L’ÉTAT N’ASSUME PAS L’INSÉCURITÉ ALIMENTAIRE

2 réponses

  1. animaux dit :

    Et pourtant, à grands renforts journalistiques, l’Etat sénégalais annonçait se préparer en Novembre 2017 pour faire face à l’insécurité alimentaire de ces 6 départements, le long du fleuve Sénégal de Matam jusqu’à Tambacouda, en parlant même d’éviter les cas de Famine …
    L’été venu, les promesses de provision de sacs de riz et de fourrages pour les animaux sont pas tenues ???
    Ce n’est plus de l’enfumage de masse, en plus des pénuries d’eau à Dakar… C’est du parjure à la fonction même de gouverner et gérer un pays…
    Et ce pauvre peuple Sénégalais qui encaisse et avale tout çà, çà va donné aux élections de 2019…
    Même si c’est pas bien de s’en prendre aux physiques, quand on voit les 3 gosses à Macky Sall, gros et gras à gerber et qu’à côté, il y a des enfants sénégalais qui risquent crever de faim par la faute de potentats incapables et corrompus jusqu’à l’os, les dépenses pour le Mondial et l’Arène de Lutte ne brillent plus du tout… C’est LAMENTABLE en 2018, au Sénégal avec toutes les aides internationales que reçoit ce pays !
    Il faut sanctionner tous ces pourris !

  2. Béatrice BRUN dit :

    Comment peux-tu laisser mourir de faim un cheptel, sachant que la finalité de ces animaux, c’est de nourrir la population ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :