CE PAYS AUX MILLE PARADOXES

5 réponses

  1. trevidic dit :

    Une vision défaitiste ?

  2. Xx dit :

    Il y a beaucoup de vérités dans ce texte de Ciré AW. N’en déplaise aux Sénégalais.es !

  3. issa gibb dit :

    Je trouve même, très courageux ce journaliste qui dénonce toutes les tares du Sénégal et des Sénégalais qui empêchent ce pays d’avancer, coincé dans une soumission religieuse rétrograde et une auto-satisfaction hypocrite dans leurs misères refoulées ou fatalistes ???…
    En premier lieu : les dérives religieuses pour un peuple si croyant ??? Avec bien sur, l’exploitation des Enfants Talibés en première ligne, l’indifférence des religieux à la misère et aux souffrances du peuple, l’enseignement de la haine des autres peuples et des Toubabs en particulier… Auxquels, il faut ajouter des pratiques sexuelles familiales ou sociétales débridées et irresponsables, les mariages forcés de mineures, des femmes et des enfants aux statuts d’êtres inférieurs, soumis ou parfois abandonnés, l’excision des fillettes ou des rites sataniques avec enlèvements et sacrifices d’enfants hors d’âge ???
    Des élites qui croient avoir le monopole du pouvoir, qui pillent et vendent les ressources du pays, détournent les aides internationales, laissant le peuple dans une misère extrême, un vide éducatif et un désert de politique de Santé, une police corrompue et meurtrière digne d’une dictature, des reculs démocratiques, laïques, sociaux et économiques où les emplois pour le peuple ne décollent pas, mettant à mal une émergence qui démerge grave et qui n’existe pas, dans la réalité…
    Plus, les comportements inciviques des sénégalais du paraitre qui laissent leur pays si dégueulasse et polluée de plastiques, leurs comportements d’insécurité routière qui fait tant de morts, des comportements anti-écologiques à détruire ou à laisser détruire leurs pays et leurs ressources naturelles…
    Il n’y a pas de mal à ce que des journalistes dénoncent les erreurs de la majorité de leurs compatriotes car ce n’est pas l’Etat Sénégalais qui le fera… Il trop occupé à tenir le peuple dans la misère, l’ignorance et la soumission avec la complicités des religieux milliardaires et à détourner les aides internationales, en préférant placer aux postes des incompétents et des lèche-culs, ce qui fait fuir les cerveaux Sénégalais à l’étranger…

    Car à part un aéroport, des autoroutes, une Aréna de lutte et un Musée vide, l’émergence Sallienne n’est pas là, pour le peuple qui reste un peuple sous-développé et ignare à 70 %… Pas d’emplois, une volonté forte d’immigration des pauvres et la jeunesse, un système éducatif défaillant à seulement 37 % d’enfants scolarisés, un service de soins minable à 50% de mortalité des moins de 5 ans, l’insécurité routière, la corruption, les rackets et les meurtres policiers, une économie informelle à 95 % qui ne décolle pas en économie formelle d’Etat, la déforestation des forêts et la guérilla en Casamance, le pillage des réserves de poissons, le tourisme à l’agonie, le vote des censures d’Internet, la surveillance islamiste des populations, le statut inférieur des femmes, les mariages forcées des mineures, les viols en milieu scolaire, l’excision qui perdure à 8 % de la population et esclavages des Enfants Talibés pourtant interdits qui ne cesse d’augmenter, etc…
    Une vision défaitiste, Georges ??? Une vision réaliste du Sénégal, même parfois choquante et parfois plus qu’écoeurante quand on s’en prend à des enfants innocents, filles ou garçons sous couvert du Coran ???
    On n’est toujours pas d’accord ! Tanpis… Bonne fêtes, quand même

  4. BRUN Béatrice dit :

    Issa, Ndiaye,
    À ce jour, le vote de la censure d’INTERNET se retrouve t il dans les faits ?
    Y a t il eu des plaintes d’internautes, sur quels supports ?
    Sur Senegalblackrainbow, on respire normalement.

    • issa gibb dit :

      Bonjour, Béatrice,
      Je n’ai aucune info à vous fournir à ce sujet, mais je n’ai pas approfondi le truc et on respire normalement sur tous les sites sénégalais, pour le moment ???
      Un professeur Ivoirien s’est alarmé que les réseaux sociaux sont de véritables contrepouvoirs et il est allé jusqu’à dire que ceux sont des risques pour les pouvoirs et les institutions si ce n’est pas contrôlé par les gouvernements en Afrique.. On comprend vite, du quel côté, est ce pauvre mec !
      Puis, il y a eu le vote de la Censure d’Internet à l’Assemblée Nationale Sénégalaise par la majorité des députés Sénégalais… Pas étonnant, ces mecs et ces femmes veulent garder tous leurs privilèges et ne pas se faire déborder par un truc qu’ils ne dominent pas, pour la majorité d’entre eux…
      Et puis au Sénégal, on palabre beaucoup mais aucune action concrète se réalise ensuite, sur le terrain… On vote des lois, mais elles ne sont jamais appliquées ou mises en oeuvre… Et, il y a si peu de gens connectés à Internet au Sénégal, que censure ou pas, c’est un flou total dans ce vote, à part 5 fournisseurs d’accès qui sont ciblés inopportuns, on ne sait rien d’autre ??? Et mon filleul qui veut un ordinateur pour Noël et son Anniversaire confondus => on est en grandes discussions téléphoniques !
      Est-ce que les carpes dans les douves du Château de Montesquieu à La Brède, sont toujours aussi grosses ?
      Bonne journée…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :