LE FLÉAU DE LA DÉPIGMENTATION

7 réponses

  1. Xx dit :

    Il serait temps que les femmes africaines cessent totalement d’utiliser ces produits très dangereux pour la santé. Il vaut mieux avoir une peau saine, naturelle, et veloutée comme celle des femmes à la peau sombre (couleur sombre qui les protège naturellement des rayons nocifs du soleil), plutôt qu’une peau à 2 voire 3 couleurs, bien moins séduisante. Et de plus, ces produits éclaircissants sentent mauvais ! Ne dépensez plus votre argent pour ces produits de m…, optez pour des crèmes hydratantes, ou du Karité, c’est encore mieux ! et çà ne manque pas en Afrique !

  2. GROUX dit :

    Dans un pays où les services de l’hygiène viennent vous obligent à désinfecter une fois par an les cuisines des restaurants avec un produit interdit en France, cancérigène, toxique par contact et mortel par inhalation, il y a encore du chemin à faire… Comme toujours, il faut rechercher qui touche derrière pour autoriser l’importation de tels produits.

  3. Ndiaye dit :

    il faudra un jour oser pénaliser ce fléau au même titre que l’excision car c’est non seulement pour cause de santé publique mais de dignité de la femme en général et noire en particulier.

  4. le chaman dit :

    Entièrement d’accord avec Ndiaye. Je me bat sans cesse dès qu’une femme me parle de s’éclaicir la peau. Quoi de plus beau et de plus naturelle qu’une belle peau noire et satinée.

  5. Eddy dit :

    En plus c produits St dangereux, et puis avoir Ds taches blanches sur la peau c’est vraiment moches, c’est comme pour ls peaux blanches qui veulent devenir noires c’ est ridicule, la couleur de la peau est adaptée au pays !!!

  6. BA dit :

    ça me rappelle de ce disait mon professeur  » le singe représente l’animal le plus vilain en voulant être un humain alors qu’au finish il ne pouvait ni être humain ni redevenir ce qu’il était ». Dieu nous a créé ainsi, donc pourquoi le défier dans sa créature en voulant se métamorphoser? Le pire c’est qu’avec la dépigmentation on devient plus vilain qu’avant si on l’était…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :