SILENCE, ON VIOLE!

6 réponses

  1. Pdp dit :

    Que peut on rajouter? Patience, ténacité, lutte quotidienne car lorsqu on voit le temps qu il a fallu dans nos sociétés occidentales dites civilisées pour qu un autre regard soit porte sur le viol, les femmes du Senegal ne peuvent compter que sur elles memes et l éducation qu elles donneront a leur filles. De toute façon dans un pays où malgré la loi l excision est toujours pratiquée, le viol n est que « acte annexe » pour les hommes

    • Xx dit :

      Oui… et on ne peut pas dire que le viol a disparu des sociétés occidentales… çà arrivera (peut-être) le jour où les violeurs auront obligation de se soumettre à la castration chimique ?

  2. Ndiaye dit :

    Quand je regarde des émissions qu’on fait entre l’accusé avec des affaires de viols d’enfants ça me fend le cœur

  3. Ndiaye dit :

    Quand je regarde des émissions comme faites entrer l’accusé avec de nombreux affaires de viols parfois d’enfants, suivis de massacre au couteau. ça me fend le cœur. Drole de civilisation avancée.

    • Xx dit :

      Dans la « civilisation avancée » dont vous faîtes état, effectivement on fait grand bruit autour de ces « affaires de viols » :
      1° pour que la population en soit informée sur tout le territoire,
      2° pour que la population soit et reste vigilante en tous lieux et à tous moments,
      3° pour que d’éventuels témoins se manifestent auprès des autorités judiciaires,
      4° pour que les parents informent leurs enfants des dangers potentiels si, en toute innocence, ceux-ci suivaient des inconnus qui les aborderaient à la sortie des écoles par exemple.
      Même des émissions télévisées, comme « faites entrer l’accusé » que vous citez, permettent de prendre conscience de ces dangers potentiels.
      Il vaut mieux « faire un tapage médiatique » de ces crimes plutôt que de se voiler la face, ne pas vouloir voir ni entendre… Car qui ne dit mot consent.
      Au Sénégal, malheureusement, il semble bien que ce soit l’omerta (notamment « familiale ») qui est la règle… Espérons que les parents fassent leur devoir, restent attentifs aux souffrances de leurs enfants, et dénoncent ces crimes odieux.
      Il y a hélas des individus dangereux partout dans ce monde.

    • Xx dit :

      Publication de ce jour 25 mai 2019:
      « Horreur et consternation dans le village de Galo Sam Pedel dans la commune de Sakal, région de Louga. Un individu âgé d’une trentaine d’années a violé une fillette de 8 ans avant de l’abandonner dans la brousse.
      D’après le récit de L’Observateur, le jour des faits, B. S. était partie en brousse pour chercher le troupeau… etc » (Luttons contre l’indiscipline au Sénégal)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :