L’USINE QUI PUE A ABENE

3 réponses

  1. Jeanne DABO dit :

    « L’usine qui pue à Abéné  » pue aussi la corruption à tous les étages, du plus petit au plus grand. Le Sénégal est en train de détruire ses côtes , ruiner l’environnement et le tourisme.
    Non monsieur Yaya Bodian le tourisme ne dure pas que 2 mois à Abéné. En plus des autels et des campements beaucoup ont fait construire des maisons qui emploient des gardiens, des jardiniers …et autres services apparentés au tourisme qui est la principale ressource du village et cela durant toute l’année.
    Il ne s’agit pas d’être contre le progrès , mais pour un développement du village par des actions raisonnées avec consultation des populations et respect de l’environnement.
    Avec cette usine chinoise les responsables du projet ont signé l’arrêt de mort du tourisme dans cette zone, ruiné la pêche à cause des rejets polluants déversés dans la mer et la mangrove, sans parler des riverains qui devront supporter les nuisances dues à cette usine. Dommage pour cette belle région.

  2. PDP dit :

    Et bien sûr aucune installation de dépollution des rejets en mer n est prevue. Pauvre casamance. Il ne faut pas non plus oublier le projet d un conglomérat australien pour l extraction de zircon dans la zone de djembering. Toutes les plages et le rempart des dunes qui seraient detruits, plus l impact sur la mangrove et la forêt déjà bien attaquée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :