UN BOUQUIN QUI DERANGE

5 réponses

  1. Dany dit :

    Bravo Mr Sarr, enfin un auteur qui ose parler d’un sujet tabou au Sénégal ! Sans doute dira-t-on au pays que votre esprit est pollué par l’occident mais n’en n’ayez que faire et poursuivez votre chemin d’écrivain éclairé. Merci.

  2. Francia dit :

    Bravo jeune homme !
    je suis heureuse de vous avoir rencontré et d’avoir eu une dédicace de votre premier roman à Aix les bains !
    celui la est à nouveau un bel éclairage sur ce que l’on préfère cacher , taire …mais les lignes bougent inévitablement un jour !
    l’hypocrisie ne sert à rien sinon à encore plus de violence !
    de plus vous êtes jeune et donc un bel espoir pour le futur ! je vais acheter votre livre au plus tôt .merci !

  3. rico dit :

    Bravo et courage !

  4. issa gibb dit :

    Un livre et surtout, une prise de parole courageuse de ce jeune écrivain sénégalais car l’Homophobie persistante au Sénégal est en augmentation dangereuse…

    Nous sommes plus au temps, où le Président américain Obama en visite au Sénégal plaidait la cause des homosexuels au Président Macky Sall… Nous ne sommes plus au temps, où les hordes religieuses omariennes accusaient mensongèrement l’Etat d’avoir la volonté de dépénaliser l’homosexualité au Sénégal… Nous ne sommes plus au temps, où ce pauvre chanteur Wally Seck a appris son homosexualité, affirmée par les hordes religieuses confrériques parce qu’il voyageait avec un sac rose, même pas rose et où le ministre sénégalais de la Culture de l’époque, était venu à sa rescousse, en parlant de tolérance…

    Nous sommes au temps, où le Président Macky Sall déclare que l’Homosexualité n’a pas sa place au Sénégal… Nous sommes au temps, où le 1° ministre Dionne rappelle fermement que la Constitution Sénégalaise condamne l’Homosexualité à la prison… Nous sommes au temps, où la police sénégalaise arrête, persécute, humilie et tabasse les homosexuels, dans la rue et dans les commissariats en toute impunité, ainsi que leurs collègues dans les prisons sénégalaises… Nous sommes au temps, où des pays européens ont proposé aux homosexuels sénégalais persécutés de demander le droit d’asile en €urope… Nous sommes au temps, où la radicalisation du Sénégal se sert de l’Homosexualité comme cheval de bataille pour étendre son hégémonie déjà trop puissante sur le pays …
    Curieux tout de même, cette Homophobie pour ces gens qui vivent en robes, très souvent entre hommes, ces religieux qui devraient prôner la Tolérance et l’Amour de son prochain et qui vivent entourés d’enfants talibés esclaves qu’ils font mendier pour s’enrichir sur leurs dos, qu’ils enculent selon leurs bons plaisirs quand ils ne les livrent pas à la prostitution à des réseaux pédophiles… Mais là, ils vous diront que ce n’est pas de l’Homosexualité, mais que c’est la « Volonté de Dieu  » pour expliquer leurs pratiques religieuses plus de douteuses au nom de l’Islam et son livre, le Saint Coran ???

    J’ai bien peur que face au Saint Coran et sa puissante mafia religieuse au Sénégal, ce livre courageux d’un jeune écrivain sénégalais se fasse interdire au Sénégal tout comme il on fait interdire le livre de la jeune écrivaine tunisienne : « Les derniers jours du Prophète Mohamed » qui les dérange dans leur vision rétrograde de la religion et de la vie laïque en général, dans le seul soucis de garder leur puissance religieuse hégémonique sur le pays, si catastrophique pour le savoir , la réflexion personnelle et les libertés…

    Par contre, dénoncer que les occidentaux et le colonialisme n’ont pas apporté l’Homosexualité au Sénégal est la bienvenue et rétabli une vérité obligatoire sur une rumeur stupide hors d’âge. L’homosexualité a toujours existé, plus ou moins acceptée, dans toutes les civilisations depuis l’Antiquité. Les familles royales africaines avaient leurs bouffons, leurs éphèbes, leurs « Goor-Jigeen  » qui évoluaient librement dans leurs cours et la magnifiaient dans des spectacles, ainsi que des esclaves sexuels mâles de toutes tailles et de tout âges pour leurs plaisirs… Pourquoi, mentir et se mentir une fois de plus et aller dénoncer toujours les autres, en particulier le colonialisme, responsable de tous les maux du Sénégal : de sa misère, du pillage de ses ressources , d’avoir importer l’Homosexualité ??? Comme une habitude stupide, lâche et hypocrite au Sénégal… L’Homosexualité est un sujet tabou au Sénégal ! Plus qu’un hypocrite tabou !
    Bravo et Bonne Chance pour votre livre, Monsieur Mohamed Mbougar Sarr, çà fait du bien de voir un jeune écrivain sénégalais, mettre un coup de pied dans la fourmilière de l’obscurantiste, de l’hypocrisie, de la lâcheté au sujet d’un grave tabou sénégalais…
    Un pays qui renie son passé et qui rejette ses tares sur les autres, n’a pas d’avenir….

  5. Francia dit :

    merci Issa d’éclairer l’obscurantisme qui ronge ces pays !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :