LA NOUVELLE USINE CHINOISE FAIT GRONDER

Vous aimerez aussi...

12 réponses

  1. guy degoutte dit :

    Ils sont pas cool les chinoas

  2. Xx dit :

    Usine chinoise de Sindia « … On nous traite comme des esclaves … » dixit un employé sénégalais. Décidément, rien ne va plus !

  3. hebras dit :

    Bon courage pour les ouvriers sénégalais, heureusement que l usine est chinoise car elle si elle avait été française!!!!!

  4. Nadine Fontaine dit :

    Bonjour,
    Je croyais que beaucoup de sénégalais préféraient les chinois aux français, que les français devaient dégager avec des noms d’oiseaux que je ne citerai pas, etc, etc. Et voilà que ces petits chinois sont tout à coup méchants et esclavagistes ???
    Mais non, mais non…

  5. issa gibb dit :

    Et ces employés Sénégalais de cette usine chinoise de carreaux à Sindia au Sénégal, ont de la chance !
    Car, si ils travaillaient dans l’usine chinoise en Ethiopie, ils risquent la Mort :
    Enfermés pendant 3 mois d’un unique contrat dans l’usine chinoise sans pouvoir sortir un seul jour
    Travaillant sous les 3X8h sans arrêt, nuit et jour, sous les coups, injures et humiliations des cadres chinois
    Le reste du temps, ils sont enfermés dans leurs dortoirs de 15 personnes ou au réfectoire
    Pour finir par être jetés comme des kleenex sales au bout des 3 mois sans détour et retour possible…
    Des ouvriers ont manifesté devant l’usine pour dénoncer ces méthodes inhumaines et esclavagistes
    Les dirigeants chinois ont appelés sous le faux prétexte que les manifestants voulaient casser leur usine,
    les connards policiers éthiopiens qui ont tiré à belles réelles sur leurs frères ouvriers-chômeurs en 2016
    => Bilan : Plus de 100 morts parmi les ouvriers manifestants éthiopiens / 0 mort chinois et 0 dégât dans l’usine
    Super les Chinois : Tu vas les sentir passer, mon pauvre Sénégal comme en Ethiopie
    Comme en France, où ils ont détruit toutes les industries textiles, jetant des milliers de Français au chômage Comme en Espagne où ils ont monopolisé tous les commerces touristiques dans les stations balnéaires et jeter des milliers d’Espagnols au chômage, etc…
    Tu vas le sentir passer le Chinois et pas que son Coronavirus !

    • JPC dit :

      Le respect: mot inconnu par les chinois colonisateurs. Non respect des engagements pris. Usine qui en sus, fabrique des esclaves d’un nouveau type.
      Le Sénégal ce n’est pas la chine en miniature. La presse sénégalaise n’a pas osé dévoiler la situation subie par les travailleurs éthiopiens. Seul, Monsieur Gibb ne craint pas la vérité et ne craint pas d’en apporter les preuves. MERCI.
      Continuer à accepter cet état de fait est accorder un blanc seing à ces méthodes chinoises et à … l’esclavage.
      La réaction la mieux adaptée serait l’arrêt total pur et simple de cette usine. Oui, il y aura encore un cataclysme social mais il n’y a pas d’autre choix excepté la solidarité des sénégalais et au Sénégal la solidarité n’est pas un vain mot.

  6. Bernard dit :

    Depuis le début, les Sénégalais ont été avertis des pratiques des Chinois !
    Maintenant que les réserves de pêche sont épuisées, les usines de farine de poisson ont tout pollué, c’est au tour des entreprises.
    Et pour finir, les Chinois vont réclamer le remboursement des prêts avec les intérêts.

  7. sarabanding dit :

    Le chinois est globalement une plaie sur terre et je ne comprendrai et n’accepterai jamais qu’on puisse se laisser envahir, polluer et bouffer nos richesses par eux. De la vermine ces gens et on a l’impression que si on en éliminait un, 100 arriveraient sournoisement par derrière. Mais je ne suis pas économiste et khalis is khalis ! Moi je l’aime bien l’humour de Nadine Fontaine….n’en déplaise à Doudeuil qui doit en être complètement dépourvu !

  8. ALIOUNE dit :

    Ce que je ne comprend pas c’est pourquoi allouer 30 hectares pour une seule usine de fabrication de carreaux .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :