LES HÔTELS DE SALY MENACÉS

26 réponses

  1. BRUN Béatrice dit :

    Le Gouvernement priorise ses choix.
    Je ne me l’explique pas autrement.

    Il est important de savoir que la Petite Côte génère d’importantes rentrées fiscales avec les taxes d’habitation (essentiellement sur le foncier bâti).
    Désolé Issa, des gens riches, multiproprietaires,…. étrangers, il y en a.
    Des petits, très petits, étrangers, mais qui aiment le pays, qui ont leurs attaches , actifs pour le bien commun il y en a aussi mais en bien moindre proportion!

    • issa gibb dit :

      Vous pensez réellement qu’il y a au Sénégal, des fortunes françaises, évadés fiscaux ??? çà se saurait !
      Alors que Bolloré vient de se faire rappeler à l’ordre par l’Etat français pour payer ses impôts en France ???

      Par contre, personne ne peut nier, la corruption et le racket policier envers les résidents français, devenu un sport national, dans les administrations et sur les routes sénégalaises… Sur les petites entreprises créées par des français, parce tous les autres €uropéens se sont barrés, les Allemands et Hollandais en premier, suivi par les Italiens, les Espagnols, les Suisses dont les autorités sénégalaises ne s’expliquent toujours pas et encore le « Pourquoi »… Ils leur restent donc, à racketter les Irréductibles Gaulois (et pas Séné-Gaulois, c’est du pipeau d’Antiquaires pour te refiler une merdouille en bois, 5 fois son prix) et quelques Belges… Particulièrement, attaquées par les racketteurs, sont les petits hôtels ou résidences locatives créées par des français et SURTOUT les bars et les restaurants de propriétaires Toubabs qui sont pourtant en conformité avec réverses, des frigos et des glacières pour maintenir la chaîne du froid pour les aliments à consommer par les clients en toute sécurité… Et malgré cela, les services sénégalaises d’hygiène alimentaire viennent inspecter les lieux, parfois 2 fois par an et ils ne repartent qu’avec leurs petites grosses enveloppes, à chaque fois… C’est devenu, une obligation pour les propriétaires français, si ils veulent les faire partir et continuer à travailler… En plus, du risque qu’on leur mette du poison dans les cuisines, pour faire fermer leurs établissements pour des raisons sanitaires douteuses ou mafieuses, les ruiner et racheter leurs affaires à vils prix, comme les chinois ont racheté à vils prix, les terrains des paysans sénégalais, avec l’aide des autorités sénégalaises, pour construire l’Autoroute Ila Touba…
      C’est un racket dégueulasse, totalement ignoré et impuni par l’Etat Sénégalais, que doivent subir les restaurateurs français qui ont voulu investir au Sénégal, alors que les services sénégalais d’hygiène alimentaire, ne vont jamais sur les marchés, où le consommable côtoie en permanence le pourri et autres immondices et les étals des bouchers sans frigos, qui offrent le spectacle des viandes recouvertes de mouches et autres taons à l’air libre, qui même cuites, te foutent des chiasses à mourir debout !
      Deux poids, deux mesures qui ne servent aux administrations sénégalaises qu’à se remplir les poches, arrondir leurs faibles fins de mois et jouaient au Sport-Corruption qui gangrène le pays, sur le dos du Toubab…

      Une journée, parfois plus pour avoir un document administratif, si tu donnes pas le billet-pourboire en avance et pas toujours avec le document escompté au bout…
      Les Douaniers et les Postiers corrompus jusqu’à la moelle , qui te font payer des frais supplémentaires sur des colis payés « Tous frais payés » en amont du pays expéditeur, pour arrondir leurs salaires…
      Les mêmes, qui ouvrent des colis dès qu’il y a du matériel électronique dedans, comme : les montres, réveils, MP3, téléphones portables, Iphones, Smartphones ou ordinateurs portables, etc … et qu’ils les volent pour les revendre au marché noir, si j’ose dire… Renferment les colis et les font livrer comme si rien ne c’était passé…

      Il y a toujours des plus intelligents qui te disent qu’il y a des corrompus si il y a des corrupteurs et vice-versa… Oui ! Dans le Monde des affaires et partout dans le Monde, OK !
      Mais, quand tu te fais arrêter, au milieu de nulle part, dans la brousse par 2 flics sénégalais en goguette qui ont décidé de te faire chier jusqu’à ce que tu leur donnes à chacun, un billet de 2 000 francs CFA (c’est le tarif minima), tu ne repars pas…
      Comme ce vieux con de flic, pas encore retraité, avec sa veste bleue trop grande et son revolver qui lui monte à la tête, qui t’arrête sans raison à un croisement parce ce que tu es Toubab (c’est la raison)…. Qui te demande ton permis et qui se barre avec, de l’autre côté de la rue et qui te laisse en plan au bord du trottoir quand il y en a un croisement, en t’ignorant totalement … Si tu ne fais pas l’effort de traverser et lui refiler un billet de 2 000 francs CFA (c’est le tarif légalisé) à cet abruti, tu ne récupère pas ton permis et tu ne repars pas…
      A part, celui qui possède un arme et qui dégomme le flic pourri, récupère le permis et se tire vite fait au risque de te faire lyncher par une foule qui préfèrera toujours un flic sénégalais mort qui pourtant les racketter eux aussi, à un Toubab Justicier… Si tu ne veux pas payer, tu restes là, comme un con dans ta voiture, en plein cagna du soleil et ça peut durer toute la journée… Pour finir souvent au commissariat où tu finiras par payer un PV encore imaginaire pour non-respect aux forces de l’ordre… Ce qui revient au même, la perte de temps en plus, avant de repartir… On n’est plus dans le « Corrompu-Corrupteur » affairiste…. C’est l’exemple-type de la « Corruption-Victime » au Sénégal…

      Aller se plaindre à qui ??? A l’Ofnac, l’Office de Lutte contre la Fraude et la Corruption ??? Pour un vol par racket policier de 2 000 francs CFA, en plus quand tu ne connais pas, ni le nom, ni le matricule du policier qui t’a racketté… Ton dossier a 99,99 % de chance pour finir dans la poubelle de l’Ofnac… Et, tu peux toujours rêver !
      Se plaindre au commissariat ou à la Gendarmerie du coin, pour attendre une demi-journée pour faire un PV qui ne sera pas enquêté et suivi, au risque de se faire tabasser, voire assassiner par des pochtrons ou défoncés à la ganja toute la journée, aux QI moins 12, contents de leurs uniformes, mais qui sont armés et dont leurs meurtres de citoyens innocent sont dénoncés par Asmesty International, depuis bien longtemps et bien trop souvent au Sénégal…
      Bonnes Vacances à tous ceux qui vont au Sénégal pour les fêtes de Fin d’Année… Restez Prudents !

  2. Arrêtez avec votre prétendu « réchauffement climatique » ! La mer n’a pas monté depuis la construction des hôtels en bord de mer. C’est un phénomène connu sur toute la côte africaine, ce sont les vagues qui creusent et le courant qui emporte le sable. La mer avance, oui, mais elle ne monte pas, et cela a déjà été observé et commenté au Sénégal au 19° siècle. Le non respect de la limite du domaine maritime, 100 mètres au dessus des plus hautes eaux, voila la véritable cause de cette catastrophe, que je déplore comme tout le monde. On bâtit en dehors des règles, pour être « plus près de l’eau » et puis on pleure et on accuse le dérèglement climatique une fois qu’on se rend compte qu’on a fait du n’importe quoi. J’espère pour tous que le problème va s’arranger, mais c’est une chance que le gouvernement n’en envoie pas certains au bain, c’est le cas de le dire, en argumentant que si les construcions étaient conformes dès le départ elles ne seraient pas menacées aujourd’hui. Tiens, je vais encore me faire des copains…

    • Ndiaye dit :

      Cher monsieur!
      Rien à rajouter ! Hélas certaines vérités sont dures à dire..

    • Jean Pierre Mariot dit :

      Faux archi faux….. l’océan monte dans beaucoup d’endroits par exemple à Palmarin un campement qui était il y a une vingtaine d’années plus en deçà des 100 mètres à les premières cases à 2 mètres de la marée haute.
      Alors elle est où votre logique ?
      Pas de mauvais esprit SVP
      Autre exemple les côtes de l’île d’Oleron ont subit un recul de plusieurs dizaines de mètres depuis la dernière guerre

      • Cher monsieur, il faut apprendre à raisonner : le fait que la mer avance ne veut pas dire qu’elle monte, et cette progression n’est due qu’a l’action des vagues qui grignotent le sable. La mer n’a pas monté d’un centimètre, elle avance, c’est tout. Comment même pouvez-vous imaginer que l’océan « monte dans beaucoup d’endroits » et pas ailleurs, du style mon verre est plus plein d’un côté que de l’autre ? Vous parlez logique, mais c’est vous qui ne l’êtes pas.

  3. Luc dit :

    A propos : Les travaux de reconstitution des plage….. Ne devaient ils pas commencer en décembre ?

    • issa gibb dit :

      Si, en Octobre 2018, repoussés en Décembre 2018 ! …
      Et Toujours pas de travaux et toujours pas de nouvelles de début de travaux ???
      Sacré Macky Sall et sa dernière visite à Saly, un « As du Poker-Menteur » !
      Pareil, en Casamance, il a promis que les Hôteliers Casamançais seraient défiscalisés pour relancer le Tourisme en Casamance… Cette mesure n’a jamais été appliquée depuis 3 ans…
      L’Astuce politicienne… Je promets… Votez pour moi !… Et je n’applique pas et je ne tiens pas mes promesses ?… Jusqu’à quand ? Où… Y’en a marre ou Y’en a ras-le-bol de riz !

  4. Bernard dit :

    C’est un article écrit en 2018 ou en 2010 ? Parce que la situation était déjà préoccupante en 2010. L’argent français et européen pour édifier des digues a été versé et encaissé = mais sur place, rien ! Sauf le vol nocturne du peu de sable restant.

  5. Bernard dit :

    Pour les retraités modestes qui ont investi leurs économies à Saly = pour avoir des vacances pas trop chères = c’est un crève cœur de voir que rien n’est entrepris avec leur taxe foncière.

  6. Ndiaye dit :

    Des « pieds dans l’eau », on se retrouve aux « hanches dans l’eau »..
    Cette fois ci Renaud à tort ! car ici
    C’est pas la mer qui prend l’homme, tatatin
    C’est l’homme qui prend la mer!

  7. Jysou dit :

    Des camions de sable même parfois en plein jour, des digues fantômes bien que financées (mais pas perdues pour tout le monde, la montée des eaux due au réchauffement climatique que certains s’évertuent à nier etc, profitons du présent car dans dix ans ou vingt ans il ne restera plus rien de ce coin de paradis

  8. BRUN Béatrice dit :

    Issa, les hoteliers de la Casamance n’ ont qu’à se regrouper sous forme de « Class action », interpeller le député de la circo, demander à voir le Directeur des services fiscaux, médiatiser le problème.
    Faut être pragmatique, vous ne trouvez pas ?

    • issa gibb dit :

      Le pragmatisme n’est pas le fort du Sénégalais ou du Casamançais et ils attendent toujours un miracle de l’Etat, qui ne vient pas et qui ne viendra jamais. Soyez-en sûre !… Pourtant, les Casamançais se sont tout de même réunis pour demander aux Autorités du coin, la réouverture des 5 hôtels de Racine Sy en Casamance, qui sont laissés à l’abandon, qui tombent en ruines et font désormais, sales tâches dans le décor touristique soit -disant merveilleux de la Casamance que je ne connais pas… Auxquels, il faut ajouter la saleté sur les plages qui ne sont plus entretenues, faute de touristes et une nouvelle usine chinoise de transformation de poissons qui pue à cent lieux et qui pollue tout… Même, si les leaders du Tourisme à Dakar, affirment que le Tourisme repart en Casamance en bons « As de Poker-Menteurs » !

      Racine Sy, est le bras droit de Bolloré en Afrique et Président du Groupe Bolloré Africa Logitics qui a soutenu et financé la campagne de 2012 de Macky Sall contre Wade car Bolloré trouvait que Wade s’éloignait des intérêts français au Sénégal… Racine Sy, c’est aussi, le :
      – Président du CA de l’Institution de Prévoyance Retraite du Sénégal (IPRES)…
      – Vice-Président du CA de la Caisse de Sécurité Sociale (CSS) avec un scandale au cul de 74 millions de FCFA de billets d’avions pour lui et son entourage pour voyager dans le monde sur les cotisations
      – Président de la Fédération des Organisations de l’Industrie du Tourisme au Sénégal (FOPITS)
      – Président du Syndicat Patronal de l’Industrie Hôtelière du Sénégal (SPIHS)
      – Président de l’Agence Sénégalaise de la Promotion Touristique (ASPT)
      A ces titres, il n’a cessé de mettre des bâtons dans les roues aux ministres du Tourisme successifs :
      Il a fait désavoué Youssou Ndour en 2013, il a fait viré Oumar Gueye en 2014, il a ignoré M. Ndoye Seck jusqu’en 2017, pour finir en humiliant, Mame Mbaye Niang, le jour de son investiture au ministère du Tourisme en 2017, avec son vexant :  » Vous, monsieur le ministre, vous avez un patron au dessus de vous… Nous, nous sommes des Patrons du Tourisme au Sénégal »… La messe était dite ! Et ce pauvre Niang ne voit plus que des lions bleus et des éléphants roses, partout au Sénégal….

      Racine Sy, surnommé le « Conseiller de l’Ombre du Président Macky Sall » est un personnage vexant, imbu et impoli avec ses subordonnées, et les petites gens en généra, il s’est fait beaucoup d’ennemis…
      Après truqué et avoir été battu aux élections municipales de Podor, il a créé son propre parti « Al SAR » au poste encore de Président pour le développement du Sénégal et sortir le pays de la pauvreté… Il annonce en juin 2018 son soutien à Macky Sall pour les élections présidentielles de 2019… Ce qui est moins sur, car l’homme Racine Sy trahit beaucoup ! Les mauvaises langues disent : Racine Sy roule que pour Racine Sy…

      -Président-Gérant du King Fahd Palace à Dakar depuis 2011 grâce à Wade qu’il trahit en 2012, il vire comme des malpropres, tous les anciens employés du Palace sans motif… Pour y mettre son clan familial, plus incompétents les uns que les autres en gestion hôtelière…
      En décembre 2017, un scandale de mœurs éclate : Racine Sy, homme marié et paire de famille, est trouvé et photographié dans une chambre d’hôtel avec 2 putes professionnelles par des journalistes-photographes…
      Saul compétent, son bras-droit Ibrahima Camara qui sauve son parc hôtelier d’une gestion calamiteuse, mais qui vient d’être inquiété à son tour, avec son patron Racine Sy, par la Justice Sénégalaise pour un nouveau scandale de détournements de 14 millions de FCFA de fonds du Palace dus à l’Etat, en Mai 2018…
      Il se fait plus rare, sur la scène politique sénégalaise, Macky Sall a du lui dire de se mettre en sourdine…

      Par héritage paternel, né avec une cuillère en argent dans la bouche, ce mec qui n’a jamais travaillé de sa vie, est propriétaire de nombreux hôtels à Saly et 5 en Casamance : 3 à Cap Skirring (Le Savanna, le Cabrousse et le Royal Cap) et 2 à Ziguinchor ( Le Nema Kadior et le Diola) qu’il a ruiné, jetant des centaines de personnes au chômage et sans ressources… Il n’a tenu aucune de ses promesses depuis 2013 et persiste à laisser ses hôtels fermés qui sont à l’état de « Fossiles abandonnés et en ruines » d’après les Casamançais, eux mêmes… A force d’avertir l’Etat et de ne pas être entendu, le peuple de Casamance s’est révolté en 2017 et à manifester contre Racine Sy, jusqu’à le déclarer « Personna Non Grata » en Casamance et sa tête est attendue par des machettes qu’il commettait l’erreur ou l’orgueil de mettre mes pieds en Casamance…

      Vous voyez, Béatrice, ce n’est pas que le pragmatisme qui manque en Casamance… Le problème est plus grave et plus profond… Un Etat qui n’entend rien et qui ne fait rien que des promesses non tenues et de l’enfumage mensonger… Plus, un Pourri milliardaire à rien foutre qui laisse des outils de travail touristique à l’abandon en refaisant même de les vendre à des sociétés hollandaises, belges ou chinoises, professionnelles dans le Tourisme, sans aucun raison ou explication…
      D’où le 2° surnom de Racine Sy : « L’Empereur de la Destruction du Tourisme en Casamance  » ou encore  » La Racine du Mal du Tourisme en Casamance… Y-a pas photo ! Une Révolte de plus en Casamance…

  9. BRUN Béatrice dit :

    Pour ma part, et j’invite tous les Internautes à venir vérifier, à Niakh niakhal, la mer ne monte pas, elle avance tranquillement mais sûrement.
    Les constructions de qualité médiocre, en première et deuxième ligne du départ de la mer, dans un certain temps, nous serons liquides, balayés, appelez ça comme vous voulez!
    C’est comme ça !
    Comme je l’expliquais, dans un précédent commentaire, aucune indemnisation.
    Soit on rentre en France, soit on ira se loger ailleurs.
    C’est simple, clair et précis.
    Reginald a raison.

    Bonnes fêtes.
    Béatrice BRUN

  10. BRUN Béatrice dit :

    Aujourd’hui 19 décembre, je trouve Issa, très remonte contre mes propos, sur les corrompus, corrupteurs.

    Quand on n’est pas content d’une situation, que l’on s’estime floué, dupe, vole, arnaqué, trompe, abusé, voire menacé, au Sénégal, en France ou à Tataouine les Bains, on le fait savoir, à qui de droit, au lieu de râler, de dénoncer auprès des gens lambda,-qui n’en n’ont rien à foutre, »- des situations exaspérantes, psychologiquement éprouvantes, pour certains plaignants, et j’en conviens Issa, tout ce que vous dites est réel.

    Ce que je reproche c’est cette passivité des Français, non, je préfère le mot » acceptation » de tous ces maux liés à la corruption au Sénégal.
    Qui ne dit Mot consent, isn’t it?

    Peut être un petit repas Vegan, Issa, et vous retrouverez le sourire ???

    Béatrice BRUN

    • issa gibb dit :

      Holà, Béatrice, je ne suis nullement remonté contre vos propos sur la Corruption au Sénégal !
      Mais, vous n’avez pas fait l’unanimité avec votre commentaire sur la corruption des Français au Sénégal. Nous étions plusieurs à défendre que les résidents ou touristes français sont plus victimes de la corruption qu’acteurs de la corruption au Sénégal et çà s’arrête là ! Même si vos commentaires m’inspirent de réécrire des textes longs sur ce qui est réel de la corruption au Sénégal, agrémenté par des histoires personnelles vécues du temps où j’allais au Sénégal et en pensant à l’avenir de mes filleuls et anciens petits élèves qui sont là-bas…
      Je n’aime pas la passivité, les lâches acceptions et par dessus tout, la résilience que je déteste, même si le pessimisme est un trait de mon caractère, mais si je ne suis pas quelqu’un de malheureux… Je ne suis tout simplement pas optimiste en l’avenir !
      Par contre, je sais qu’au Sénégal au contraire de la France, des gens meurent encore tabassés dans les commissariats , les gendarmeries ou les prisons et que des citoyens innocent meurent sous des tirs à balles réelles dans des manifestation, contre la corruption au Sénégal, par exemple…
      Quand aux gens qui n’ont pas envie de lire mes brûlots ou qui en n’ont rien à foutre, çà m’est égal ???
      Je ne sais pas, ce qu’est un repas Vegan ??? Mais je vous jure que j’écris cette petite réponse avec le sourire…

  11. BRUN Béatrice dit :

    Issa,
    Qui disait  » Ne pas écouter le Peuple, on le paye cher un jour ou l’autre ? »

    Cette jeunesse, connectée, ne se laisse plus manipuler.
    Regardez tout le temps, qu’il nous a fallu, en France, toute la grande souffrance du Peuple jusqu’à la période de la Révolution.
    Aujourd’hui, tout va très vite, tout le monde sait tout en temps réel.
    Cette brillante jeunesse, est tout sauf idiote et naïve.

    • issa gibb dit :

      François Bayrou , peut être ??? Non , il a dit : « On ne gouverne pas contre le Peuple »
      Même si il reste encore allié des LREM à l’Assemblée Nationale, pour le moment…
      Les jeunes brillants, instruits, connectés, rapides, avancés, presque adultes et libre penseurs , bien sur , c’est Ok et çà fait plaisir !
      Mais, d’autres si déscolarisés, illettrés, glandeurs, dealeurs, largués, influençables, violents, dangereux, futurs « Euthanasieurs » des vieux pour ne pas payer leurs retraites, fait partie de mes pensées et de mon pessimisme en l’avenir… Je sais que je choque beaucoup de gens avec çà, mais pour moi, on y va tout droit ! Après, serais-je, encore là, pour voir tout çà ???

  12. BRUN Béatrice dit :

    ISSA
    Je vous rassure, vos commentaires sont lus, appréciés, et surtout instructifs.
    Les Français installés, au Sénégal, meconnaissent L’HISTOIRE du Sénégal.
    Je suis encore demandeuse comme beaucoup d’internautes sûrement.

    Quand j’emploie les mots »rien à foutre », c’est un misunderstanding. Je voulais parler, non pas de vos écrits, mais de la caste de l’entre soi de la majorité des français installés à SALY, qui rabâchent leurs problèmes liés à la corruption.

    Juste pour info:
    Un repas vegan est un repas sans produit issu de la tuerie ou de l’exploitation animale.
    Aucun problème pour manger vegan au Sénégal. Tout est affaire de choix dans la vie, non Issa ?
    Pas de pessimisme, en cette fin d’année.
    La nouvelle qui s’annonce sera peut être surprenante !

  13. Luc dit :

    Ca y est, les travaux ont commencé….
    Coté Habana Café….
    Quelques photos partagées sur FB….

  14. Bernard dit :

    SVP pas d’injure sur le site, nous débattons librement en étant tous amoureux du Sénégal et en voulant le meilleur pour sa population. Qui a des photos des travaux des digues ??? Parce que sur place, je n’ai pas encore vu de chantier. Merci d’avance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :