PORTRAIT DES SÉNÉGALAIS

4 réponses

  1. issa gibb dit :

    Il est vrai qu’il est plus facile de critiquer, de dénoncer des scandales ou de manifester son mécontentement à travers la magie du clic, derrière son ordinateur… Balancer des brûlots sur Internet ou jouer au Snipper sur la toile… L’outil est si facile et pratique pour çà, surtout cacher sous un pseudo… Quand à l’Action ??? Il est vrai qu’elle est faible et peu rassembleuse au Sénégal et pourtant, je pense que de nombreux sénégalais n’en pensent pas moins et rongent leurs freins… Et puis, il faudrait qu’une majorité de citoyens sachent lire et avoir accès à Internet pour une population majoritairement dans la misère et à 70 % analphabètes…
    Il est certain que l’ampleur des manifestations du Printemps Arabe ou des Gilets Jaunes sont sans commune mesure avec les manifestations sporadiques du Sénégal…
    Mais,le journaliste Ababacar Gaye oublie de dire dans son article que des artistes qui ont critiqué le Président Sall, ont été condamnés au Sénégal où la liberté d’expression est bafouée… Où la liberté de réunion est bafouée instaurant l’interdiction de réunion de plus de 3 personnes dans l’espace public… Et qu’encore au Sénégal, la police réprime les manifestations pacifistes de citoyens ou des étudiants avec une violence extrême quand elle ne tire pas à balles réelles sur le peuple, avec des morts dans un silence quasi-unanime de la communauté internationale…
    On assiste au Sénégal à des situations bien éloignées d’une véritable démocratie digne de ses valeurs, par des actes qui rappelle l’autorité des républiques islamiques ou les dictatures militaires…
    C’est pourquoi, les écrits sont parfois plus utiles et plus judicieux que d’aller s’exposer physiquement à une mort probable en allant manifester dans un pays qui se croit une démocratie, mais où tous les compteurs montrent qu’elle n’est pas une démocratie…
    Les pamphlets de Voltaire ou de Victor Hugo contre le pouvoir, on fait leurs preuves, tandis que Gandhi et Martin Luther King, y ont laissé leurs vies… Entre Intelligence et Courage, parfois il faut choisir surtout si en face, ils ne connaissent que le pouvoir des armes pours se maintenir au pouvoir et dans leurs privilèges, attitudes très répandues en Afrique et même au Sénégal.
    A chacun, sa manière de combattre pour ses idées, défendre les libertés bafouées, dénoncer les scandales organisés par une poignée de potentats et marabouts égoïstes, corrompus et pourris… Ou dénoncer le sort des enfants talibés esclaves et les fillettes mariées de force et violées à 9 ans au Sénégal…

    • flopaty dit :

      toujours d’excellents commentaires , pertinents et reflechis….. je regrette le blog d’Yves le Belge sur lequel vous interveniez regulierement

  2. trevidic dit :

    Bonjour,
    Excellente réflexion ,sans flagornerie….
    OYSTER.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :