MBOUR EST IMMONDE

11 réponses

  1. Béatrice BRUN dit :

    Babacar BA
    De tout cœur avec vous!
    Cette ville est insoutenable!
    Merci à Sénégal rainbow de parler de Mbour.

  2. Francia dit :

    mais les habitants sont aussi responsables ! A eux de ne plus jeter leurs plastiques parterre ….de ne plus consommer autant de Chinoiseries !

  3. Tiocan dit :

    Les pouvoirs publics, tant au niveau gouvernemental que local se fichent de l’insalubrité, de la saleté, des tas d’ordures et des déjections qui s’amoncellent partout. Comme la population elle aussi s’en fiche, je ne vois pas la situation s’améliorer à cours ou moyen terme. Le combat sera long et difficile, pas sûr qu’il soit gagné un jour, tant les Sénégalais semblent se complaire dans la fange, les ordures , les amoncellements de détritus et les odeurs pestilentielles.

  4. Bernard dit :

    A Tiocan = c’est tellement vrai !

  5. issa gibb dit :

    Pour une fois, je prendrai une défense rapide de Fallou Sylla, le maire de Mbour qui a tenté timidement d’assainir en 2016, le cloaque qu’était devenu le quartier Tefeuss à Mbour… Ce poumon vital de la ville avec le Port à poissons et ses rues adjacentes très étroites, en demandant aux commerçants de ne plus empiéter sur les rues contre des ramassages et des balayages quotidiens des rues, prônant une nouvelle politique de salubrité publique du quartier pour les citoyens mbourois , mais aussi pour les touristes…

    Résultats vains : Ce pauvre maire de Mbour n’a pas été suivi et a abdiqué très vite dans sa lutte contre l’insalubrité publique à Mbour… Les quelques containers à ordures installés, ont été très vite volé… Les commerçants anarchiques ont continué à empiéter sur les rues et les balayeurs quotidiens ont vite arrêté de balayer les rues… La population incivique et irresponsable a continué à jeter tout, partout et n’importe où, en montrant le mauvais exemple aux enfants qui les imitent en jetant tout, partout et n’importe où… Puisque le civisme, la propreté et le respect du pays, n’est même pas, au programme scolaire pour ceux qui ont la chance d’aller à l’école…
    Et Mbour est redevenu, plus dégueulasse qu’avant… C’est la décharge Meubeuss de la Petite Côte…
    Virer le maire défaillant de Mbour aux élections serait une bonne chose, même si ce problème est général au Sénégal… A la condition, de mettre un nouveau maire dictateur qui saura se faire respecter, avec des fortes amendes et sanctions, pour les commerçants récalcitrants et une population anarchique qui semblent se complaire dans la merde des ordures et les odeurs pestilentielles dans cette 5ème grande ville sénégalaise, station et image touristique de la Petite Côte qui est devenu un décharge d’ordures à ciel ouvert jusque dans l’océan… Plus dégueulasse ! Tu meurs ???

    • Awa dit :

      Je suis d’accord, mais je me dois d’ajouter que le civisme, la propreté et le respect du pays sont enseignés à l’école, mais que bien souvent, quelques heures de bons exemples dans la semaine contre une vie à voir tout le monde faire le contraire, cela ne marche pas. J’ai vu des enseignants sortir d’un cours de « vivre ensemble » et s’empresser de jeter au sol une carte de recharge et un gobelet de café Touba…

  6. Béatrice BRUN dit :

    Issa, allez-voir à Gorée, si il y a cette saleté, allez à Dakar oui Dakar a bien changé!
    Tout est affaire de volonté de la part d’un Maire.
    C’est lui qui donne l’État d’esprit de sa commune, c’est lui la colonne vertébrale.

    • issa gibb dit :

      Ok, pour Gorée, il n’y a pas photo, l’île est assez propre !
      Mais pas Dakar, SVP ! à Grand Yoff par exemple, c’est immonde et à Meubbeus, la décharge « Enfer sur terre » est toujours dans la banlieue dakaroise…
      Autour du palais présidentiel, ç’est propre, biensur ! Et il n’y a plus de talibés qui faisaient désordre, ils sont à Saint Louis ou à Kaolack, au Mali ou en Mauritanie…
      Mais, vous faites le tour de la Statue de la Renaissance et vous tombez, sur un ou deux tas d’ordures déposés là par on ne sait qui ???

  7. Leclercq dit :

    D’une manière plus globale ,au niveau du Sénégal ,il faudra une ,voir deux générations, pour régler la problématique des ordures .
    Ce seront les enfants et l’éducation qui changeront les choses .
    Par contre, vouloir développer le tourisme ,comme l’entend l’État ,et ne rien faire ,en mettant en avant des problèmes de moyens , pour eliminer les ordures et leur recyclage est un non sens

  8. coulon dit :

    Plutôt que de faire constructions non prioritaires ne serait -il pas mieux d’équiper les villes de camions poubelles avec ramassage quotidien de faire construire des usines pour traiter les déchets ce qui ferait des villes propres , donnerait des emplois , éviterait les abandons sauvages sur les bords de la route et cela donnerait une autre vision aux touristes . QUE CES GENS QUI ONT DES GROSSES FORTUNES et qui construisent à tout va des biens immobiliers qui parfois ne sont même pas louer, investissez dans ces traitements des déchets pour l’écologie du Sénégal et le bien être de vos concitoyens et un peu de civisme de la part de tout le monde ne fera que faire progresser la situation . pas de risque d’épidémie pour les enfants , les animaux errants

  9. Béatrice BRUN dit :

    Coulon, je reviens sur votre commentaire.
    Les grosses fortunes, et il y en a, pourraient largement contribuer au développement de M’bour.
    C’est un débat philosophique, éthique, moral, qui serait passionnant à débattre.
    Mais, mon sentiment, est que le Maire d’une Commune, qui a des pouvoirs ELARGIS, peut donner une vision, impulser, à charge pour lui de trouver des financements dans le mécénat, par exemple.
    Comme le dit Leclerc, les enfants éduqués, ouverts sur le monde, feront le changement .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :