UN FILM SUR L’HOMOSEXUALITÉ PRIMÉ AU SÉNÉGAL

2 réponses

  1. Francia dit :

    mais ouiiii ! tout le monde sait bien qu’il n’y a pas le Sida au Sénégal ! voyons !

  2. issa gibb dit :

    Qu’est ce que c’est encore cette histoire ??? Le 6° festival des Trophées francophones du Cinéma à Saint-Louis du Sénégal donne un trophée à un film politique français sur l’Homosexualité et le Sida, 2 sujets tabous au Sénégal ??? Alors que les membres du Jury de ce festival n’ont pas vu le film puisque il n’a pas été projeté pendant le festival ??? Alors que ce film français « 120 battements pour minute » n’a jamais été diffusé au Sénégal ??? Et que ce film de Robin Campillo ne sera surement jamais vu au Sénégal, à cause de l’Homophobie ambiante et de la Censure religieuse immédiate sur tous sujets qui touchent à l’Homosexualité ???
    Qu’ont chercher à faire, les membres du Jury de ce festival ??? Déclencher une violente réaction Islamique Homophobe qu’on connait à chaque fois qu’on parle de ce tabou au Sénégal ??? Une Provocation intellectuelle pour ouvrir les consciences aux problèmes du Sida qui est dans le déni jusque dans les autorités gouvernementales et médicales sénégalaises ??? Comme un coup d’épée dan l’eau, le Manque de Courage est de n’avoir pas diffusé ce film, au moins aux festivaliers au risque de déclencher les foudres de l’Obscurantisme Religieux Sénégalais, sur ces sujets plus que tabous… Un Trophée à un film que personne verra, qui ne fera rien avancer du tout !

    Car, c’est oublier que l’Homophobie est gangrénée et profonde au Sénégal et les religieux Sénégalais ne rigolent jamais avec l’Homosexualité au Sénégal jusqu’à faire des pressions et des menaces à l’Etat laïque que de nom, qu’est la République du Sénégal…
    Trop vite, Oublier que l’Homosexualité et les actes contre-nature comme ils disent, sont interdits et punis d’un minimum de 8 ans de prison dans la Constitution Sénégalaise… Juste, constitutionnellement !
    Lors de la visite du président américain Barack Obama, au Sénégal en 2013, où il a demandé de lâcher la grappe aux homosexuels au Sénégal, le président Macky Sall lui a répondu poliment que ce serait le meilleur moyen pour déclencher une explosion Islamique et déstabiliser le pays…
    Les religieux Omariens s’en sont tout de suite servi pour essayer de déstabiliser le président Macky Sall, en affirmant mensongèrement aux populations que Macky Sall voulait légaliser l’Homosexualité au Sénégal…
    C’est oublié que le président Macky Sall a déclaré que tant qu’il serait le président du Sénégal, l’Homosexualité ne sera jamais légalisé sous sa présidence…
    Oublier aussi, l’énorme campagne homophobe, déclenchée par la majorité des religieux confrériques sénégalais contre ce pauvre chanteur Wally Seck parce qu’il voyageait avec un sac rose, même pas rose, blanchâtre dans la réalité … Pour comprendre la folie douce de ces vieux religieux rétrogrades pour porter des accusations homophobes sans fondements, sur des jeunes artistes ou autres…
    Auxquels, il faut ajouter, leurs groupes islamistes de surveillance de la jeunesse, Jamra et Mah Gance, qui dénoncent tous les couples ou groupes LGBT sénégalais à la police…
    Oublier encore, les persécutions, les humiliations et les tabassages gratuits des Homos par la police sénégalaise, dans les rues, les commissariats et dans les prisons…
    Oublier en plus que le mois dernier : Ismaïla Madior Fall, ministre de la Justice Sénégalaise et Garde des Sceaux, a déclaré à la tribune des Nations Unies que l’Homosexualité ne serait jamais acceptée sur le sol du Sénégal… On ne peut pas être plus clair !

    Le Sénégal est un pays Homophobe qui en plus, est dans le déni du Sida sur son sol, même si c’est un pays qui a un nombre peu élevé de sidaïques par rapport aux autres pays Africains et il cache ses malades dans des conditions qui s’approchent d’un mouroir-asile de maltraitances… Les réactions contre les Homosexuels vraies ou inventées par les religieux rétrogrades et intolérants comme prétextes d’imposer toujours leurs autorités sur les populations, les entrainent constamment à s’en prendre à des hommes ou à des femmes qui ont des relations sexuelles entre adultes consentants… Ces Gays ou Lesbiennes qu’ils surveillent et dénoncent sans cesse à la police, avec des cas connus d’humiliations publiques ou de lynchages sans aller jusqu’à la mort…
    Tandis que ces religieux hypocrites et pervers font des mariages arrangés ou forcés avec des gamines à peine réglées, parfois âgées que de 9 ans ou pas beaucoup plus, en gâchant leurs chances d’instruction et d’avenir pour en faire leurs esclaves sexuelles et domestiques …
    Tandis que leurs complices, les marabouts sodomisent leurs élèves talibés dans des daaras pourries et que les grands talibés enculent aussi les plus petits talibés ayant autorité sur eux… Quand des maîtres coraniques que nom, livrent leurs enfants talibés à la prostitution à des réseaux de pédophiles adultes pour faire encore plus d’argent que dans la mendicité forcée de leurs petits esclaves talibés…
    De nombreuses daaras au Sénégal, hauts lieux d’esclavage et de maltraitances d’enfants, sont aussi des hauts lieux de l’Homosexualité pédophile et pédérastique où on abuse et viole des enfants innocents appelés Talibés… Ils arrivent aussi qu’ils soient tués et jetés comme seules sépultures dans un décharge publique…Tout cela sous couvert de l’apprentissage du Coran, ce qui ne semble pas déranger les religieux Homophobes ???
    Auquel, on ajoute un Trophée à un film sur l’Homosexualité et le Sida que personne ne verra au Sénégal parce qu’il a été déjà censuré par l’Autorité Islamiste Sénégalaise pour ne pas être projeté au Festival de Saint Louis…
    A quoi, çà sert, vraiment ce Trophée ??? Ce pauvre Sénégal marche toujours sur la tête !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :