MÉDIAS ET MEURTRES CONJUGAUX

9 réponses

  1. BRUN Béatrice dit :

    L’éthique comme boussole, c’est ce que je trouve dans le blog :
    Senegalblackrainbow. org
    La liberté de ton, de paroles, des débats est réelle.
    Je l’ai déjà écrit maintes fois. Et c’est une Chance!++++

    Docteur SECK
    Les journalistes au Sénégal, comme partout dans le Monde, font leur travail.
    Nous avons le Droit d’être informés, Docteur.
    Je lis sur Facebook qu’ il y a une tentative, à l’heure actuelle de museler les médias, les réseaux Sociaux, au Sénégal, mais la Brillante Jeunesse est là.
    Elle est éduquée, intelligente, Libre.
    Elle a le droit de  » s’opposer ». à toute forme d’oppression. (mot cher à S. RUSDHIE)

    Nous avons le Choix Docteur, dans nos Sociétés plurielles, aux valeurs parfois divergentes, de lire, d’interpréter les informations suivant notre propre sensibilité, notre propre perception.
    Et je le constate quotidiennement sur ce blog, comme sur Facebook.
    Oui, je défends les journalistes, oui je défends les Médias, oui, je défends les Lanceurs d’alerte, oui, Docteur, c’est cela ce que j’appelle : LA DEMOCRATIE vers sa marche Inexorable, Irréversible.
    Respectueusement Docteur.
    Béatrice BRUN
    Nationalité Française
    Installée au Sénégal depuis dix ans.

    Issa, à vous !……

  2. issa gibb dit :

    Je ne comprends pas tout à fait le sens de cet article du sociologue et docteur Demba Seck au Canada ???
    L’hypermédiatisation des événements, les amplifient au lieu de les atténuer ??? Avec comme exemple, la médiatisation de la pédophilie aux Etats Unis qui aurait fait prendre de l’ampleur au phénomène de la pédophilie ???

    Alors que la vérité serait de dire que la médiatisation du phénomène de la pédophilie a montré l’AMPLEUR du phénomène de la pédophilie aux Etats Unis et dans le Monde :
    Nous savons que ces crimes sur des d’enfants existent partout et dans tous les milieux : familiaux, éducatifs, loisirs, scoutisme et religieux jusque dans les daaras sénégalaises….
    Prenons l’exemple des abus et des viols sur mineurs dans l’Eglise catholique depuis les années 60 à nos jours
    – Le prêtre américain Patrick Doyle est le premier prêtre dénonciateur du phénomène de la pédophilie dans l’Eglise Catholique en 1985
    – En 1993, les prêtres Gilbert Gauthié et Edward Pipala (Louisiane) sont condamnés pour avoir abusé de 10 jeunes garçons pendant plusieurs années.
    – En 2000, le père Laurence Murphy est condamné pour avoir abusé des mineurs de 1950 à 1974 aux Etats Unis.
    – En 2002, Le Cardinal Law (Boston) est condamné pour avoir couvert les abus de 80 prêtres sur des centaines d’enfants et obligé à la démission de l’Institution Catholique.
    – En 2012, Monseigneur Robert Finn (évêque de Kansas City) est condamné pour non-dénonciation d’un prêtre pédophile
    – En 2013, Tout comme le Cardinal Théodore Mc Carrick (New York) est condamné pour avoir couvert un prêtre pédophile pendant des années.
    – En 2018, le film « Spotlight » retrace l’enquête de journalistes en Pensylvannie qui a mis à jour que 300 prêtres ont abusé de plus de 1 000 enfants sur des années et que le Vatican était au courant et impliqué dans la dissimulation de ces abus sur mineurs en déplaçant les prêtres abuseurs d’enfants dans d’autres paroisses.
    De 1950 à 2018, rien qu’aux Etats Unis, ceux 7 000 prêtres qui ont commis des abus sur mineurs estimés à 11 000 enfants abusés… 4 400 prêtres ont été mis en examen ou condamnés, pour les autres les faits étaient prescrits… En 2018, les dommages et intérêts pour les victimes américaines s’élèvent à 2 milliards de dollars pour le Vatican…

    – Au Canada, pendant des décennies, les maltraitances et les abus sexuels dans les orphelinats ont fait des milliers de victimes innocentes, le cas le plus criant est celui des « Orphelins de Duplessis » de l’écrivain Bruno Roy qui a vécu l’Enfer à Duplessis… Sans oublier, le génocide programmé des enfants Amérindiens canadiens, enlevés à leurs parents pour les civiliser dans les orphelinats catholiques où les sœurs les préparaient avec des batons couverts de vaseline pour recevoir les assaults sexuels des pères enseignants… Mais aussi, des orphelinats mouroirs où on laissait les enfants tuberculeux au milieu des enfants sains avec un résultat de 69 % de décès par tuberculose parmi les enfants amérindiens…On a trouvé d’énormes charniers dans les jardins de ces institutions pédophiles et meurtrières qui est entrainé jusqu’aux excuses de Premier Ministre Canadien à la Nation Amérindienne en 2014…

    En Amérique du Sud :
    – de 1950 à 2006, au Mexique, le père Marciel Macial Degollado, fondateur des Légions du Christ, cocaïnomane et héroïnomane reconnu , a abusé et violé des centaines de jeunes séminaristes enfants au nom de « l’Obéissance Parfaite à son supérieur »… En plus d’avoir volé l’Eglise Catholique et des bigotes milliardaires et cerise sur le pompom, si j’ose dire, il a eu 3 enfants de 3 femmes différentes dont 1 fille et 2 garçons qui ont affirmé que leur père les a violé enfants… Toujours protégé pendant des années par les papes Jean-Paul II et Benoit XVI, il est démissionné en 2006 par l’Eglise et ce leader religieux prédateur sexuel a fini sa vie, en retraité milliardaire à Miami en Floride, sans jamais être inquiété… A sa mort, le Vatican reconnaitra les abus du père Marciel sur ses jeunes séminaristes dans un texte laconique :  » Le père Marciel s’est révélé être un escroc, un homme sans scrupules et sans réelle religiosité », sans l’excommunier ! Amen et Merde à la fois (ou Foi) !
    – En 2011, au Chili, le père Fernando Karadima est condamné pour viols sur 37 enfants, dénoncé par le Docteur James Hamilton et le professeur Santiago Valenzuela, abusés enfants, par ce prêtre chilien.
    en 2018, toujours au Chili, Monseigneur Juan Madrid est mis en examen pour non-dénonciation d’actes pédophiles de 80 prêtres, connus sur plus de 100 enfants… Tous les évêques chiliens éclaboussés par le scandale donnent leur démission au pape François 1er qui la refuse… De retour, au pays, pendant leurs messes, les chiliens crieront pendant toutes les messes : Démission, Démission ! Du surréalisme dans un pays aussi croyant…

    En Australie :
    – 107 prêtres abuseurs d’enfants ont été condamné, ces dernières années…
    – en 2017, le Cardinal Pell (Sidney) a été jugé pour abus sur un mineur et pour non dénonciation de prêtres abuseurs et avoir couvert le viol d’un enfant de 8 ans par un prêtre en 1980…

    En Irlande :
    – En 2006, une enquête, le Rapport Ryan dévoile que 3 000 enfants ont été abusé dans les internats catholiques avec 105 procès en cours contre 100 prêtres abuseurs et 350 enfants abusés et 40 cas prescrits… L’Archevêque de Dublin, Monseigneur Diarmnid Martin fera des excuses publiques aux victimes et à la Nation…
    – En 2009, un nouveau rapport du Juge Yvonne Murphy dénonce que 10 évêques ont couvert des abus sexuels sur mineurs de 46 prêtres abuseurs d’enfants de 1975 à 2004… Entrainant, la démission des évêques irlandais : Mgr Murray, Mgr Magee et Mgr James Moriarty…
    – En 2017 : Le Pape François 1er recevra 8 victimes et fera des excuses publiques et annonçant la « Tolérance Zéro » pour les prêtres pédophiles dans l’Eglise Catholique tout en continuant à en dissimuler à la Justice Civile ??? Les dommages et indemnités aux 14 500 victimes recensés de prêtres pédophiles en Irlande, s’élèvent à 1 milliard d’€uros pour le Vatican.
    En Angleterre, pays Anglican : 21 condamnations et peines de prison pour des prêtres pédophiles catholiques.

    En Allemagne :
    – En 2010, le père Klaus Mertes à Berlin est accusé et condamné pour abus sur des enfants et l’évêque d’Ausbourg, Monseigneur Walter Mixa subit une enquête pour abus et violences tortionnaires et sadiques sur des enfants…
    – En 2018, un rapport dévoile que 547 enfants ont été abusés à l’Institution Regensburger Domspatzen de 1945 à 1990… un autre rapport dénonce que les petits chanteurs du Chœur de Rastibonne ont subi des sévices et des abus sexuels de la part de leurs maîtres religieux sur plusieurs années… Avec un rapport final, fin 2018, qui stipule que des milliers d’enfants ont été abusé en Allemagne et que l’Eglise Catholique a détruit et manipulé des preuves pour minimiser la gravité des faits…
    En Autriche :
    – En 1995, le Cardinal Hans Hermann Gröer, archevêque de Vienne est arrêtée et condamné pour les viols sur 2 élèves adolescents…
    – En 2004, Monseigneur Kurt Krenn, évêque de Sant-Pölten est condamné pour abus sur mineurs.
    En Pologne : En 2013, Monseigneur Jozef Wesolowski est destitué par l’Eglise et emprisonné pour viols aggravés sur mineurs.
    En Norvège : Un évêque abuseur de plusieurs enfants ne sera inquiété à cause de la prescription des faits.
    En Espagne : Une dizaine de prêtres pédophiles ont été condamnés… La puissante chape de plomb catholique espagnole tient encore les enfants et leurs familles dans l’obscurantisme du Silence comme pour les victimes dans les pensionnats du Portugal où les sévices, viols et abus sur des enfants, ont été nombreux et tus…
    Au Pays-Bas : Une enquête a identifié plus de 800 prêtres ayant commis des agressions sexuelles sur des enfants, les affaires non-prescrites ont été largement étouffées par la Justice Hollandaise .
    En Suisse : L’affaire de l’Institut Marini de Montet éclate au grand jour quand des anciens élèves accusent leurs maîtres religieux, d’emprise mentale, d’humiliations, de privations, de viols et d’agressions sexuelles pendant leurs scolarité en Internat.

    En Belgique, après l’horrible affaire du pédophile Dutroux, l’Eglise n’est pas en reste :
    – En 2000, 10 prêtres belges sont condamnés pour abus sur mineurs, Mgr Lanneau et Mgr Dannels sont condamnés pour non dénonciation des prêtres abuseurs d’enfants… Mais, des victimes manifestent car elles se sentent délaissés et trahis par la Justice belge avec des dossiers restés sans suite , des prêtres fautifs non-sanctionnés et la perverse prescription…
    – En 2010, Monseigneur Roger Vanghehuwe à Bruges, est reconnu d’avoir abusés 2 de ses neveux , est obligé de démission de l’Eglise Catholique.
    – En 2015 , La Justice Belge condamne le Cardinal André-Joseph Léonard (Bruxelles) pour passivité dans une affaire d’un prêtre pédophile qui violait son enfant de chœur J.D… La Justice Belge a obligé le Cardinal Léonard à indemniser la victime devenue adulte à hauteur de 20 000 €uros de réparation… çà commence à couter cher au Vatican, tous ses prêtres violeurs d’enfants !

    En France, il y a actuellement 30 prêtres abuseurs en prison, 51 prêtres mis en examens et 45 qui ont accompli leurs peines de prison pour abus sexuels sur mineurs… Les affaires les plus médiatisés sont :
    – En 2000, à Caen, l’affaire du père René Bissey condamné à 18 ans de prison pour abus sexuels et viols de 10 jeunes garçons… Et 3 mois avec sursis pour Monseigneur Pican (évêque de Caen) pour non-dénonciation des agissements du père Bissey connus par lui…
    – 2001, le père Gérard Mercury à Toulon est condamné à 18 mois de prison avec sursis pour le viol d’un enfant de chœur pendant plusieurs années … Déplacé à Léognan (Gironde), il récidive et il est condamné à 4 ans de prison ferme pour les viols de 4 jeunes paroissiens.
    – 2003, le père Jacques Daheron écope de 6 ans de prison ferme pour attouchements, agressions, viols et fellations imposés à des enfants de l’Institution « Les Orphelins d’Auteuil » à Paris.
    – 2005, le père François Lefort, prêtre et docteur humanitaire est condamné à 8 ans de prison pour viols sur 6 enfants sénégalais dans le Centre pour Enfants de Rufisque au Sénégal… Un seul des 6 enfants se rétractera en 2014 ???
    – 2005, l’affaire du père Denis Vadeboncoeur, condamné au Québec à 20 mois de prison ferme pour des sodomies répétées sur des ados et des enfants de choeur …. Déplacé, après sa peine à Evreux, le diocèse du très médiatique Monseigneur Gaillot en France, Vadeboncoeur récidive et écope de 12 ans de prison où il mourra pour le viol d’un jeune garçon de 12 ans… Mgr Gaillot qui lui a fait confiance, qui connaissait son passé, perdra tout son aura auprès des français…
    – En 2006, le père Pierre Dufour en Savoie, est condamné à 15 ans de prison pour attouchements et viols sur des jeunes adultes fragiles, en plus des faits prescrits sur des enfants pendant des années…
    – En 2008, le père Jean-Olivier Guinant à Tulle (Corrèze), un prédateur d’enfants qui commet des viols répétés sur un orphelin de 11 ans qu’il a pris sous son aile, plus des viols sur 2 autres enfants et il écope de 15 ans de prison ferme.
    – En 2011, l’affaire du père Pierre-Etienne Albert des Béatidudes à Rodez, condamné à 5 ans de prison pour 38 agressions sexuelles sur mineures sur un total de 57 enfants abusés, le reste étant prescrit.
    – En 2015, l’Affaire du père Philippe Détré à Douai qui est condamné à 18 ans de prison ferme pour les viols de 25 enfants et d’autres viols malheureusement prescrits… Ce religieux, gros malade mental et sexuel allait jusqu’à demander aux enfants abusés de le sodomiser… On est dans la Grande Religiosité ???
    – En 2015, éclate à Lyon, l’affaire du père Bernard Preynat, accusé d’avoir abusé plus de 80 enfants dans ses camps de scouts catholiques… Couvert et déplacé en permanence de paroisses en paroisses et non-dénoncé à la Justice Civile française par 4 Primats des Gaules, les archevêques de Lyon : Mgr De Courtray, Mgr Balland, Mgr Billé et Mgr Barbarin… Une Association « La Parole Libérée » d’anciens scouts abusés par l’Abbé Preynat, le retrouve en Bretagne, confesseur d’enfants grâce à une mère qui le dénonce sur Internet pour attouchements sur sa fille de 9 ans, entre les jambes, l’enfant sur ses genoux de Preynat pendant une confession… Les Membres de l’Asso ont reporté plainte contre l’Abbé Preynat avec de nouvelles victimes et contre Monseigneur Babarin qui l’a déplacé et pas dénoncé à la Justice… On attend depuis, les 2 procès de Preynat et de Barbarin qui tardent à venir ???
    – En 2017, l’abbé Philippe Lecoquierre à Rouen qui est mis en examen pour emprise mentale et viols répétés sur 2 enfants de 2009 à 2017.
    – En 2018, L’affaire du père Pierre de Castelet à Orléans qui se servait de fausses visites médicales pour caresser les parties génitales des enfants et les masturber dans ses camps de jeunes depuis 1993 jusqu’à ce qu’il soit surpris et dénoncé par une animatrice… Prétextant au procès, d’une extrême solitude comme défense, il écope de 2 ans de prison ferme et d’un 1 an avec sursis pour abus sur 10 mineurs, plus les abus prescrits… Tandis que Monseigneur André Fort (ancien évêque d’Orléans) est condamné à 8 mois de prison avec sursis pour non-dénonciation en toute connaissance des abus de l’Abbé de Castelet sur des enfants, au contraire de son successeur Mgr Jacques Blaquart (évêque actuel d’Orléans) qui a dénoncé l’Abbé de Castelet à la Justice, après avoir reçu ses victimes devenus adultes…
    – Toujours en 2018 qui voit le procès du père Régis Peyrard à Saint Etienne qui sera condamné a 18 mois de prison ferme pour avoir violé un enfant J.F pendant plusieurs années en tant qu’ami de la famille et abusé de 2 séminaristes de 15 ans qui sont prêtres aujourd’hui et qui l’accusent en Justice… Ce sale prédateur a encore commis 7 autres cas d’abus sur mineurs prescrits… Il se défend en soutenant qu’il ne se souvient plus des faits exacts, il a aucune compassion et il fera aucune excuse pour ses victimes et il ira jusqu’à dire que :  » De sodomiser des enfants, c’est pas une belle chose pour faire l’amour, mais c’est quand même une autre façon de donner de l’amour à des enfants »… Entre nous, ce mec est à guillotiner !
    – Fin 2018 encore, éclate l’affaire du curé Robert Bonan à Mulhouse, mis en examen pour viols aggravés sur plusieurs mineurs… Monseigneur Luc Ravel (archevêque de Strasbourg) le dénonce à la Justice et le suspend de toutes ses fonctions en attendant son procès…

    Ce réquisitoire sans concession sur les dérives de l’Eglise Catholique qui ressemble plus à un repaire de pédophiles qui se refilent les enfants à abuser sous couvert et sous protection de la confession est l’image de la sale situation qui salit l’Eglise Catholique, trahit beaucoup de fidèles et montre l’hypocrisie de beaucoup de religieux en son sein…
    Et c’est la Médiatisation qui a montré l’AMPLEUR de ce phénomène abject en sein de cette Institution Religieuse qui se devrait être exemplaire, digne et respectueuse et protectrice des Enfants… Ce n’est pas le cas, elle semble infestée de prédateurs sexuels ayent autorité religieuse, mais dangereux pour les enfants…
    Il faut donc, les dénoncer et surtout ne pas se taire et minimiser cette réalité, voire la cacher pour l’oublier car il s’agit de la protection et de la sécurité de nos enfants et des enfants dans le Monde ???

    Car ce monsieur Demba Seck semble préférer le silence à la médiatisation de l’abject pour éviter de découvrir l’AMPLEUR de l’abject ??? C’est aussi, trop vite oublier qu’un marabout mouride Cheikh Diop à Diourbel, a été condamné à 10 ans de prison pour actes contre nature et viols de ses 6 talibés mineurs de moins de 13 ans et pour détournements de 3 talibés mineurs de moins de 15 ans pour les livrer à la prostitution dans un réseau de pédophiles pour faire de l’argent… Que la presse sénégalaise a heureusement surmédiatisée pour montrer ce qui se passe dans certaines daaras au Sénégal !
    Monsieur le Docteur Demba Seck, vous avez tout faux ! Laisser les journalistes faire leurs boulots et dénoncer l’abject par la sur-médiatisation , SVP !… Pour que l’abject humain disparaisse comme il serait bon que l’abject esclavage des enfants Talibés disparaisse au Sénégal grâce à la sur-médiatisation ! Inch à Allah

    Je voudrais finir ce long commentaire plus que glauque avec un croquis humoriste de Ranéon sur les prêtres pédophiles : Ceux sont 2 imans musulmans qui rencontre un prêtre catholique et de lui conseiller :  » Si vous voulez lutter contre la pédophilie dans votre Eglise, il vous faut autoriser le mariages des prêtres… On oublie très vite les petits garçons, qu’en on a une épouse de 11-12 ans dans son lit, toutes les nuits… »
    Comme quoi, que ce soit n’importe quelle religion, ceux sont les enfants qui trinquent ! Inch à Allah, Amen et Shalum…

  3. Xx dit :

    Le Docteur Demba SECK “appelle de manière urgente à réfléchir sur la façon dont les médias sénégalais doivent traiter le phénomène des meurtres conjugaux sans pour autant prendre “inconsciemment” le risque de faire l’apologie de ce crime barbare”.
    Les journalistes “raccoleurs” existent bel et bien, avec des sujets récurrents et souvent outranciers, pour allécher les lecteurs friands de sensationnel… Exemples : prostitution à Saly et débauches diverses apportées par le tourisme / jalousie, maltraitance, meurtre entre co-épouses / mysticisme, disparition d’enfants retrouvés sans vie et parfois mutilés / violences faites aux femmes, jeunes filles, jeunes garçons, avec viol à la clé / attaques sur les routes en Casamance et viol (ou pas…) de femmes blanches / et toutes autres horreurs dans lesquelles se complaisent certains… Bref, de quoi s’occuper l’esprit pendant un bon moment…
    Les journalistes font-ils réellement des “enquêtes” sérieuses sur ces sujets ? La question se pose ! Car telle information “croustillante” diffusée le jour J se retrouve généralement édulcorée le jour J+1.
    OK POUR LA LIBERTÉ D’EXPRESSION !
    Mais les journalistes doivent impérativement vérifier la véracité des informations qu’ils diffusent, quel que soit le sujet traité (État, politique, finances, économie, société, etc) ; je n’ai pas l’impression que ce soit toujours le cas… et quelquefois leurs articles (écrits) sont totalement abscons, et posent plus de questions qu’ils ne donnent de réponses.
    Un(e) journaliste (de la presse écrite, ou de la radio, la télévision, sur internet) digne de ce nom se doit de rester impartial en toute circonstance, et ne jamais diffuser de fausses informations ni d’informations tronquées ou pimentées “à sa façon”  ! Il semble hélas qu’on soit loin du compte… Et comme il n’y a pas, a priori, de dispositif de contrôle de la profession, çà peut durer encore longtemps !

    • issa gibb dit :

      Je suis d’accord avec vous, pour la Course au Sensationnalisme de nombreux journalistes que de nom…
      En plus que l’activité criminogène est en bourre en ce moment au Sénégal, je me porte en faux par exemple sur les articles de la Prostitution à Saly, qui est minime, cachée en majorité dans les boites de nuit et dans les résidences privées entre adultes consentants… L’activité pédophile à Saly des années 80 libertaires a été très vite stoppée et quelque pédophiles emprisonnés où ils ont compris leurs douleurs…
      Cependant, des journalistes continuent à présenter Saly comme la Mecque de la Prostitution de l’Afrique de l’Ouest ou encore comme une des premières destinations pour pédophiles au monde, ce qui n’est vraiment plus la vraie vérité… Ou, ils n’ont jamais entendu parler des rues aux prostituées à 12 au mètre carré de trottoir à Paris … Des prostitués en vitrines en Belgique, en Hollande, en Allemagne ou à Barcelone… Les tapins sur les autoroutes et les motels aux Etats-unis et au Canada … Les bordels sordides de Bangkok en Thaïlande, en Asie, en Inde, en Amérique du Sud, en Russie, en Chine, sans oublier les élégants bordels à Geichas au Japon ou les cages-prison de leurs sœurs africaines esclaves sexuelles des combattants de Boko Haram… La prostitution à Saly fait petite figure devant tout cela, sans devoir faire l’apologie de la prostitution qui reste une autre forme d’esclavage humain…Mais comme exemple d’une contre-vérité journalistique typiquement sénégalaise !

      C’est la sur-médiatisation ou hypermédiatisation de certains dérives humaines qui nous font découvrir l’AMPLEUR de ces abjectes dérives humaines et elles ne peuvent être contestées ou minimisées pour que çà disparaisse… Le Silence serait pire, comme celui qu’on a connu pendant des années dans l’Eglise Catholique avec ses prêtres pédophiles violeurs d’enfants, pour les femmes battues et assassinées par leurs conjoints qui perdurent ou tout simplement l’esclavage des enfants talibés au Sénégal que tout le monde tolère et en a rien à foutre jusqu’ à l’Etat Sénégalais et les plus grandes Instances Internationales des Droits de l’Homme dans le monde…
      Seule, la médiatisation de ces dérives humaines combat ces tares humaines pour y mettre fin à court et long terme… Sinon elles tomberaient dans le silence et l’oubli à cause de la lâcheté humaine…
      Je préfère des journalistes qui dérapent un peu que des journalistes réduits au Silence…
      A nous, de faire le tri dans leurs infos !

  4. issa gibb dit :

    Après, il y a la pratique de l’INTOX ou fausse information utilisée par des nombreux journalistes sans scrupules, jusqu’à aller inventer des histoires ou salir une personne pour faire que du papier :

    – Je me souviens de cette histoire à Mbour avant 2010 où un Pasteur protestant était venu en aide à des enfants talibés dans son rôle humanitaire et non-religieux… Cela n’a pas plu du tout aux marabouts « Propriétaires » des talibés qui se sont servis de leurs alliés journalistes pour accuser le Pasteur de tous les maux et surtout celui, à mon goût le plus dégueulasse, qu’il voulait les convertir au Protestantisme ???Une majorité de connards ont lu çà dans les journaux menteurs et ils l’ont cru… Les pressions contre le pasteur sont devenues si fortes qu’il a du quitter le Sénégal… Islam que de Mal, on fait en ton Nom !

    – Même situation, pour Mama Talibé à Mbour, membre-présidente d’une Association d’aides aux enfants talibés au début des années 2010, qui a dénoncé à la police, le viol qu’un petit talibé de 4-5 ans lui a avoué par un grand talibé de 16 ans dans sa daara ou école coranique que de nom… Les policiers, les marabouts et les journalistes de Mbour se sont ligués contre cette brave femme et lui ont mené la vie dure jusqu’à interdire tout contact avec elle, aux petits talibés qui avaient l’habitude d’aller chez elle pour trouver un peu de réconfort, mais aussi à la population voisine, bannie comme une mécréante infidèle… Plus Enculés Ligués (PEL) contre une brave femme toubab généreuse et humaine, tu meurs !

    – La Palme de l’INTOX revient au journal « Le Quotidien de Youssou Ndour » avec l’affaire d’un Toubab français A.L de 50 ans à Mbour encore, en 2015… Qui aurait attiré 4 enfants talibés avec de la nourriture et des pièces de monnaie dans sa maison où il vivait seul, à la périphérie de la ville de Mbour et qu’il les aurait abusé d’eux, plusieurs fois, les 4 à la fois ???… Filés par les pandores sur dénonciation des voisins ??? … Et les viols sur les 4 enfants de 10 à 14 ans confirmés un Médecin, puis par le Médecin Chef de l’Hôpital du Grand Mbour (sans jamais les citer ???) avec des précisions médicales sur les saignements et des fissures anales occasionnés par des pénétrations anales répétées ???… Depuis combien de temps, ce Français violait-il les enfants talibés ???… Concluait le journal de You, avant même la déclaration policière du motif d’arrestation , avant la mise en examen par le Procureur de Thiès et la tenue d’un procès et son verdict ???
    Ce pauvre ressortissant Français, mariée à une sénégalaise qui est restée en France, se retrouve en prison à Thiès pendant 3 semaines, pour pédophilie, viols répétés et actes contre-nature au Sénégal sur 4 garçons mineurs de moins de 15 ans… Pas bon du tout ? Du tout pour lui, à première vue avec une réaction disproportionnée contre lui, de la population, près à le lyncher ou à le pendre en ignorant la présomption d’innocence, comme généralement au Sénégal…

    Monsieur A.L a eu de la chance de tomber sur un Procureur consciencieux et honnête à Thiès :
    – Les 4 enfants talibés sont revenus sur leurs accusation, prétextant qu’ils avaient signé dans la peur, leurs procès verbaux d’accusation ??? Parce qu’ils ont été battus par les policiers et que même le commandant de police Ndiaye les a menacé avec son pistolet sur leurs tempes… çà s’invente pas, dans la bouche d’enfants ???
    – L’examen médical prétextant les viols répétés et les autres florilèges médicaux sur les 4 enfants, n’ont jamais existé et le Médecin et le Médecin Chef (sans les citer) de l’Hôpital du Grand Mbour, non plus… C’est juste une invention pseudo-médicale des journalistes du Quotidien dans leur article assassin…
    – Le Procureur a appris que l’accusé ne vivait pas seul dans la maison… Il vivait avec son fils qui a avoué au Procureur que c’était sa mère qui donnait aux talibés quand elle était présente à Mbour et que lui et son père faisaient entrer des enfants talibés dans la maison…
    – Des voisins honnêtes et justes ont expliqué au Procureur que l’accusé avait un chien loup pour protéger sa maison et que les talibés ne s’approchaient pas de la maison parce qu’ils avaient peur du chien loup qui aboyait tout de suite, à l’approche des talibés de la maison… çà ne s’invente pas non plus, par des voisins qui veulent la Justice pour un pauvre homme bafoué ???
    – Un autre voisin assurera au Procureur qu’il voyait l’accusé avec son fils et son chien en promenade dans le quartier ou pour aller à la plage, mais jamais ne l’avoir vu en compagnie d’enfants talibés…

    Au bout de 3 semaines, Monsieur A.L a été innocenté et relâché par le Procureur de Thiès.
    Curieusement, le commandant de police Ndiaye a été remplacé et muté à Thiès ???
    Son remplaçant policier s’est révélé être un professionnel du racket routier à Mbour-Saly… C’est plus rentable !
    Quand à ce pauvre Monsieur A.L qui a très mal vécu toutes ces fausses allégations et son emprisonnement, provoquant des problèmes de santé et financiers avec les avocats à payer… Pace qu’il a poursuivi la police pour écritures en faux pv et le Groupe du journal de Youssou Ndour, sans jamais obtenir gain de cause, sans aucun article de réhabilitation ou d’innocence et sans aucune excuse de la part du Quotidien…
    Ainsi va une certaine presse au Sénégal, triste quand on sait que son PDG est un chanteur connu internationalement, conseiller présidentiel, membre de l’ONU pour les Droits de l’Homme et de l’UNICEF pour la Protection des Enfants dans le Monde et la 5éme fortune du Sénégal qui laissent salir, écraser et détruire un homme innocent par ses salariés journalistes ??? Voici une autre image de la Corruption Sénégalaise pour vendre du papier, c’est pas You ? C’est pas bien, Peux me faire, You ???
    Nous sommes en 2018, Monsieur A.L a disparu des journaux… Est-il resté à Mbour ??? Ou a-t-il vendu sa maison pour se barrer de ce pays ou des journalistes sont des pourris irresponsables, sans scrupules et sans professionnalisme, prêts à écrire n’importe quoi, sur n’importe qui, quitte à détruire des vies, des familles pour faire que du papier journal de merde !… Sénégal, que de Mal fait, sous ton Nom !

  5. issa gibb dit :

    Après, il y a la pratique de l’INTOX ou fausse information utilisée par des nombreux journalistes sans scrupules, jusqu’à aller inventer des histoires ou salir une personne pour faire que du papier :

    – Je me souviens de cette histoire à Mbour avant 2010 où un Pasteur protestant était venu en aide à des enfants talibés dans son rôle humanitaire et non-religieux… Cela n’a pas plu du tout aux marabouts « Propriétaires » des talibés qui se sont servis de leurs alliés journalistes pour accuser le Pasteur de tous les maux et surtout celui, à mon goût le plus dégueulasse, qu’il voulait convertir les enfants talibés au Protestantisme ??? Une majorité de débiles ont lu çà dans les journaux mensongers et ils l’ont cru… Les pressions contre le Pasteur sont devenues si fortes qu’il a du quitter le Sénégal… Islam que de Mal, on fait en ton Nom !

    – Même situation, pour Mama Talibé à Mbour, membre-présidente d’une Association d’aides aux enfants talibés au début des années 2010, qui a dénoncé à la police, le viol qu’un petit talibé de 4-5 ans lui a avoué par un grand talibé de 16 ans dans sa daara ou école coranique que de nom… Les policiers, les marabouts et les journalistes de Mbour se sont ligués contre cette brave femme et lui ont mené la vie dure jusqu’à interdire tout contact avec elle, aux petits talibés qui avaient l’habitude d’aller chez elle pour trouver un peu de réconfort, mais aussi à la population voisine, bannie comme une mécréante infidèle… Plus Enculés Ligués (PEL) contre une brave femme toubab généreuse et humaine, tu meurs !

    – La Palme de l’INTOX revient au journal « Le Quotidien de Youssou Ndour » avec l’affaire d’un Toubab français A.L de 50 ans à Mbour encore, en 2015… Qui aurait attiré 4 enfants talibés avec de la nourriture et des pièces de monnaie dans sa maison où il vivait seul, à la périphérie de la ville de Mbour et qu’il aurait abusé d’eux, plusieurs fois, les 4 à la fois ???… Filés par les pandores sur dénonciation des voisins ??? … Et les viols sur les 4 enfants de 10 à 14 ans confirmés par un Médecin, puis par le Médecin-Chef de l’Hôpital du Grand Mbour (sans jamais les citer ???) avec des précisions médicales sur les saignements et des fissures anales occasionnés par des pénétrations anales répétées ???… Depuis combien de temps, ce Français violait-il les enfants talibés ??? Concluait le journal de You, avant même la déclaration policière du motif d’arrestation , avant la mise en examen par le Procureur de Thiès, la tenue d’un procès et son verdict ???
    Ce pauvre ressortissant Français, mariée à une sénégalaise qui est restée en France, se retrouve en prison à Thiès pendant 3 semaines, pour pédophilie, viols répétés et actes contre-nature sur 4 garçons mineurs de moins de 15 ans au Sénégal… Pas bon du tout ? Du tout pour lui, à première vue avec une réaction disproportionnée contre lui, de la population, près à le lyncher ou à le pendre en ignorant la présomption d’innocence, comme généralement au Sénégal…

    Monsieur A.L a eu de la chance de tomber sur un Procureur consciencieux et honnête à Thiès :
    – Les 4 enfants talibés sont revenus sur leurs accusation, prétextant qu’ils avaient signé dans la peur, leurs procès verbaux d’accusation ??? Parce qu’ils ont été battus par les policiers et que même le commandant de police Ndiaye les a menacé avec son pistolet sur leurs tempes, pour signer… çà s’invente pas, dans la bouche d’enfants ???
    – L’examen médical prétextant les viols répétés et les autres florilèges médicaux précis sur les 4 enfants, n’ont jamais existé et le Médecin et le Médecin-Chef (sans les citer) de l’Hôpital du Grand Mbour, non plus… C’est juste une invention pseudo-médicale des journalistes du Quotidien dans leur article assassin…
    – Le Procureur a appris que l’accusé ne vivait pas seul dans la maison… Il vivait avec son fils qui a avoué au Procureur que c’était sa mère sénégalaise de naissance qui donnait aux talibés quand elle était présente à Mbour et que lui et son père faisaient entrer alors des enfants talibés dans la maison pour les protéger du chien loup pour la distribution organisée de la mère aux enfants talibés pendant ses séjours à Mbour…
    – Des voisins honnêtes et justes ont expliqué au Procureur que l’accusé avait un chien loup pour protéger sa maison et que les talibés ne s’approchaient pas de la maison parce qu’ils avaient peur du chien loup qui aboyait tout de suite, à l’approche des talibés de la maison… çà ne s’invente pas non plus, par des voisins qui veulent la Justice pour un pauvre homme bafoué ???
    – Un autre voisin assurera au Procureur qu’il voyait l’accusé avec son fils et son chien en promenade dans le quartier ou pour aller à la plage, mais jamais ne l’avoir vu seul, en compagnie d’enfants talibés…

    Au bout de 3 semaines, Monsieur A.L a été innocenté et relâché par le Procureur de Thiès.
    Curieusement, le commandant de police Ndiaye a été remplacé et muté à Thiès ???
    Son remplaçant policier s’est révélé être un professionnel du racket routier à Mbour-Saly, les années suivantes… C’est plus rentable !
    Quand à ce pauvre Monsieur A.L qui a très mal vécu toutes ces fausses allégations et son emprisonnement, provoquant des problèmes de santé et financiers avec les avocats à payer… Parce qu’il a poursuivi la police pour écritures en faux PV et le Groupe du journal de Youssou Ndour, sans jamais obtenir gain de cause, sans aucun article de réhabilitation ou d’innocence et sans aucune excuse de la part du journal Quotidien…
    Ainsi va une certaine presse au Sénégal, triste quand on sait que son PDG est un chanteur connu internationalement, conseiller présidentiel, membre de l’ONU pour les Droits de l’Homme et membre honoraire de l’UNICEF pour la Protection des Enfants dans le Monde et la 5ème fortune du Sénégal qui laisse salir, écraser et détruire un homme innocent par ses salariés journalistes ??? Voici une autre image de la Corruption Sénégalaise pour vendre du papier… C’est pas bien You ? C’est pas bien du tout, You ! Peux mieux faire, You ???
    Nous sommes en 2018, Monsieur A.L a disparu des journaux… Est-il resté à Mbour ??? Ou a-t-il vendu sa maison pour se barrer de ce pays où des journalistes sont des pourris irresponsables, sans scrupules et sans professionnalisme, prêts à écrire n’importe quoi, sur n’importe qui, quitte à détruire des vies, des familles pour faire que du papier journal de merde !… Sénégal, que de Mal fait, sous ton Nom !

    • grandbeta dit :

      Bonjour,

      Oui A.L. que je connais bien est toujours là, à Saly Niakh Niakhal. Il a eu beaucoup de mal à s’en remettre et est toujours empêtré dans des histoires d’avocats.
      C’est une histoire dégueulasse.

      Cordialement

  6. BRUN Béatrice dit :

    A l’attention du Docteur Demba SECK:

    Nous avons eu le plaisir de vous lire.
    J’espère qu’en retour, vous aurez apprecie de faire notre connaissance.
    Avez vous remarqué, Docteur, que Monsieur Issa GIBB, grand adepte de la réplique HABERMASIENNE, est assez difficile à contredire, vu le poids de ses  » solides arguments »!!!
    Je rejoins les mots Puissants de Issa :
    COMBATTRE- les tares Humaines par la- MEDIATISATION- pour y mettre- FIN-
     » NAME And SHARE  »
    Au plaisir de vous voir un jour parmi nous, Docteur.
    Respectueusement.

    Béatrice BRUN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :