont hautement commentés et critiqués par une population majoritairement française. Peut-être faudrait-il s’abstenir de commenter négativement ce qui concerne le Sénégal et les sénégalais qui font ce qu’ils veulent chez eux même si cela ne correspond pas à notre perception du développement. Le meilleur service que nous puissions leur rendre est de les laisser gérer le pays eux-mêmes, ils apprendront de leur propre expérience et en tous cas et surement pas grâce nos conseils qui, finalement, ne sont destinés qu’à notre propre confort quand nous sommes sur place. La propreté, la tranquillité, la langue française, les transports, la sécurité, etc.. ce sont bien là, des qualités propres aux touristes. Nous avons la manie de tout critiquer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :