LE MUSÉE A VISITER A DAKAR

1 réponse

  1. Avec la récente position du ministre de la Culture qui réclamait de la France « dix mille objets s’il y a dix mille objets dans les musées français » le Quai Branly et autres musées de par le monde vont certainement hésiter à prêter, de peur que cela ne revienne jamais. Au niveau communication, c’est encore un fois une réaction à chaud, sans réflexion sur les conséquences, qui est totalement contre-productive. Il faut savoir par surcroît que le Sénégal est le pays d’Afrique de l’Ouest le plus pauvre en terme de statuaire et de masques : quelques masques Bassari et Diola représentent à peu près tout le patrimoine culturel sculpté du Sénégal, non compte tenu des pierres dressées de Nioro du Rip qui semblent avoir été laissées à l’abandon dans un terarin en friche par le ministère de tutelle. Encore que les masques précités sont réalisés en écorce et ne sont pas à proprement parler de la sculpture mais relèvent plutôt de l’ethnographie…
    Le musée a coûté 22 milliards et il est pratiquement vide d’objets traditionnels africains. Qu’attend-t-on pour trouver un ou deux milliards suppélementaires et le remplir de beaux et bons objets qui illustrent l’art et la culture de l’Afrique Noire ? C’est faisable, sauf à vouloir le remplir de chefs d’œuvres, cela a été mon métier pendant cinquante ans. A la condition expresse de s’adresser à des personnes intègres et sachantes et d’éviter les magouilles, ce qui sera sans doute l’étape la plus difficile , le cas échéant…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :