RENDRE SON ART A L’AFRIQUE

15 réponses

  1. issa gibb dit :

    Restituer des œuvres d’Art africaines que les pays occidentaux ont sauvé d’une destruction assurée, serait une bonne action à la seule condition que ce soit bien encadré et sûr dans sa finalité… Pour aller dans des musées et les offrir à la découverte des visiteurs et des touristes dans leurs pays d’origine et en faire des petites entreprises lucratives pour l’économie des états concernés par ces restitutions… Mais dans des musées sécurisés et surveillés pour éviter le pire, leurs vols et leurs disparitions définitives de l’Histoire du Monde…
    Pour ne pas oublier la destruction des Bouddhas par dynamitage par les Talibans en Afghanistan et les œuvres détruites au Musée de Mossoul en Irak et les bas reliefs de la Cité Antique de Palmyre en Syrie par les barbares malades mentaux et ignares de l’Etat Islamique, sans retour…

    Quand on connait malheureusement le peu d’intérêt des Africains pour leur passé, leurs aptitudes et leurs irresponsabilités à détruire et à laisser détruire leurs Patrimoines (§ Saint Louis, par exemple facile)…
    Ajoutée à l’instabilité de nombreux pays Africains comme en Casamance pour le Sénégal qui est pourtant pointé comme un des pays les plus stables d’Afrique… Qu’est ce que çà doit être ailleurs ???
    Ajoutée encore, à leurs habitudes, voire sports nationaux, à détourner l’argent des généreuses donations occidentales et internationales pour le développement de leurs pays, dans leurs poches…
    C’est un autre risque de voir ces œuvres d’Art africaines, aussitôt restituées, revendues à des milliardaires américains, russes, chinois ou arabes par les potentats Africains corrompus qui n’ont rien à foutre du Patrimoine, de la Culture et de l’Art… Des ventes plus que lucratives pour des pourris égoïstes, à vieillards milliardaires séniles à qui on met des couches dans leurs fauteuils roulants et qui ne connaissent même plus, le niveau de leurs fortunes… Qui feront disparaître de la face du Monde, ces œuvres d’Art africaines dans leurs coffre-forts avec leurs immenses collections à rien foutre…
    Ce serait une grosse « Tromperie » à réfléchir, avant de restituer quoique que ce soit, sans contrôle et assurance que ces œuvres d’Art africaines reviennent aux peuples, pour les peuples et restent aux peuples dans les pays… Rien n’est moins sûr, par les temps qui courent…
    Le Patrimoine de l’Humanité ne peut se rendre à des gens qui en ont rien à foutre de ce Patrimoine de l’Humanité, des Musées, de l’Art et de la Culture, sans garantie !

    Quand à ce con de Macron, au lieu de vouloir restituer des œuvres d’Art africaines que le Président Chirac, passionné culturel, a sauvé dans le Musée du Quai Branly en créant ce pole du Patrimoine de l’Humanité sur et sécurisé et un des fleurons touristiques de Paris, il ferait mieux de s’occuper de la France et des Français… La France et les Champs Elysées sont en feu, en ce moment et son gorille Castaner fait n’importe quoi pour attiser la colère des Gilets Jaunes !… 1789 ! Tu montreras ma tête au peuple//Non! çà n’en vaut pas la peine…
    Si tu veux voir des têtes, tu vas visiter le Musée du Quai Branly !

  2. stephane dit :

    Macron financera aussi les musés sécurisés pour exposer ces bouts de bois

  3. sen dit :

    macron sil continue a se prendre pour le sauveur de la france et de leurope en ne faisant que de se foutre des vfrancais va nous mener directement a la guerre civile

  4. Nelnel dit :

    Je rejoins beaucoup Issa Gibb. Je pense, vu l’expérience africaine non négligeable que j’aie, que si les « colons » n’avaient pas « substitué » toutes ces œuvres pour les ramener en Europe, il n’en resterait plus rien aujourd’hui car elles auraient servi à faire le feu pour cuire le riz.
    J’émets de grandes réserve quant à l’avenir de ce patrimoine qui risque, comme le disait Gibb, d’être vendu à des truands milliardaires par des africains tellement peu scrupuleux et avides de gains qu’ils vendraient père et mère pour quelques billets. Alors, de telles pièces !
    Et enfin, les amateurs d’arts primaires seront plus enclins à venir les voir au Musée du Quai Branly (que j’ai visité) plutôt que de faire un déplacement à Ouadougou pour ce même plaisir des yeux !

  5. Xx dit :

    Merci Monsieur Réginald Groux : votre écrit est magistral ! à sa lecture, j’ai appris un tas de choses que j’ignorais jusqu’alors… (d’où la nécessité absolue de se renseigner avant de faire des déclarations « mirobolantes »…).
    J’ai déjà entendu bien sûr des éloges sur votre musée de Djilor Djidiack ; il faut absolument que je me rende là-bas ! pour voir, et apprendre encore !

  6. Ndiaye dit :

    Moi président j’aurai proposer une solution intermédiaire.
    Louer ces objets d’arts aux musées occidentales dont le montant sera un pourcentage 10% des entrées des musées spécialisées concernées comme le quai branly.
    Avec comme clauses :
    – de pouvoir disposer de ces objets, 1 fois par an pour 1 mois, pour des expositions en Afrique dans les pays d’origines.
    – ils en assureront donc les entretiens éventuels

  7. Bernard dit :

    Ces objets sont et seront en sécurité en Europe et/ou en France. Les laisser repartir en Afrique, c’est leur disparition assurée. Et c’est avec beaucoup de regrets que je dis cela !!

  8. Me revoilà, j’étais sur un barrage Gilets Jaunes.J’attends le discours providentiel de Mr Macron …

    Je reviens sur le sujet qui nous intéresse : la restitution des œuvres d’art au Sénégal

    Je partage l’idée de Ndiaye.
    1)Louer ces œuvres d’ART à la France
    2) Pouvoir en disposer pour les exposer a DAKAR suivant un accord convenu.
    Et intéresser toute cette brillante jeunesse au Patrimoine de l’humanité (oui, ISSA, et vous mettez toujours l’accent et Heureusement sur L’éducation, l’enseignement, la decouverte, l’enrichissement CULTUREL)

    Par ailleurs, je peux vous dire,que les Masques, sont très prisés des étrangers.
    De grâce, qu’ils ne partent pas en Chine !

    • issa gibb dit :

      Bonjour Béatrice,
      Vous avez jeté des pavés sur la police sur les Champs Elysées, ce samedi dernier, en réponse aux gaz lacrymogènes de Castaner dans sa volonté de discréditer le mouvement les Gilets Jaunes et son accusation inaudible que Marine est à la tête de tout çà ??? Le mec remplaçant de Colomb, qui ne comprend rien !

      La notion de prêter des œuvres d’Art africaines pour des expositions temporaires dans des musées Africains est réalisable dans des lieux d’exposition sécurisés et avec garantie de retour… Malraux a bien prêté la Joconde pour une exposition à New-York et cela doit déjà exister pour l’Afrique ! Mais le problème n’est pas là, on parle de « Restitution » d’oeuvres d’Art africaines qu’on accuse d’avoir volées à l’Afrique ???
      Première tromperie et hypocrisie des demandeurs Africains, puisque ces oeuvres d’Art ont été données et vendues par leurs ancêtres ou sauvées de la destruction par les occidentaux grâce au triste désintérêt historique et culturel des Africains pour leurs divers Patrimoines… On n’a pas à « Restituer » des objets qui nous appartiennent, historiquement et légalement !
      La deuxième tromperie serait, qu’une fois « Restituées », ces objets culturels soient vendus et partent en effet en Chine par exemple ou ailleurs et ne restent pas en Afrique où ils n’ont toujours rien à foutre de leurs Patrimoines, préférant construire des Mosquées et des Stades de Luttes que de construire des Musées pour éduquer la brillante Jeunesse à leurs Passés et leurs Histoires… çà se saurait et le risque de voir les pièces d’Art restituées, disparaitre est trop grand !
      Et j’avoue que l’article magistral de Monsieur Réginald Groux, dont je ne connaissais même pas la création de son Musée au Siné-Saloum, région que je connais pourtant bien, me conforte dans une aucune « Donation » sans absolue assurance que çà reste aux peuples africains, sécurisés dans des musées qui sont actuellement inexistants ou dans des états de délabrements lamentables pour les musées africains existants… La Protection de leurs Patrimoines et des oeuvres d’Art n’étant pas actuellement une Priorité réelle des Africains, comme beaucoup d’autres Protections d’ailleurs… Au Sénégal par exemple : la disparition programmée de Saint Louis, la lutte contre l’érosion côtière, le vol du sable sur les plages, la surpêche des poissons, la déforestation de la Casamance et l’Esclavages des Enfants Talibés en prime… Comme dans une volonté à renier le passé et à détruire l’avenir !

      Quand à votre dernière référence à Jügen Habermas que je ne connaissais pas : Théoricien allemand en philosophie et sciences sociales, sorti tout droit de la 2ème école du Criticisme de Francfort. Un Epistémologiste qui critique les sciences dans une pensée qui combine le Matérialisme historique de Karl Max (que j’ai très bien connu !) avec le pragmatisme Américain… Auxquels s’ajoutent, les influences de Kant, de Max Weber, de Wittgenstein, la théorie de Piaget et de Kohlberg et la psychanalyse de Freud (que j’ai aussi très bien connu et qui voyait du sexe partout)… Là, Béatrice ,c’est du malous-costaud pour moi, un peu trop haut… Je suis resté au Contrat Social de Jean-Jacques Rousseau et au Candide de Voltaire que je n’ai même pas fini, tout comme comme les Versets Sataniques de Salman Ruchdie et tous les livres en général, malgré ma soif de savoir ??? La seule phrase que j’ai réussi à retenir en philosophie est de Nietzsche :  » Ce n’est pas la force, mais la durée d’un grand sentiment qui fait l’homme supérieur » même s’il y a des relents de supériorité qui me dérangent et dont se sont servis les nazis, plus tard… Je m’accroche aux grands sentiments dans les relations humaines qui ne se font que dans la durée… Les grandes déclarations médiatiques sont si éphémères et ne mènent à rien, au contraire des longs et durs combats sur le terrain…
      Cordialement à vous et Bonne Chance, Gilet Jaune !

  9. trevidic dit :

    Bonjour,
    Laissons MACRON et sa perspective d’une FRANCE qui se fond dans l’Europe à ne plus exister.
    L’AFRIQUE veut récupérer son « héritage  » ,et bien aucun problème en espérant que le résultat ne soit pas pour le vendre ….

  10. Ndiaye dit :

    je rappelle pour ceux qui n’ont pas revisiter Dakar depuis des annees qu’un musee tout neuf n’attend que des oeuvres pour ouvrir ses portes. ca tombe son nom « musee civilisations noires » donc nos amis africains peuvent nous preter leur oeuvre sur du long terme si le kidnappeur d’oeuvre veut bien nous les leur restituer.

  11. Amy dit :

    Comme toujours on a mis la charrue avant les boeufs. Ou bien on a peut etre construit le musée pour « stimuler » la production artistique noire

  12. J’attends avec impatience l’ouverture de ce musée. A savoir qu’il est chapeauté par le musée du Quai Branly (tiens, personne de compétent en Afrique ?) et que cela soulève des interrogations. En effet, lors de la conception du MQB les personnels du musée de l’Homme, qui dépendaient de l’Education Nationale et qui étaient résolument contre le projet (les enfants n’aiment jamais qu’on les sorte du bac à sable) avaient exigé de faire la scénographie des salles d’art africain. Personne n’ignore, j’imagine, que ces salles ont été unanimement critiquées par la presse étrangère. La presse française avait été muselée par les promesses de budgets publicitaires, dixit un journaliste de mes amis qui a encensé le musée dans les colonnes de son journal et qui exprimait sa grande déception dans le cercle de ses amis. Donc, si les choses n’ont pas évoluées, le MQB est toujours un animal bicéphale, avec d’un côté les vieux de la vieille qui feraient mieux d’être exposés dans leurs vitrines et de l’autre lajeune génération qui nous offre des expositions merveilleuses avec tout le professionnalisme que l’on peut souhaiter. Pour la petite histoire, (vous avez de la chance, peu de monde le sait), les gens du musée de l’Homme détestaient les antiquaires et collectionneurs, qu’ils considéraient comme les loups, eux même étant les bergers en charge de la gardes des agneaux. Le MQB a été initialisé sur les conseils de Jacques Kercharche, grand antiquaire parisien désigné comme l’ennemi à abattre. Donc, lors de la mise en scène des oeuvres, les gens du musée de l’Homme, pour se venger, ont en quelque sorte voulu « punir » le marché. À l’époque de l’ouverture, tous les chefs d’oeuvres étaient mis dans les plus mauvais endroits, mal éclairés, tandis que l’ethnographie ou des statues de second ordre occupaient les places de choix. Ceci pour vous dire dans quel état d’esprit on peut parfois prendre en charge un secteur principal de l’un des musées les plus fréquentés en France. La grande question maintenant est de savoir à laquelle des deux têtes pensantes le projet du musée de Dakar a-t-il été confié. Musée dynamique et moderne ou vision passeiste des ethnologues ?L’ethnologie m’a toujours un peu déconcertée, du fait que c’est toujours le Blanc qui regarde par le gros bout de la lorgnette. Imaginez-vous un seul instant un grand Noir vêtu en boubou traditionnel aller enquêter chez les Bretons ou les Corses en prétendant qu’il est ethnologue et qu’il fait une étude sur les coutumes locales ?
    Réponse d’ici une quinzaine, si je ne me trompe.

  13. issa gibb dit :

    Ce musée dit des « Cultures Noires » a mis 50 ans pour voir le jour ??? Un record parce ce que les pourris s’en sont mis plein les poches et ralentit sa construction, comme d’habitude… En plus de bagarres internes pour en faire, qui sont passées de la guéguerre de prédominance, de pouvoir culturel qui ont tourné au ridicule, à la folie pure et à l’immobilisme dans les décisions…
    Les chinois ont joué la fin de cette stupide partie, avec la remise en mains propres à l’Etat sénégalais, des clés de ce musée construit (sans les évacuations d’eau comme pour le Stade de Lutte qui inonde tous les quartiers et les routes autour) sans qu’on connaisse les contreparties et les remboursements à payer aux Chinois ???
    Ce qui n’a pas arrêté les luttes intestines pour prendre le contrôle de se musée qui doit ouvrir le 5 décembre 2018, après 50 ans d’attente ???
    Pour l’instant, il est bien fermé et c’est donc, un musée inexistant, comme je l’ai écrit dans un commentaire précédent… On attendra donc, son ouverture pour le juger et connaitre la politique culturelle menée dedans ???
    Au fait, pour la statue de la Renaissance Africaine si onéreuse de Maitre Wade, il devait créer un restaurant panoramique dans la tête du bonhomme… Projet abandonné ???
    Tout comme l’ouverture du Nouveau Club Med à Niaming programmée pour avril 2016, puis 2017… C’est le Silence Radio et on ne sait même pas si ce projet est abandonné ou pas ???
    Si, par malheur, le musée des cultures noires, ne marche pas et prenne le même chemin… Ils pourront convertir cette belle bâtisse en Mosquée ??? Inch à Allah !

  14. Issa GIBB
    Merci Issa, de revenir sur le debat de cette construction du MCN.
    Comme toujours, les thèmes culturels, environnementaux, Sociétaux, captent beaucoup plus l’attention et l’intérêt des Internautes , que les chiffres et pourcentages dont on nous rebat les oreilles, à longueur de journée.

    Je réitère ma dernière phrase de mon dernier commentaire :
    Pourvu que toutes ces belles ŒUVRES ne partent pas en Chine !!!
    Les Chinois vont peut être jeter leur dévolu sur les MASQUES (au fait , il n’y a pas d’Ivoire, sur les MASQUES…..), mais tout ce joyau du Patrimoine Culturel et historique Sénégalais, doit être montré , expliqué, à tous les enfants des le plus jeune Âge.
    Beaucoup parmi nous, s’y emploieront.

    Oui, ISSA , Nianing est bien triste sans ses Animaux !…
    Béatrice BRUN
    Saly NIAKH NIAKHAL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :