DES SÉNÉGALAIS VONT RÉÉCRIRE LEUR HISTOIRE

2 réponses

  1. BRUN Béatrice dit :

    Superbe projet !

    J’espère que tout le cortège de professeurs, d’essayistes, de philosophes, de chercheurs,
    de généalogistes, parleront des travaux du Professeur SANKHRARE, disparu, il y a peu, lui, aussi, je le reconnais, malmené, par les Médias.

    Béatrice BRUN

  2. Et il faut également souhaiter une relecture critique du travail de Cheick Anta Diop, dont on sait aujourd’hui, grâce à la science et notamment à l’ADN, que ses thèses sont très souvent africano centrées, sans argument scientifiques probants.
    Evidemment, ça va être difficile de toucher à l’icône nationale, mais il faut mieux une vérité historique admise par tous qu’un mythe auquel on ne peut plus raisonnablement croire et qui est aujourd’hui critiqué par l’ensemble de la communauté scientifique internationale.
    Cela ne lui enlève en rien du mérite car pour compléter ce que je disais plus haut, il vaut mieux parfois une histoire déformée que pas d’histoire du tout : Anta Diop a certainement aidé le Sénégal à se doter d’une conscience nationale à travers l’histoire, ou les histoires, qu’il a proposées. On sait aujourd’hui que les fameux pharaons Noirs viennent aussi bien de Nubie que du désert Oriental et du désert Occidental et que le Sénégal n’a très vraisemblablement joué aucun rôle dans l’affaire. Il est sans doute grand temps de tourner la page pour rentrer dans le monde moderne vers lequel le Sénégal s’est tourné résolument. Très bonne initiative, nous lui souhaitons tout le succès qu’elle mérite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :