AIDE ALIMENTAIRE D’URGENCE

Vous aimerez aussi...

12 réponses

  1. JPC dit :

    Le calcul correspond-il à la réalité réelle?
    Serait concerné 1/17 ième de la population si l’on se base sur les derniers chiffres publiés (à supposer que les chiffres soient exacts)
    Et qu’est-il prévu pour le 16/17 ième restant?
    Quels seront les clefs de répartition et de détermination des besoins ?
    Va-t-on privilégier les habitants des villes ou les habitants de la brousse?
    Distribuer de l’argent cela semble « risqué » car la véritable utilisation de cet argent est inconnue.
    De très grands doutes peuvent être émis sur l’efficacité et le but recherché.
    Une telle mesure impose une organisation équitable et sans faille.
    Qu’a-t-on prévu à ce sujet?
    Les réponses: où sont-elles?

  2. stéphane dit :

    Conditionné le riz dans une usine et distribution au porte à porte sous surveillance de l’armée

    • JPC dit :

      Pourquoi pas?
      Cette mission pourrait être confiée à l’armée.
      La décision est du ressort des Autorités sénégalaises.

  3. TiTi dit :

    A ce tarif là , tous vont souhaiter que le covid perdure !

    • stephane dit :

      Peu de familles en profitent ,le Sénégal est un pays très pauvre, combien de Sénégalais ont un billet de 10000 cfa devant eux ?

  4. grandbeta dit :

    Mais qui va décider de celui qui a droit ou pas? Vers quelles institutions vont être dirigés les fonds (s’il y en a)? Bonjour la corruption et la disparition. Et puis si vous donnez une telle somme à des démunis, vont-ils se nourrir avec cette somme ou s’emboubouter? Je crois que c’est une bonne question!

  5. issa gibb dit :

    Cet argent débloqué par l’Etat (si il le débloque vraiment et que ce ne soit pas un nouvelle annonce sans aucun effet derrière, soit aucune distribution derrière, car c’est incontrôlable) risque de finir majoritairement pour les familles des copains et des membres du parti APR, si c’est réellement effectué, encore une fois…
    Cet argent ne peut être distribué qu’aux autorités régionales, qui favoriseront leurs proches et leurs copains ou encore leurs électeurs fidèles, dans leurs choix de distribution sur le terrain dans leurs régions… Avec en plus, le gros risque de se servir largement au passage, comme nous sommes habitués dans la corruption endémique qui gangrène ce pauvre Sénégal… L’humanitaire du Sénégalais au Sénégalais plus démuni, n’est pas le fort des Sénégalais pour aider les plus démunis… Ils ont toujours préféré les aides étrangères et internationales pour s’occuper de ces problème alimentaires, sur lesquelles, ils se servent copieusement pour s’acheter des voitures de luxe, des propriétés ou des appartements dans l’immobilier ou encore remplir des caisses noires pour les élections ou des comptes en banque offshores dans les paradis fiscaux étrangers… Comportements devenus une habitude répétitive et normale, qui risque de mettre à mal, le résultat de ces distributions d’argent de l’Etat Sénégalais, aux plus démunis…
    Des distributions de sac de riz aux plus démunis me semblent plus judicieux ( même si il y a aussi un risque que ces sacs de riz soient revendus par des gens malintentionnés ou des voleurs), le risque est moins grand qu’avec du pognon et çà évite de se déplacer pour aller acheter des sacs de riz…
    Sans oublier, de donner ces aides en priorité, aux daaras pour que les enfants Talibés ne sortent pas mendier dans les rues, mais qu’ils ne crèvent pas de Faim dans les daaras , non plus ! Et là, ce n’est pas gagné… Car si l’Etat donne de l’argent aux marabouts, j’ai bien peur qu’ils gardent le fric pour eux !
    Autant donner des sacs de riz, tout de suite, dans les daaras…

  6. Moustapha dit :

    C’est un pari théorique dont la réalisation est impossible. Ils ont dis 125 000 familles mais est-ce que ces 125 000 familles vont en bénéficier. Il y’aura des gens de mauvaise foi qui seront au devant de la chaîne pour la distribution.
    J’ai peur pour les familles diminuent qui n’ont pas et qui n’auront pas de quoi manger.
    J’aime mon Pays, soyons des patriotes au lieux d’être des politiciens.

  7. Stephane dit :

    Maintenant nous avons bien la preuve qu’il s’agissait d’un poiSon d’avril

    • DNR dit :

      Y’a pas 36 solutions. Pour aider la population, il faut non pas de l’argent mais des denrées alimentaires et distribuées pas plus par les élus locaux que la gendarmerie ou l’armée, tous plus corrompus et uns que les autres mais des ONG. Mais ça, l’etat sénégalais n’est pas prêt de l’accepter. « Manquerais plus que des étrangers viennent foutre leur nez dans nos affaires! »

  8. Luc dit :

    Aucune distribution d’aide alimentaire à Foundiougne….
    Il sont en train de mourir de faim.
    Scandale sanitaire et humain en cours.
    Les factures d’eau qui devaient être prises en charge par le gouvernement se résument à une coupure pure et simple du compteur, les habitants ne travaillant plus ne peuvent payer leur facture….

  9. Abdul dit :

    Aucune distribution d’aide alimentaire à Foundiougne….
    Il sont en train de mourir de faim.
    Scandale sanitaire et humain en cours.
    Les factures d’eau qui devaient être prises en charge par le gouvernement se résument à une coupure pure et simple du compteur, les habitants ne travaillant plus ne peuvent payer leur facture….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :