CHAQUE SÉNÉGALAIS RESPONSABLE DE LA PROPRETÉ

4 réponses

  1. D. Bâ dit :

    « La révolution des espaces publics » ! Les Sénégalais occupent toutes les places « libres » et se les approprient à long terme, malgré les « déguerpissements » répétitifs (?!) des « autorités » ! Le simple fait de leur dire « vous gênez les piétons, vous gênez la circulation », on vous répond immanquablement « la rue appartient à tout le monde ! »… et c’est là que le bât blesse… on fait ce qu’on veut, on s’installe, on étale ses produits pour les vendre, on bloque le passage… mais quelle importance ? Les Sénégalais sont « chez eux » partout, dans les rues, sur les trottoirs, sur les plages, au bord des routes ou carrément sur les routes (comme les vendeurs « ambulants »), et malgré les opérations coups de poing des autorités, et surtout faute d’organisation et de suivi des mêmes autorités, tout se remet en place deux trois jours après… c’est un éternel recommencement… Même constat pour les voitures qui stationnent sur les trottoirs, obligeant les piétons à prendre des risques en marchant sur les routes… Las… Sans sanction, pas de changement…

  2. Bill dit :

    En ce qui concerne le stationnement sur les trottoirs, les toubabs sont aussi irrespectueux que les Sénégalais. Saly en est la preuve, devant les bars et les supérettes, c’est à qui prendra le plus de place.

    • Briand dit :

      On n’a pas dit que les toubabs le fesait pas !!!! On parle des sénégalais là !!!Et ce n’est pas parce que les toubabs le font qu’il faut le faire!!!

  3. Ndiaye dit :

    Aucun peuple n’a le monopole de la vertu, c’est à la société organisée, via l’état de faire le gendarme avec un système de sanctions aux contrevenants.
    C’est partout pareil, l’Homme est un être génétiquement égoïste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :