EAU DU SALOUM: MALFAÇONS ET MAGOUILLES

2 réponses

  1. Lionel dit :

    de mieux en mieux

  2. Réginald Groux dit :

    Il faudrait l’équivalent d’une commission d’enquête parlementaire pour déterminer les responsabilités et punir de façon exemplaire les coupables, s’il y a eu des malversations. Comment ont été gérés les fonds pour les forages, tous ont-ils été réalisés, les tuyaux sont-ils conformes au cahier des charges, etc, etc… La première mesure à prendre au Sénégal serait une déclaration de patrimoine obligatoire pour tous les fonctionnaires et employés des services publics, gendarmerie, douanes et autres. Je n’ai guère de doute que beaucoup de ceux impliqués dans le problème de l’eau roulent dans de sompteux 4×4. Il ne fait guère de doute encore que sur un pactole de plus de dix milliards il y a dû y avoir des fuites, pour ne pas dire des malversations. Tant que ce phénomène récurrent de « prélèvement à la source » ne sera pas maîtrisé il est à craindre que nous continuerons à subir l’incompétence coupable de certains services gérés par des prévaricateurs professionnels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :