LA NOUVELLE POLYGAMIE

5 réponses

  1. Stephane dit :

    Faut que j’en parle avec ma femme elle commence à vieillir

  2. Xx dit :

    Au moins, dans la polygamie reconnue, les co-épouses ont un statut social officiel, ce qui n’est pas le cas dans la polygamie cachée… qui existe bel et bien, dans de nombreux pays (je n’en citerai donc aucun !). S’il y a sur terre un seul homme vivant fidèle (sans aucun « dérapage ») à sa seule épouse vivante, qu’il se fasse connaître ! il mérite sûrement une décoration quelconque… hihihi…

  3. Francia dit :

    je pratique moi même la polyandrie ! très agréable d’avoir 2 maris !
    je suis donc tout à fait pour !

  4. Tiocan dit :

    Beaucoup de propagande actuellement au Sénégal en faveur de la polygamie, cela cache sans doute un projet politique ou sociétal islamiste.
    Cette situation doit rendre vertes de rages nos féministes occidentales donneuses de leçon.

  5. issa gibb dit :

    Cette jeune femme instruite parle de la polygamie comme d’une liberté ??? Une liberté quand son mari est chez sa première femme d’après ses dires ???

    Mais, elle oublie que 95 % des femmes sénégalaises qui sont dans cette situation de polygamie au Sénégal , vivent ensemble sous le même toit de leur mari et que les jeunes épouses servent d’esclaves sexuelles au mari
    et d’esclaves au travail et aux volontés de la matrone, la première femme du mari, dans la réalité…
    Nous sommes dans le projet sociétal islamique où il n’y a pas de liberté pour les femmes qui ont un statut inférieur aux hommes et qui n’ont pas leur mot à dire, sous peine d’une bonne raclée par leur mari et une mise à l’écart punitif par tous les chefs , les anciens (mâles) et les matrones du village…
    Donc, les dires de cette jeune femme instruite et friquée du Sénégal ne représentent en aucun cas, la situation de la polygamie au Sénégal et encore moins, l’espace de liberté cité….
    Il s’apparente à une situation de maitresse, indépendante avec son appartement et son travail, que son mari rejoint quand il en a envie, délaissant son premier foyer avec sa première femme consentante ou non-consentante qui n’a pas droit à la question au Sénégal…La seule différence avec la civilisation occidentale, c’est que le mariage avec la maitresse est interdit, pour le reste, les doubles foyers en occident sont légions, connus ou non-connus…

    Plus grave, au Sénégal, c’est quand un homme irresponsable quitte sa première femme, la laissant dans la misère et un désarroi total pour élever et nourrir ses 9-10 enfants, pour une jeune femme et remettre çà, en toute impunité juridique… Nous sommes dans ces cas fréquents au Sénégal, dans la lâcheté du mâle sénégalais qui a le cerveau entre les jambes pour commettre ces abandons de famille et d’enfants, êtres inférieurs comme les mères dans la marche islamique qui radicalise ce pauvre pays… Inch à Allah !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :