STOP AUX EFFONDREMENTS

6 réponses

  1. Réginald Groux dit :

    A Djilor Djidiack, un immeuble R+2 en contruction sur la plage, en partie dans l’eau de mer et en zone fluviale, est condamné à s’effondrer à moyen terme. Il accuse déjà une pente vers l’avant. Qui a pu délivrer un permis de construire pour un tel bâtiment, mystère. Problème pour la commune : d’ici dix ans un monceau de gravats que personne ne débarrassera, naturellement. Il est prévisible que le propirétaire, qui n’ignore rien des problèmes déjà survenus, revendra vite le bâtiment à un naîf qui se fera arnaquer. Voila, passes-droits, négligence ou pots de vins, la plus belle baie du Sénégal condamnée à devenir un champ de ruines et un investisseur ruiné. Et on se demande pourquoi le pays n’avance pas !

  2. stephane dit :

    Sacrés maçons 25 ou 35 briques par sac de ciment ?Tu fermes ta gueule eux ils connaissent mieux que toi

  3. Bernard dit :

    A stephane: pourquoi être impoli sur un blog ouvert à tous et qui ne pratique pas la censure ? Si les proportions sable gravier ciment et eau sont respectées, les bâtiments ne s’effondrent pas. Par contre, si on prend du sable de mer et du ciment au compte-goutte, là on est sûr d’avoir des problèmes. Mais cela ne sera pas de la faute du maçon mais de la faute d’Allah !

  4. Beatrice BRUN dit :

    Vous savez sûrement autant que moi que Niakh Niakhal à été construit avec du sable de mer.
    Je ne vous raconte pas, les fissures des maisons !
    En 2000, c’était normal de construire avec le sable de mer !
    Pour l’heure, soit 19 ans après, ça tient…
    Mais il faut réparer les fissures jusqu’au jour où…! 😒

  5. stephane dit :

    je dis tu fermes ta bouche car les maçons connaissent le boulot mieux que toi .A Thiès j’ai même vu un chef d’équipe arriver avec un niveau sans la bulle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :