PORTRAIT D’ENSEIGNANTE

1 réponse

  1. issa gibb dit :

    Il n’y a pas que dans les écoles publiques sénégalaises que l’utilisation du bâton est omniprésente.
    Dans les écoles coraniques, les enfants talibés sont quotidiennement frappés avec des petits fouets en cuir ou en pneu, à chaque hésitation en récitant les versets du Coran qu’ils ne comprennent même pas…
    En plus d’être frappés si ils n’ont pas ramenés l’argent de la mendicité pour enrichir leurs marabouts cyniques, véreux et esclavagistes maltraitants d’enfants… Mais là, au Sénégal, tout le monde s’en fout des violences pseudos-éducatives ??? que subissent les enfants talibés…
    A se demander, si nous sommes dans un pays civilisé où on frappe encore les enfants dans les écoles… Avec en primes, des marabouts tortionnaires, inhumains et sadiques pas finis qui font subir les pires tortures physiques, psychologiques et abus sexuels sur leurs enfants talibés innocents, en toute impunité…
    Honte du Sénégal !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :