LE RIZ DU FLEUVE SÉNÉGAL

4 réponses

  1. le chaman dit :

    Moi qui avait crû à l’engagement des divers et variés autorités Sénégalaise, y compris celui de notre lider bien aimé Maky Sall, qui ont affirmé moulte fois que l’autosuffisance serai pour 2017.
    Bon ne soyons pas mesquin.
    Une question me tarabiscotte, pourquoi ne trouve t’on du riz produit au Sénégal, que pratiquement des les grandes surfaces comme Auchan ou Utile, alors que chez les boutiquiers tenus par les Sénégalais et les Mauritaniens, c’est le riz produit en Thaïlande ou en Inde qui sont vendus aux fameuses ménagères sénégalaise qui ne jurent que par du riz parfumé on se demande bien à quoi. Sans doute avec c’est foutus cubes de poison appelés jumbo.

  2. PDP dit :

    et pourquoi toujours évoquer la vallée du fleuve Sénégal et la région de Saint Louis en oubliant la Casamance qui pourrait depuis longtemps garantir l’autosuffisance avec sa production si les travaux de déminage étaient enfin réalisés complètement….

  3. Ndiaye dit :

    parce que le seul grand fleuve d’eau douce non salinisé se trouve dans la vallée qui n’a pas besoin d’attendre les 3 mois de pluie pour produire

  4. Beatrice BRUN dit :

    En réponse à Chaman :
    1) Pourquoi ne trouve t on pas de riz SÉNÉGALAIS dans les boutiques ?
    Moi, aussi, je trouve bizarre.
    C’est au boutiquier, libre de tout lobby, (en principe… ) de marquer sa différence, d’innover, soucieux d’apporter des produits locaux, sains, et sensibiliser sa clientèle.
    La boutique est un lieu d’échange, de convivialité, de débat d’idées, donc de persuasion.

    2) Le mot « cubes de poison » est une métaphore, juste.
    Et ce n’est pas faute d’avertir toute personne, dans ma sphère.
    Après…tout est affaire de choix de vie….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :