L’ÉCO GARDERA SA PARITÉ AVEC L’EURO

3 réponses

  1. Ndiaye dit :

    Au poteau

    • Amy dit :

      ha, ha, ha c’est juste un Ravalement qui coute cher en réunion de présidents, ministres, etc. On crée des commissions…etc… ON s’en servira quand on aura atteint l’Emergence

  2. issa gibb dit :

    Je suis de ceux qui pensent qu’un pays est totalement indépendant lorsqu’il se donne les moyens de battre sa monnaie, de plus que c’est souvent dans la Constitution, comme au Sénégal !
    Or, ce n’est toujours pas le cas dans les pays de la Zone CFA puisque les billets francs cfa sont toujours fabriqués et imprimés à Chamalières en France ???
    Donc, ces pays, dont le Sénégal, n’ont toujours pas les installations et les moyens sécurisés pour fabriquer leurs billets pour une totale Indépendance et ils se retrouvent avec des billets fabriqués à l’étranger, arrimés à l’€uro et soumis à l’autorité de la Banque de France avec l’existence de 2 zones CFA :
    – La Zone UEMOA avec le Sénégal, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso, le Togo et le Bénin qui relève de la Banque Centrale BCEAO à Dakar et qui utilise le franc cfa XOF, du côté Ouest …
    – La Zone CEMAC avec le Tchad, la République Centre Afrique, la Guinée Equatoriale, le Cameroun, le Gabon et le Congo qui relève de la Banque Centrale BEAC à Yaoundé et qui utilise le franc cfa XAF, en Afrique centrale…
    Nous sommes donc, en présence de 2 monnaies bien distinctes avec des obligations de conversion et de commission de change… Ce qui s’éloigne d’une zone de libre échange comme en €urope et que certains pays CFA posent en plus des barrières douanières…Et les 2 Banques Centrales BCEAO et la BEAC n’ont pas toute la souveraineté d’une banque centrale normale puisqu’elles relèvent des volontés et des conditions de fonctionnement de la Banque de France.
    Tout ceci, entrainent depuis les Indépendances, des attaques en règle contre le franc cfa et la France, l’ancien colonisateur. Les journaux titrent : « La servitude monétaire du franc cfa », « Le franc cfa, impôt colonial », « Le franc cfa freine le développement de l’Afrique », « Les pays africains de la zone CFA ont un médiocre bilan économique et social », « 11 sur les 14 pays franc cfa sont classés comme pays les moins avancés, dépassés par des pays qui ont connu des génocides, comme le Rwanda », etc…
    Le radical suprémaciste noir panafricain Kémi Séba ira jusqu’à brûler un billet de franc cfa à Dakar avant de se faire expulser du Sénégal en septembre 2017 et le mouvement sénégalais Y’en-à-marre organisera un boycott des intérêts français au Sénégal en mars 2018, sans grand succès.
    De plus, je ne sais pas qui fabrique les pièces de monnaie cfa ??? Mais, on parle, ces derniers jours en juillet 2019 de pénurie de pièces de monnaie cfa qui met à mal le petit commerce informel majoritaire dans les pays cfa ???

    Alors, devant tant de haine du franc cfa, on assiste depuis plus de 25 ans, à la danse « Un pas en avant, 3 pas en arrière » de la CEDEAO pour remplacer le franc cfa pour une monnaie « commune et autonome » Africaine dont ils viennent enfin, de trouver le nom : L’ECO qui devrait être mis en circulation en 2020 ???
    Mais le problème, c’est que des chefs d’Etats africains de l’UEMOA, comme le président ivoirien Alassane Ouattarra ou le président sénégalais Macky sall, ne veulent pas sortir du système franc cfa et de son arrimage à l’€uro, parce que :
    – L’arrimage du franc cfa à l’€uro et le taux de change fixe favorise la croissance des économies de leurs pays.
    – L’arrimage du franc cfa à l’€uro rassure et sécurise les investisseurs étrangers…
    – Que même les pays africains hors cfa comme le riche Nigeria ou le Ghana sont contre la sortie du franc cfa des pays franc cfa ??? Va-donc-savoir pourquoi ???
    – Des angoisses face aux problèmes de corruption endémique et une « incapacité » des Africains à gérer leur monnaie dans le concert économique et financier mondial.
    – Et enfin, les chefs d’Etats et les économistes responsables se rappellent des échecs des sorties du système franc cfa, de la Guinée de Sékou Touré et du Mali de Modibo Keïta pour y revenir la tête basse… Et la sortie du franc cfa de l’ex-Zaïre (RD du Congo) du Maréchal Mobutu qui a ruiné le pays…

    Prudents et soucieux de ne pas partir dans des aventures désastreuses, Ouattara et Macky Sall acceptent l’arrivée de l’Eco, mis avec l’arrimage de l’Eco à l’€uro…
    Ce qui ressemble à un changement de nom du franc cfa au nom d’Eco, mais qui ne change en rien dans le fonctionnement du système en place et donc de l’indépendance vis à vis de la Banque de France de la France et de l’€uro… Finalement, ce serait une bonne chose, ce ravalement de façade car le mot « franc cfa » ne serait plus trainé dans la boue en disparaissant du vocabulaire africain… Les anti-franc cfa ne se sentiraient plus colonisés et les connards suprémacistes arrêteraient de cracher sur la France… Inch Allah !

    En attendant, les pays concernés ont pour objectif de faire descendre leur déficit à 3% du PIB pour pouvoir mettre en vigueur l’Eco en 2020 ??? Convoquer une réunion extraordinaire de la CEDEAO à Ouagadougou pour discuter des problèmes sécuritaires en Afrique ??? Pour présenter leur rapport à l’Assemblée Générale des Nations Unies à New York en septembre 2019 ??? Eco, n’est pas synonyme d’Economie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :