5 MILLIARDS D’ACHAT DE VEHICULES

7 réponses

  1. Eddy dit :

    Ben voilà, les lois on s’en fou… Ici c’est Sénégal

  2. Reyser dit :

    Financés par le contribuable Européen qui pour certains ont du mal à boucler leur fin de mois.

  3. Galips dit :

    C’est 5 milliards ou 122 milliards ?

    • Bernard dit :

      5 ou 22 milliards, quelle est la différence pour l’information au public ? Ici, c’est Sénégal et le gouvernement donne les chiffres qu’il invente !

  4. issa gibb dit :

    Entre 5 milliards et 122 milliards, çà tout de même une sacrée différence…
    Mais, une sacrée différence de milliards de quoi ???
    De francs cfa, d’écos, d’€uros, de dollars, de ou de cacahuètes
    Bizarre, qu’avec la suppression du franc cfa tant désiré au Sénégal, les journalistes en oublient de quelles monnaies, ils veulent parler dans leurs articles…
    Déjà qu’ils ont de graves problèmes avec les chiffres, si çà se propage à la disparition du nom des monnaies
    Il y a de quoi, en perdre son Wolof !
    Par exemples : Hier, j’ai payé 15 ??? un teeshirt ou j’ai vendu mes cacahuètes à 30 ??? le kilo…
    Il est probable que ces annonces de milliards à répétition sans l’ordre de la monnaie en suivant doit servir au gouvernement pour enfumer encore plus facilement le peuple sénégalais..
    C’est nouveau, çà vient de sortir ! Comme dirait l’ami Coluche…

  5. JPC dit :

    Le 13 décembre 2019, un article publié par Sénégal Black Rainbow traitait des dépenses en matière de véhicules: « 307 milliards de dépenses « véhicules » « .
    Inscrit au Budget de l »Etat: plus de 6 milliards. Maintenant, montant réduit à 5 milliards ?
    Les dépenses sont passées à 122 milliards…
    Un examen non exhaustif selon les déclarations reproduites par la presse, nous serions à 429 milliards auxquels pour l’exercice courant 5 ou 6 milliards auraient du être ajoutés.
    ‘L’amour des beaux et puissants véhicules’ des sénégalais -es est incommensurable. Pour les essais, ils ont besoin de nombreuses autoroutes ainsi qu’une augmentation exponentielle du nombre de stations service. Pas question de rendre les autoroutes accessibles aux « camions escargots ». Les essais seraient perturbés.
    Les sénégalais -es et l’État sont les uniques maîtres de la façon dont ils dépensent leurs deniers.
    Le ‘secondaire’ a supplanté le ‘principal’.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :