LA FEDERATION ÉCRIT A LA FIFA

5 réponses

  1. arvimedia dit :

    Complètement d’accord avec cet article

  2. louisette martin dit :

    je suis d accord aussi avec cet article
    je trouve que l arbitre a toujours sanctionné les sénégalais !!!

  3. Xx dit :

    Bravo à la Fédération sénégalaise de Football pour ces 2 lettres de protestation ! J’espère qu’on connaîtra la suite qui leur sera réservée…

  4. Bernard dit :

    Pas d’accord !!! Le Sénégal a parié sur un 0/0 et comme cela les joueurs n’avaient pas à trop courir. Se dépenser physiquement n’est pas une habitude au Sénégal ! Ensuite, lorsque l’équipe était en difficultés, les joueurs ont commencé à jouer véritablement. Malheureusement c’était trop tard.

  5. issa gibb dit :

    Le Président de la Fédération Sénégalaise de Football, Augustin Senghor est dans son rôle… Le Sénégal a été triplement lésé lors de la rencontre Sénégal-Colombie à Samara.
    Le pénalty sifflé et le point de pénalty montré par l’arbitre serbe Milorad Mazik… Avant de le refuser avec le VAR , sous prétexte que le défenseur colombien Davinson Sanchez a touché le ballon ??? … En envoyant tout valser dans la surface de réparation, y compris l’attaquant sénégalais Sadio Mané ???… Sans que ce tacle plus que poussé soit sanctionné et son auteur responsable, avec ???… Puis, un arbitre qui ne siffle par une main colombienne, juste avant la tête piquée de Yerry Mina pour le but colombien qui élimine le Sénégal du Mondial ???… Les journalistes qui ont écris que M. Mazik a été exemplaire en arbitrage pendant ce match peuvent déchirer leurs cartes de presse…
    Et les japonais qui s’arrêtent de jouer pendant le match Japon-Pologne à Volgograd par calcul pour se qualifier, çà s’appelle de l’antijeu qui se sanctionne… A ne pas comparer, aux ralentissements de jeu des Lions pour s’économiser après leurs buts dans le match Japon-Sénégal à Ekaterinbourg… Il y a une grande différence entre ralentir son jeu pour s’économiser et faire de l’antijeu pour se qualifier aux cartons jaunes …
    Même si cette tactique est dangereuse et a entrainé le début de la fin pour les Lions au match Japon-Sénégal… Quand on joue un Mondial, on ne s’économise pas, on marque les plus de buts possibles pour faire la différence et n’être plus rattrapables par les adversaires et intouchables aux points avant les 8èmes de finale… Et le Sénégal a oublié çà, marquer les plus de buts possibles aux éliminatoires…

    Les réponses de la FIFA si fière et aussi si corrompue, à la FSF seront plus qu’intéressantes à connaître…
    D’ici là, que les pays d’Afrique se révoltent contre la FIFA et qu’ils boycottent le Mondial 2022…
    A voir la tête de Gianni Infantino, le Président de la FIFA car si l’Afrique tourne le dos à la FIFA, c’est un milliard d’individus qui tournent le dos à la FIFA et à la FIFA, le foot-machine à fric, c’est « Money is Money » !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :