TOURISME EN CASAMANCE

8 réponses

  1. issa dit :

    « La Gambie fait mieux »… Tout est dit !…
    Et le Cap Vert, aussi…

  2. Tiocan dit :

    Le système de réservation du billet de bateau pour la Casamance est lui aussi calamiteux. Pas question de payer par carte bancaire. Si on s’y prend à l’avance pour réserver, c’est trop tôt et le lendemain c’est trop tard. Ce système de gestion à la Sénégalaise dans beaucoup de domaines me font penser que l’émergence de ce pays est dans un avenir très lointain, pour peu qu’il se fasse un jour.

  3. Bernard dit :

    A Tiocan = pourquoi payer par carte bancaire ? Cela laisse des traces dans les comptes, donc pas possible de détourner de l’argent. Le cash est plus discret. Quant à la Casamance et son tourisme, tout le monde s’en f…

  4. Stephane dit :

    Tout est dit,l’auteur de l’article qui demande l’avis d’un antiquaire c’est sur que le tourisme va être relancé

  5. No dit :

    La Casamance pâtit encore des problèmes de sécurité qu elle a connu. C est dommage car c est le plus bel endroit du Sénégal.

  6. trevidic dit :

    L’unique « problème » de la CASAMANCE celui qui « fait peur » reste l’insécurité  » ,et il appartient au gouvernement SENEGALAIS de descendre de DAKAR pour mettre de l’ordre au lieu faire quelques actions ponctuelles pour se retirer ensuite !…
    Le tourisme ne veut pas servir d’otage entre un pseudo mouvement de trafiquants et un gouvernement qui donne du temps au temps….

  7. PDP dit :

    L!nsécurité a bon dos. Le gros problème est le niveau des prestations offertes par rapport au prix demandé !!!! là on rigole, il y a de quoi comparer et la Casamance rate le coup. Par contre on devrait évoquer un environnement dégueulasse, le mot est approprié: Cap n’est pas nettoyé, pas d’évacuation des eaux usées, une zone d’habitation insalubre où à tout moment une épidémie peut se déclarer et qui s’étend inexorablement et grignote la forêt. Plus aucun couvert végétal entre Cap et Kabrousse, une plage qui devient vaseuse, des ruines d’hôtel sur des kilomètres. Voilà un bref tableau peut réjouissant pour la relance du tourisme. Et surtout des responsables locaux et politiques qui n’ont toujours rien compris et préfèrent profiter du peu qu’il y a

  8. issa gibb dit :

    Que ce soit en Casamance, où partout ailleurs dans le pays, il est trop visible qu’il n’y a aucune volonté des autorités , de relancer le tourisme …. En se contentant de ce qui ils ont laissé se détruire, ce qui est toujours inexplicable… Et en laissant, le pays dans l’insalubrité, sans politique sérieuse et efficace de ramassage des ordures et autres déchets, ce qui font fuir les touristes et qui est bien sur un non-sens avéré pour le tourisme…
    Pour le tourisme en Casamance, rien de nouveau à l’horizon pour la saison touristique 2018-2019…

    Maintenant, il ne reste plus qu’à attendre le mois d’Octobre 2018 pour voir si l’entreprise hollandaise qui doit réhabiliter les plages de la station balnéaire de Saly, commencent les travaux ou si nous avons été, encore une fois de plus, victimes d’un enfumage médiatique gouvernemental de masses….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :