SÉNÉGAL INDIGNE ENVERS LES FEMMES

6 réponses

  1. issa gibb dit :

    Le Sénégal indigne avec les femmes…C’est le cas de le dire !
    Trop souvent vendues à des adultes ou religieux pédophiles parce qu’elles sont encore des jeunes filles vierges, dès l’âge de 12 ans, dans des mariages arrangés, hors de l’Amour… A cause de cette stupide tradition de la DOTE qui empêche des familles de marier 2 jeunes qui s’aiment… Elles se retrouvent esclaves sexuelles du mari supérieur en tout qui ne les aime pas et esclave ménagère, corvéable à merci des autres femmes matrones du mari… Avec une enfance ou adolescence perdue, sans plus d’accès à l’instruction, dans une vie ruinée d’ouverture au Monde et dans un calvaire silencieux avec ses cortèges d’abus que l’on connait : vendues, harcelées, travailleuses sans fin, corvéables à merci, soumises, prisonnières, étouffées, punies, battues, violées, mutilées, niées, rejetées ou assassinées, etc… La liste des abus envers les femmes au Sénégal, est plus longue, en vérité !
    Ce Mamadou Mustapha Wone est un connard arriéré sexiste comme les autres, qui parle d’une cause en laquelle il ne croit pas, pour laisser les femmes sénégalaises, dans leurs statuts d’êtres humains inférieurs aux hommes, esclaves ménagères et sexuelles à volonté, enfermées dans des prisons de carcans familiaux et des décisions des anciens des villages…. Une vie de calvaire, sans amour, sans libertés, corvéable à merci dans la soumission et les affronts permanents des autres femmes matrones… Esclave sexuelle silencieuse qui doit répondre à toute les demandes sexuelles d’un mari qui a le cerveau entre les jambes …. Pour finir à 30 ans à peine avec 8 à 10 grossesses qui ont déformé son corps et qui mettent sa vie en danger, sans qu’elle est un mot à dire sur sa volonté d’avoir des enfants et la gestion de son corps…
    Quand, elles ne sont pas virées ou abandonnées avec leur marmaille par des maris-pères irresponsables pour une plus jeune, les laissant dans des situations de précarité extrême avec leurs enfants à nourrir, toutes seules… Et pourtant, la femme Sénégalaise fait toujours face et elle mériterait plus de respect… Elle est travailleuse et courageuse, pilier de l’économie informelle et de la survie… Elle est le Pilier de la Famille au Sénégal face à des hommes plus que fainéants et irresponsables… Le statut de la Femme au Sénégal est une Honte !
    Une autre Honte du Sénégal, avec les enfants talibés esclaves dans leurs daaras pourries et maltraitantes !Preuves qu’avec les femmes pas respectées et maltraitées et les enfants talibés esclaves, exploités et maltraités, le Sénégal n’est toujours pas un pays civilisé au XXIème siècle ! Y’a pas photo…
    Un pays qui a pourtant ratifié la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen et la Protection des Enfants et des groupes vulnérables… Des Sales Hypocrites Sexistes et Esclavagistes des Femmes et des Enfants ! Inch a Allah !

  2. Ndiaye dit :

    Au senegal, 50% des deputes sont des femmes.
    a eu 2 anciennes premieres ministres.
    Depuis l’existence officielle du pays, les femmes ont le droit de vote.
    Qui dit mieux ?
    Bref, en tout cas beaucoup mieux que le pays dit des droits de l’homme

    • amy dit :

      Avec cet individu , le Sénégal ira loin, très loin, aussi loin que son parcours en coupe du monde. Certains l’ont bien compris

    • issa gibb dit :

      Au Sénégal , 50 % des députés sont des femmes… FAUX !
      Aux élections législatives de juillet 2017, il y a eu 69 femmes députés élus sur 165 députés, soit 41,80 %…
      Au Sénégal, il y a eu 2 anciennes premières ministres… VRAI ! Vite virées, toutes les deux…
      – Mame Madior Boye, 1ère ministre de Maitre Wade du 3 mars 2001 au 4 octobre 2002, virée par Wade pour sa prise de position à l’occasion du naufrage du Joola en septembre 2002…
      – Aminata Touré, 1ère ministre de Macky Sall du 2 septembre 2013 au 4 juillet 2014, limogée par Macky sall après sa défaite face à Khalifa Sall aux élections municipales de Dakar en juillet 2014…
      Il est vrai que l’unique et catastrophique 1ère ministre française Edith Cresson (1991-1992) sous Mitterrand peut faire pâle dans la représentation féminine à ce poste en France…
      Depuis l’existence officielle du pays, les femmes ont le droit de vote… FAUX !
      L’indépendance du Sénégal est proclamée en 1960… Mais, c’est un colonialiste qui en avril 1945, le Gouverneur Général de l’Afrique Occidentale Française (A.O.F) a donné le droit de vote aux femmes sénégalaises, promulgué en décret en juin 1945, malgré la forte résistance des marabouts au Droit de Vote des femmes au Sénégal… Sans oublier que les ressortissants sénégalais à l’étranger, n’ont eu le droit de vote aux élections nationales dans leur propre pays, le Sénégal que dans les années 2000 ???
      Qui dit mieux ??? Le compte-rendu de la « Place et du Rôle de la Femme au Sénégal  » au Sense Campus de Dakar en mars 2017, dixit : L’organisation sociale, culturelle et religieuse sénégalaise écarte les femmes de tout commandement, tant au niveau public qu’au niveau privé… Les hommes règnent en maîtres exclusifs dans l’espace public et concèdent sans équivoque aux femmes, l’espace privé axé sur la famille et ses charges… Les femmes restent sous-représentées dans le secteur salarié du fait d’un conservatisme sexiste des hommes qui les maintiennent aux charges familiales… Dans l’économie nationale officielle, rares sont les femmes qui accèdent à des postes de responsabilités, elles sont cantonnés à 95 % dans l’économie informelle (j’ajoute de survie)…Dans la pratique politique, beaucoup de femmes sénégalaises ne connaissent pas leurs droits, fautes d’instruction et d’informations et elles ne savent pas qu’elles ont le pouvoir d’élire, malgré leur droit de vote depuis 1945… L’homme sénégalais pourrait être le premier plan pour faire avancer les droits des femmes… Mais, encore en 2017, le regard de l’homme sur la société reste figé et la condition des femmes au Sénégal, évolue très peu…
      De plus, dans le pays dit des Droits de l’Homme, il n’y a pas de fillettes de 12 ans, vendues à des maris adultes pédophiles pour en faire des esclaves ménagères et sexuelles… Il n’y a pas 70 % des femmes analphabètes dans le pays, parce qu’on ne leur a pas interdit l’instruction en les mariant trop jeunes et que l’école est obligatoire jusqu’à 16 ans pour tous les enfants, garçons et filles y compris… Et il n’y a pas d’enfants talibés, esclaves mendiants et maltraités dans les rues… Et c’est un pays où les lois prônent l’égalité hommes-femmes, suivi par exemple par le Roi du Maroc M6 qui a fait voter l’égalité hommes-femmes pour l’éducation des enfants et des peines pour les violences et les répudiations des femmes marocaines sans raisons valables par des maris indélicats au Maroc, au contraire du Sénégal où tout cela est inexistant pour le respect et la protection des femmes…
      Avant de chercher des conneries incomparables entre un pays démocratique, laïque et civilisé dans l’égalité hommes-femmes et un pays sexiste et arriéré, opiumisé par une religion dévoyée de l’Islam et esclavagiste de femmes et d’enfants, il faut réfléchir un peu au comparable ou aller se faire foutre par ton marabout !

  3. flopaty dit :

    les blog s ont pu changer a part issa gibb que je retrouve avec plaisir avec des commentaires vrais mais on retrouve aussi des blogueurs moins plaisants et toujours aussi aveugles

  4. Tiocan dit :

    Les femmes ont énormément de mérite au Sénégal. Ce sont souvent elles qui travaillent, font bouillir la marmite et s’occupent de tout. Que deviendrait ce pays sans elles?
    Mais, malheureusement, dans un Sénégal où l’islamiste intégriste progresse et où les marabout ne veulent rien lâcher de leurs privilèges leur sort n’est pas prêt de s’améliorer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :