LA GUERRE AUX COUPEURS DE BOIS EST DÉCLARÉE

Vous aimerez aussi...

6 réponses

  1. Beatrice BRUN dit :

    Au risque de me répéter :
    Il n’y a que des SANCTIONS drastiques qui pourront, peut être sauver le VIVANT 🌳🌴🌳🌴🌴🌳

  2. trevidic dit :

    Bonjour,
    Cela fait longtemps que nous lisons des déclarations d’intentions ,et que chacun reste dans son coin pour ne pas faire de vagues.: entre militaires qui attendent ,et, un groupe de maquisards qui vivent de trafics (bois,drogues) sous couvert d’une organisation « indépendantiste  »
    un monde sans fin !!!….

  3. Stephane dit :

    30 ans que j’entend dire que ca va s’arreter, avant c’était pour faire du charbon maintenant c’est pour le vendre aux Chinois, à Thies il coupe des arbres qui ont plus de 200 ans pour garer une voiture

  4. La guerre ? Comme la guerre pour éradiquer les enfants-mendiants, comme la guerre pour lutter contre la corruption ? Les chinois vont augmenter leurs tarifs. Seule une loi très répressive pour sanctionner lourdement les coupeurs, leurs complices, les transporteurs (saisie définitive des camions, ça suffirait à les décourager), les responsables qui ferment les yeux, seule une telle loi pourra faire changer les choses.Il y a longtemps que l’on aurait dû y songer. Personne ne ne peut croire qu’on peut acheminer un camion depuis la Casamance jusqu’à la Gambie sans qu’il soit repéré : il y a le fleuve, les postes frontières, la longue route si l’on veut faire le détour. La situation est donc due à un manque de volonté politique, à moins qu’elle ne profite à la politique, allez donc savoir dans ce pays dont un ami sénégalalis me disait, au sujet de ses responsables, que « chacun avait un prix »…
    Sur la question du bois, comme sur les questions de la pénurie d’eau, des enfants talibés, de la corruption, on finirait par croire qu’il n’a pas tout à fait tort.

  5. Xx dit :

    Ah ! l’éloquence ! mais hélas, toutes ces grandes déclarations sont, pour la plupart, non suivies d’effet… Ici on attend, on reporte, on proroge, on renvoie, on repousse, on suspend… bref, rien ne se fait dans les temps, on pourrait même dire que rien ne se fait du tout ! car souvent, on annule… purement et simplement. Les oubliettes sénégalaises sont sans fond…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :