TRAFIC DE BOIS: LE REPORTAGE DE LA BBC FAIT LE TOUR DU MONDE

9 réponses

  1. trevidic dit :

    Bonjour,
    Il existe des accords entre la GAMBIE et le SENEGAL ,mais voila le trafic profite à des « mouvements » dont le seul ‘interet est de préserver la ressource financiére d’une part,et n’oublions pas que l’empire du milieu est incontournable dans ses « investissements » dans les deux pays ,ce qui revient à regarder ailleurs ????

  2. Xx dit :

    Une fois de plus, il faut le dire : le Sénégal ne sait pas protéger ses richesses… Hélas !

  3. Bernard dit :

    Le président actuel de la Gambie a été intronisé à Dakar sous le regard bienveillant de Macky Sall. Donc il doit renvoyer l’ascenseur en acceptant le transit du bois de la Casamance par la Gambie. Avec un partage moitié-moitié des profits, c’est gagnant-gagnant pour les deux dirigeants. Et l’écologie …….. c’est quoi l’écologie, après moi le déluge !

  4. rico dit :

    Finalement, il srmble qu’il n’y ait pas de volonté de mettre fin à ce trafic. Il y avait eu des annonces tonitruantes pour du flan, encore.

  5. issa gibb dit :

    Le Sénégal et la Gambie signataires de la Convention sur le Commerce International des espèces de faunes et de flores menacées d’extinction… C’est du Flan !
    Tout comme, le Sénégal et la Gambie signataires de la Convention des Droits et de la Protection de l’Enfance… C’est du Flan !
    Avec les ONG qui sont là pour dire que rien n’est respecté ???
    Avec la déforestation sauvage de la Casamance…
    Avec un Sénégal Esclavagiste d’Enfants avec ses Enfants Talibés Esclaves Mendiants…
    Avec la Gambie, destination et haut lieu touristique de la Prostitution Pédophile…
    Avec aucune volonté à mettre fin à tous ces trafics, qu’ils soient ressources naturelles ou humains !

  6. Le problème de la déforestation est sans doute le plus facile à résoudre : un arbre, ça ne bouge pas, un camion, ça se déplace en faisant du bruit, un dépôt de bois, ça se repère, des coupeurs sauvages, ça s’entend.
    La mise en surveillance avec des drônes est un jeu d’enfants, la surveillance des frontières idem.
    IAlors, i n’y qu’une conclusion à en tirer : soit e trafic se fait avec le plein accord tacite de l’état, soit l’état est gangréné ou gouverné par des incapables, ce qui n’est guère plus rassurant.

  7. Bounoucanet dit :

    Qui osera dénoncer et mettre à l’index la Chine, pour sa conduite de prédateur en Afrique et particulièrement au Sénégal, n’oublions pas les bateaux usines qui pillent l’océan au large… Dans le cas présent c’est la Casamance qui voit une partie de sa forêt détruite impunément. Je suis étonné que monsieur Guy Marius SAGNA reste sans voix…. C’est vrai, il réserve sa fougue et sa présence pour d’autres causes peut-être ! ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :