PROJET PHARAONIQUE AU SENEGAL

17 réponses

  1. oyster dit :

    Le jour ou le pétrole devrait couler à flot et ceci amenant des devises au pays ,il est possible qu’un projet grandiose aboutisse .
    le développement du SENEGAL est plus que probable à mes yeux ,car il possède beaucoup d’atouts ,et un dirigeant compétent et habile pour maintenir une harmonie dans la paix …
    Reste que le SENEGALAIS aime bien la grenouille qui veut se faire plus grosse que le bœuf ……

  2. terry dit :

    ça sent la dette des etats, même combat avec les bulles aux USA , en Europe du Sud ….

  3. Galsen pure dit :

    Nice

  4. Ndiaye dit :

    éléphant blanc

  5. Fatou SARR dit :

    ça alors, c’est un comble! Au lieu de s’occuper de réhabiliter des villes existantes: Dakar, Rufisque, Saint-Louis… (système d’évacuation des eaux usées, ramassage des ordures en bonne et due forme, architecture écologique, accès aux énergies renouvelables, réhabilitation des immeubles ou maisons anciennes…), le gouvernement s’endette avec les Emirats, Dubaï etc!!! Pour fabriquer des cités de style « cages à poules »(en ciment bas de gamme qui s’effrite aussitôt fini) en achetant à bas prix des terres ancestrales aux paysans, volant le sable des dunes, spoliant le calme des grands espaces naturels…Si c’est ça le plan Sénégal émergeant, c’est très mal réfléchi pour l’avenir du pays qui est le mien. On croirait que la volonté d’imiter l’Occident ou l’Orient (qui ont d’autres réalités économiques, humaines, géographiques et historiques) est manifeste. Manque d’imagination et d’intelligence, miroir aux alouettes…Je ne rêve pas mon pays de cette façon!

  6. rico dit :

    C’est le mot qui convient.
    Le pire c’est que le coin est mal pourvu en eau. Les nappes sont basses. Se sont-ils posé la question?
    Les services de l’Hydraulique ont fait une enquête récemment.Parce que les habitants râlent fort, et, à juste titre. Le problème s’étend dans tous les alentours, d’ailleurs.
    Je me demande, s’il y avait un lac pareil, s’il restait à boire pour DiamNadio et les environs…

  7. eddy dit :

    Et oui c’est pareil sur la petite cote ils vont bousiller Pointe Sarène plutot que de réhabiliter Saly!!!!allez comprendre

  8. rico dit :

    Je crois que pour « draguer » les investisseurs, il faut des projets mirobolants et neufs, sinon personne ne met au pot.

  9. Ndiaye dit :

    Personne ne peut réhabiliter Saly, Saly c’est foutu…c’est le capharnaeum,bref le b…del dans tous les sens du mot d’ailleurs…

  10. Krystof dit :

    « située à 30 km au sud-ouest de Dakar »…..Une alors, au large de Mbour…Loool

  11. Krystof dit :

    UNE ILE, au large de Mbour

  12. Nostron dit :

    Entièrement d’accord.Quand on voit le laisser aller de toute part dans la capitale….le manque d’eau…qui est de moins en moins potable, une architecture anarchique…pas moyen de marcher à pied, et j’en passe. Un peu d’humilité et de vraie réflexion permettrait de vivre BIEN dans une ville et un pays ou il pourrait faire bon vivre

  13. terry dit :

    tout a fait d ‘accord avec Fatou , c était aussi le sens de mon dernier post !

  14. Ndiaye dit :

    plus c’est gros plus ça passe

  15. . dit :

    Eh ouais… très drôle… exactement comme la conn….. ahahahahah !!!

  16. Ndiaye dit :

    .je confirme hélas que c’est gros trés gros mais c’est entrain de passer.
    https://youtu.be/MnVqKcWULlg?t=85

  17. bill dit :

    C’est plus simple et surtout plus économique de construire que de réhabiliter. Bravo pour les villes nouvelles si elles sont intelligemment pensées. Mais pour le petit peuple, les « sans grade », pas de projets. Alors se construiront des bidons-ville en périphérie comme partout dans le monde où la richesse côtoie la misère, où la richesse ne combat pas la misère.

%d blogueurs aiment cette page :