LES ENFANTS ESCLAVES DU SENEGAL

6 réponses

  1. JPC dit :

    En 1992, le Sénégal a ratifié la Convention des Nations Unies pour la protection des droits de l’Enfant.
    En 2019, la Banque mondiale a accordé un budget de 42 milliards de CFA pour la protection de la petite enfance.
    Ces derniers jours, les Etats-Unis ont accordé un budget de 550 milliards de CFA au Sénégal.
    A l’heure actuelle soit par manque d’information soit par erreur ou omission, il ne semble pas que l’on affecte une partie de ce budget à la problématique des talibés.
    Il devient évident que la manne financière disponible ne puisse être un prétexte pour retarder les moyens adaptés afin d’éradiquer cette situation dénoncée de façon récurrente tant par la presse sénégalaise que par la presse et les organismes internationaux. Toutes les démarches entreprises depuis près de 28 ans restent « lettre morte ». Bien au contraire, certains estiment que la situation s »aggrave et parlent même de près de 200.000 talibés à ce jour.
    La question est de savoir qui a peur de qui? Qui aura le courage et la détermination pour agir pour le plus grand avantage des enfants?

  2. Nic dit :

    Et pourtant cela serait tellement facile à éradiquer, juste de la bonne volonté et fermeté de la part du gouvernement.
    C’est dur d’être là et de se sentir impuissant face à ce fléau.

  3. ursat dit :

    incroyable en France des que le moindre probleme surgit il y a la fameuse ‘défense des droits de l’homme »qui se fait un malin plaisir a le faire savoir,alors qu »au SENEGAL tous le monde est au courant et les assoss aussi,meme medecins sans frontieres,mais la tous le monde ferme sa gueule et pourquoi??? si on attend sur le gouvernement senegalais pour faire avancer les choses ont peut réver,ils ont une trouille des marabouts et en plus ceux-ci ont un pouvoir electoral sans fin… et la fameuse assoss UNICEF ou est-elle??? que fait-elle?? RIEN et pourtant elle est bien au courant des sorts réservés aux talibés

  4. JPC dit :

    Tout le monde est au courant mais ce qui est très inquiétant c’est le silence de la population, le mutisme absolu. Rare sont ceux qui réagissent et la réponse consiste en cette forme d’échappatoire:
    ce sont les Autorités et le Gouvernement qui ne font rien. reste-t-il dans l’esprit comparable entre des enfants de l’école maternelle: « c’est pas moi, c’est lui » alors qu’il y a des témoins qui ont tout vu. Un refus d’action qui pourrait s’apparenter à de lâcheté. Le Sénégal et les sénégalais ‘es » sont pourtant un peuple qui ne manque de courage et du courage il en faut.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :