TROP D’ACCIDENTS AVANT LE GAMOU

3 réponses

  1. issa gibb dit :

    Avant, on disait : « Voir Venise et Mourir » !
    Maintenant on dit : « Aller au Magal de Touba ou au Gamou de Tivaouane et Mourir »
    Côté sécurité routière, le nombre de morts continue, ce qu’on peut apparenter à l’immobilisme sénégalais !

  2. Xx dit :

    Les « chauffeurs » des transports en commun sont, pour la plupart, des abrutis inconscients qui ne respectent rien, ni la vie, ni les règles de prudence, ni le code de la route, rien. Et peut-être même que leur permis de conduire est un faux ?
    Si aucune sanction n’est appliquée à leur encontre, pourquoi s’enquiquiner avec ces « détails » ? Alors çà continue, et çà continuera encore et encore… Chaque année on lit les mêmes articles de journaux, chaque année on déplore des morts sur les routes, et rien ne change…

  3. Tiocan dit :

    Les sénégalais, lorsqu’ils prennent la route, placent leur confiance en dieu pour qu’il les amène à bon port. Quand ils se rendent à un pèlerinage religieux, ils font doublement confiance à leur dieu qui les protégera davantage croient-ils. De ce fait,la prudence, le respect du code de la route et l’état des véhicules est encore plus ignoré que d’habitude. Résultat; toujours plus de morts et de blessés. Inch allah.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :