J’AI 3 ANS, JE SUIS TALIBÉ

7 réponses

  1. Francia dit :

    comment tous ces « religieux  » peuvent ils se regarder dans un miroir !
    comment peut on laisser des gosses à la rue !
    comment les dirigeants bien gras laissent-ils faire ces horreurs !
    comment des parents jettent leurs enfants à la rue !
    comment la population ferme les yeux !
    comment , comment …..

    • AFER-lg dit :

      Le problème c’est pas les anciens marabouts même si il délaisse un peu leur talibé le problème c’est bien les nouveaux marabout qui se croit marabout alors qu’il n’arrive même pas à se gérer eux-mêmes mais tu sais le problème c’est que tout le monde est responsable de la situation de ces gosses au Sénégal que ça soit le gouvernement les parents les Sénégalais les marabouts et même certaines associations qui viennent faire du buzz et qui reparte en France

  2. Tiocan dit :

    Eternel problème et atteinte grave aux droits de l’homme qui ne n’est pas prêt d’être résolu, tant les marabouts sont puissants, les sénégalais peu concernés et le gouvernement indifférent.

  3. issa gibb dit :

    Ceux sont toujours les mêmes rengaines et toujours les mêmes erreurs qu’on lit au sujet des talibés au Sénégal ??? Comme un leitmotiv erroné qui minimise le sort des enfants talibés au Sénégal, pourtant CRIME CONTRE L’HUMANITE sur des ENFANTS INNOCENTS en ESCLAVAGE au XXIème siècle au SENEGAL sous couvert d’un ISLAM totalement dévoyé de ses valeurs. Pourquoi tant d’ERREURS et de MENSONGES ???
    Tout d’abord, FAUX, les enfants talibés ESCLAVES ne sont pas 50 000 dans tout le Sénégal :
    Ils sont déjà 50 000 talibés exploités dans 1700 daaras, RIEN QU’A DAKAR ET SA BANLIEUE, auxquels il faut ajouter les 14 000 de Saint Louis, les 10 000 de Touba et l’état mouride, les 15 000 de Thiès, les 8 000 de Mbour et les 10 000 de Kaolack, etc…
    Dans son rapport du 11 juin 2019, Human Rights Watch s’est décoincé enfin de son sempiternel nombre de 50 000 talibés au Sénégal et reconnait enfin que les talibés sont plus de 100 000 au Sénégal et HRW est encore loin de la réalité : Rien qu’avec les chiffres cités ci-dessus, le nombre de talibés estimés dans les grandes villes sénégalaises, dépasse les 100 000 têtes innocentes livrés à la mendicité forcée. Auxquels il faut ajouter ceux, des petites villes et des petits villages du Sénégal, non-comptabilisées, tellement ce phénomène esclavagiste d’enfants abject est implanté et lâchement ignoré dans le pays… La réalité s’approcherait de 200 000 talibés esclaves dans Sénégal, pays de 15 millions d’habitants en 2019 avec le grave constat que le nombre de talibés esclaves, ne cesse d’augmenter…
    On estime aussi que 63 % des enfants talibés sont des enfants sénégalais issus de familles pauvres qui se débarrassent d’une bouche à nourrir ou qui sont trompées par les recruteurs avec la carotte d’un apprentissage pourri du Coran qui finit en esclavage de la mendicité forcée par des marabouts cyniques, véreux, pervers et maltraitants d’enfants et que les 37 % autres sont des enfants provenant des pays voisins…
    Pire encore, en plus du trafic négrier dans les familles sénégalaises et d’enfants venus de Guinée et de Guinée Bissau, le trafic d’enfants et l’exploitation d’enfants s’exportent très bien, avec le Sénégal comme exemple et la mafia maraboutique (jamais inquiétée) à la tête de cet infâme trafic d’enfants…. L’Esclavage des talibés se développe en Mauritanie, au Mali où on estime entre 8000 et 10 000 enfants talibés mendiants, rien que dans les rues de Bamako depuis 2016, plus la Guinée, la Guinée Bissau jusqu’au Burkina Fasso… Même en Casamance et même en Gambie, cette Lèpre Honteuse est apparue, alors que çà n’existait pas sous la dictature de Yaya Jameh en Gambie… Chercher l’erreur ??? C’est donc, 200 000 à 300 000 enfants talibés esclaves qui seraient plus proche de la réalité et un vrai danger pour le Futur de cette partie de l’Afrique…

    L’indifférence du gouvernement Sénégalais au problème des talibés ne trompe plus personne, ses fausses actions puent l’hypocrisie et l’électoralisme… Les silences et les inactions aux souffrances des talibés révèlent leurs niveaux d’incompétence, d’égoïsme et d’inhumanité… La réalité, c’est que les Politiciens Sénégalais sont les COMPLICES des Marabouts Exploiteurs des Enfants Talibés au Sénégal :
    – C’est en février 2009, que le reportage de Daniel Grandclément dans Thalassa, intitulé « Les Enfants de la Violence » ouvrait les yeux à certains sur les souffrances des enfants talibés à Mbour au Sénégal…
    – Suivi en avril 2010, par le rapport de Human Rights Watch qui s’inquiétait déjà, du sort des talibés au Sénégal, bien que leur exploitation est commencé 10 ans avant et que les abus qu’ils subissent soient de plus en plus voyants et connus. Première alerte, le nombre de talibés blessés ou tués en mendiant dans la circulation, étant important et incompréhensible pour un être humain et civilisé, mais pas au Sénégal ??? Le pire suivra !
    – Le discours du 5 mars 2013 si émouvant du Président Macky SALL après la mort de 9 enfants talibés dans l’incendie d’une daara nauséabonde de la Medina à Dakar n’a été suivi de RIEN DU TOUT…
    – Les premiers cas de viols des marabouts sur leurs élèves talibés sont dénoncés, à Guédiawaye, à Rufisque, à Touba, comme à Mbour en juin 2014, où un jeune marabout de 24 ans, Amadou Sow est surpris entrain de sodomiser un petit élève talibé de 7 ans dont les cris ont alerté les voisins et les passants. La réaction de la population sénégalaise se révèlera d’une mollesse accommodante envers ses actes odieux, jusqu’à être amusée par le voyeurisme que par de la révolte ??? Cette lâcheté, cette hypocrisie, cette acceptation de l’intolérable de la part de la population sénégalaise, va jusqu’à croire comme des abrutis ignares que la souffrance des talibés, les protège dans un obscurantisme religieux dans lequel ils sont tenus par les marabouts… Plus cons, tu meurs !
    – Ensuite, le Président Sall a baissé son froc face à la Fédération des Associations des Maîtres Coraniques Sénégalais pour le projet de loi de modernisation des daaras qui est tombée aux oubliettes en mai 2015, tout comme la loi d’interdiction de la mendicité votée en 2005 et jamais appliquée. Et avec une fatwa d’un leader maraboutique contre lui et son gouvernement en prime. Quelle puissance de l’autorité étatique au Sénégal ???
    – Suivi du drame de Yeumbel où un talibé de 12 ans, Dame Dieng a été battu à mort par son maître Samba Ndao parce qu’il s’était endormi, épuisé de mendicité au lieu d’apprendre ses versets du Coran et où le Sénégal tout entier s’est contenté de la « Volonté de Dieu » comme seule explication de ce crime en juillet 2015. Tandis que la presse sénégalaise s’acharnait sur un pauvre toubab de Mbour qui aurait violé 4 talibés à la fois à Mbour ??? Affaire purement inventée par la police et la presse et le pauvre toubab fut innocenté par le Tribunal de Thiès, sans aucune excuse… Deux Justices au Sénégal, surtout si tu es blanc, même innocent !
    – La même année, en août 2015, un drogué (débile mental en liberté) éventrait 2 enfants talibés, enlevait et tuait de 43 coups de couteau, un autre enfant talibé de 8 ans, laissés sans surveillance, la nuit dans leur daara à Thiès : le marabout et les grands talibés étaient partis à une fête religieuse nocturne. Le silence du Président Sall sur ce nouveau meurtre fut assourdissant et sa conne de ministre de la Famille et de l’Enfance, Mariama Sarr, envoyée à sa place, est allée jusqu’à filer du pognon au marabout irresponsable…
    – En février 2016, une photo d’une douzaine de talibés, enchainés avec des barres de fers aux pieds à Diourbel, faisait la Une de la Presse. Libérés de leurs fers par la police, les talibés sont remis à leur maître tortionnaire qui ne sera pas inquiété par la Justice Sénégalaise ???…
    – En Juin 2016, un autre talibé Moussa Cissé âgé de 13 ans est battu à mort par son sadique marabout Omar Kane dans une daara pourrie de l’Unité 12 aux Parcelles Assainies à Dakar pour ne pas avoir maîtrisé une sourate du Coran ??? Le marabout meurtrier, lâche pourriture humaine fuit à Touba avant d’être arrêté là-bas par la police….
    – En octobre 2016, commence l’hypocrite et si mal préparé, enlèvement des enfants mendiants des rues de Dakar. Un fiasco sans nom, avec 2 camions minables, 2 centres rapidement remplis. Le tout dirigé toujours par l’incompétente Mariama Sarr qui ramassera entre 300 à 500 enfants dont : 35 talibés guinéens reconduits dans leurs pays malgré le mécontentement des autorités guinéennes et des parents. Une centaine de talibés sénégalais reconduits dans leurs familles avec menaces de sanctions ridicules. Tandis que le gros des talibés, soit 3/4 des talibés mendiants ramassés, ont été remis entre les mains de leurs marabouts exploiteurs et tortionnaires. Encore plus cons, tu meurs ! Les marabouts se sont empressés de déplacés les talibés dans les autres grandes villes du Sénégal et Saint Louis est devenu la ville exponentielle des talibés au mètre/carré, au Sénégal…
    – En janvier 2017, nouveau drame à Darou Mousty, le jeune talibé fugueur D.S, enchainé à un piquet par son marabout M. Soumaré (absent), meurt calciné dans les flammes de sa case-prison, enchainé et incapable de fuir l’incendie…
    – En mars 2017, le marabout Assane Seck, 22 ans, est condamné à 5 ans de travaux forcés pour le meurtre d’un talibé à Mbacké. Le marabout a essayé d’enterrer l’enfant sans déclarer son décès aux autorités. L’autopsie du corps de l’enfant révèlera une brutalité sans nom avec des hémorragies au crâne, au thorax et au ventre et le marabout assassin est condamné par la Justice Sénégalaise pour coups et blessures volontaires sur un enfant de moins de 15 ans ayant entrainé la mort sans intention de la donner ??? Les juges sont très copains avec les marabouts et surtout COMPLICES quand il y a de belles enveloppes maraboutiques, issues de la mendicité des talibés. La Corruption est une des 2 mamelles du Sénégal, avec la Mendicité …
    – Dans la nuit du 23 au 24 décembre 2017, à Mbour, quartier Santhie, une dizaine de talibés sont enfermés dans une pièce infecte d’une mosquée en construction par leur marabout parti dans sa propriété de campagne. Un incendie se déclenche à cause d’une bougie. Les voisins sont alertés par les cris des enfants et ils sont obligés de démolir murs et portes pour les sauver. Les enfants talibés sont brûlés, blessés, mais saufs. Sauf 2 cousins, Cheikh Tidiane Sarr et Djinn Sarr âgés de 13 ans, tous les deux périssent dans l’incendie et la connasse de service, la nouvelle ministre de la Bonne Gouvernance et de la Protection de l’Enfance, Ndeye Ramatoulaye Gueye Diop nous enfume une nouvelle fois avec la « Volonté de Dieu » qui a bon dos au Sénégal, entre nous ???
    – Début 2018, condamnation à 10 ans de prison pour le maître coranique violeur de Diourbel, Cheikh Diop pour viols et actes contre-nature sur 6 de ses jeunes talibés mineurs de moins de 13 ans, détournements de mineurs et pour avoir livré 3 de ses ados talibés âgés de 14 à 17 ans à la prostitution dans un réseau de pédophiles pour faire encore plus d’argent qu’avec la mendicité. Ce nouveau scandale nous démontre la grande éducation et religiosité maraboutique ???
    – En mai 2018, le marabout Outaz Moustapha Guèye est condamné à 1 an de prison à Mbour, pour enlèvement et tentative de viol sur une fillette. Heureusement, il avait été suivi, épié et arrêté par 2 témoins avant qu’il viole la gosse qui n’avait que 3 ANS !
    – En avril 2019, à Darou Mouride, commune de Malicounda, département de Mbour, un autre talibé âgé de 12 ans a été tabassé à mort par son marabout qui l’a enterré en catimini avant qu’il soit exhumé par les sapeurs pompiers par dénonciation. Même situation à Mpal en 2018. Pareil à Louga en 2016 ou simplement jetés dans une décharge publique comme seule sépulture comme pour 2 jeunes talibés inconnus à Grand Yoff en 2015…

    Et les titres des journaux égrènent tous ces abus à longueur de leurs colonnes et çà ne fait rien avancer NON PLUS. L’Esclavage, la Pédophilie des maîtres coraniques au Sénégal se perpétue dans une impunité totale au Sénégal. Les Politiciens ont rien à foutre des souffrances des enfants talibés. Ils viennent tous parader à la Journée de l’Enfant Africain, un jour chaque année (le 16 juin 2019), alors qu’ils bafouent tous leurs ratifications des droits et de la Protection des Enfants, toute l’année et depuis 3 décennies (30 ans). Les abus sont toujours incontrôlés dans les écoles coraniques, les souffrances des enfants talibés sont énormes avec une inquiétante indulgence et acceptation de la population sénégalaise de ce fléau. La lâcheté de tout un peuple, de tout un pays, envers ses propres enfants, ou des enfants tout courts, par pauvreté, par peur, par ignorance, par soumission aveugle, par superstition stupide ??? Même les Animaux traitent mieux, leurs Enfants !
    En juin 2019, les titres s’enchainent : « Les chiffres sont bien supérieurs, les talibés sont plus de 200 000 au Sénégal », « La Mendicité des Enfants Talibés est un business lucratif qui rapporte plus de 10 milliards de francs CFA par an aux marabouts sénégalais »,  » La Souffrance des Talibés continue en 2019″,  » Les Abus sont toujours incontrôlés dans les daaras au Sénégal », « Les Talibés sont de plus en plus nombreux au Sénégal »… On sait, on connait par cœur, c’est toujours les mêmes rengaines sur les talibés et rien de concret pour y mettre fin. Car il n’y a aucune volonté politique pour y mettre fin : Les Talibés au Sénégal sont parmi les rares enfants de la terre à subir cumulativement toutes les formes de maltraitances incriminées par la Convention des Nations Unies (ONU) sur les droits de l’Enfant : Abandons ou négligences lourdes familiales et étatiques, brutalités physiques et mentales, mauvais traitements, exploitation économique, attouchements sexuels et viols, tabassés, fouettés, enchainés comme de vrais enfants jusqu’aux meurtres… Le Calvaire des Enfants Talibés est le témoignage visible que le Business de la Foi (l’Islam Maraboutique Sénégalais dévoyé du Vrai ISLAM qui interdit la mendicité des enfants dans son Livre Saint, le Coran) n’est pas respectée au Sénégal et gangrène ce pays en douceur, faisant de lui un PAYS ESCLAVAGISTE d’ENFANTS.
    Donc UN PAYS DE MERDE QUI NE RESPECTENT PAS SES ENFANTS qui doit être banni des pays civilisés, traité comme un pays barbare, arriéré et esclavagiste, mis au banc de la communauté internationale avec les sanctions fortes adéquates à son hypocrisie esclavagiste pour l’obliger à stopper L’ESCLAVAGE DE SES ENFANTS, ARRÊTER LES SOUFFRANCES DE SES ENFANTS TALIBES !

  4. issa gibb dit :

    Suite à une erreur, je reprend le texte :  » battus, tabassés, fouettés, enchainés, humiliés, violés comme des vrais esclaves d’un passé pas si lointain, on assiste impuissant aussi à l’inventaire des assassinats des enfants talibés au Sénégal.
    A la lecture, du énième rapport de Human Rights Watch du 11 juin 2019, les enquêteurs comptabilisent 16 talibés assassinés par des marabouts sur la période de 2017 à 2018… Alors que dans leur de rapport du 28 juillet 2016, il n’y a eu que 7 talibés assassinés par des marabouts sur la période de 2014-2016… Preuve que les marabouts assassins sont en forme au Sénégal, ils ont plus que doublé le nombre de meurtres de talibés sur la dernière période 2017-2018
    Même constat de doublements de morts pour la période 2017-2018, pour les talibés qui ont péris dans des incendies de leurs daaras parce qu’ils étaient attachés, enchainés ou enfermés, dans l’impossibilité de fuir les flammes… Même si çà n’égale pas le triste chiffre des 9 talibés morts calcinés dans l’incendie de la daara de la Medina à Dakar en mars 2013…

    Ces rapports de la directrice adjointe de la division Afrique à Human Right Watch (HRW), Corinne Dufka et du coordinateur de la Plateforme pour la Promotion et la Protection des Droits Humains (PPDH), Mamadou Wane sont toujours bien faits et ils révèlent à peu près, tous les abus subis par les talibés comme des statistiques mathématiques et le rapport de 2016 avait 67 pages, alors que le rapport de 2019 a 81 pages, comme un lien ou un signe du nombre de talibés qui ne cesse d’augmenter au Sénégal.
    Sans oublier les trafics d’enfants, les transports d’enfants illicites au Sénégal et dans les pays frontaliers du Sénégal. Mais aussi, les parents irresponsables qui renvoient leurs gosses dans les daaras où ils subissent ces abus comme le fait aussi, l’Etat Sénégalais, après les avoir ramasser en train de mendier dans la rue pour leur marabout. Il lui refoute le gosse en esclavage ? C’est un cercle vicieux où les marabouts dominent le jeu !
    Les rapports interpellent aussi, à chaque fois, le Président et le gouvernement sénégalais qui se foutent du sort des talibés comme leurs premières chemises, malgré les condamnations internationales puisqu’ils sont complices des marabouts.
    Sans éradication de la puissance maraboutique au Sénégal, le système esclavagiste des talibés perdurera.
    Sans sanctions Internationales le Sénégal Esclavagiste d’Enfants, l’esclavage des enfants talibés perdurera.
    Le Sénégal est incapable de mettre fin à l’esclavage des Enfants Talibés car il est majoritairement favorable à la mafia maraboutique par peur, superstition, soumission et obscurantisme jusqu’à sacrifier des pauvres gosses innocents.
    La parole revient à ce talibé de 15 ans qui a fui son daara de Diourbel car il a assisté à des viols perpétrés par les grands talibés à l’encontre des plus petits talibés :  » S’ils refusaient, les grands les tapaient, les petits devaient se laisser faire et ils avaient entre 8 ans et 11 ans. Les daaras sénégalaises sont donc des hauts lieux sodomiques pédophiles : ce n’est pas inscrit dans le Coran, ni dans les préceptes du Prophète Mahomet, ni dans la volonté d’Allah ???
    Comme un petit talibé de 9 ans qui a fui son daara de Dakar en 2018 : « Je n’aimais pas le daara parce qu’on nous frappait tout le temps » – « Si on se trompait en récitant les versets du Coran, on nous frappait » – « Si on ne rapportait pas de l’argent , on nous frappait « — « AU DAARA, ON SE FAIT BATTRE JUSQU’A CE QU’ON CROIT MOURIR ».
    La vérité sort de la bouche des enfants. Quel est ce pays qui accepte de telles souffrances, de tels abus, de tels traumatismes faits à des enfants ??? C’est au Sénégal, un Pays Esclavagiste d’Enfants ! Un Pays même plus émergent, relégué à un Pays à faible revenu par la Banque Mondiale parce que tout est lié = un Pays où tous les signaux de l’effondrement humain et moral sont aux rouges et qui continuent à laisser maltraiter ses enfants = Un pays où l’Etat et la population sont encore du côté des escrocs religieux sataniques et tortionnaires d’enfants au lieu de prendre le parti de son futur, ses enfants = Un Pays de Merde où sa Honte, sa Lèpre Affecteuse, son Cancer Purrulent, l’ESCLAVAGE DES ENFANTS TALIBES VA-T-IL ËTRE ERADIQUE ???
    MORT AUX MARABOUTS ECLAVAGISTES SENEGALAIS !

  5. Tiocan dit :

    Ce qui m’étonne au sujet des talibés, c’est que la diaspora sénégalaise en France est totalement muette tout comme le » grand acteur international » Omar Sy.
    Il appliquent les préceptes des trois petits singes de la sagesse?

  6. zette73 dit :

    Issa gibb

    ENFIN TE REVOILÀ AVEC DU VRAI PARLER
    Mais nous a part constater et l’ouvrir …..que peut on faire d’autre
    les chinois vont trouver de la mains d’œuvre pas cher et toutes dressées a bien obéir grrr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :