SAUVER LES CÔTES DE L’AFRIQUE DE L’OUEST

3 réponses

  1. Xx dit :

    Ce qui était publié le 26 avril 2016 :
    « La Banque mondiale apporte 29 millions de dollars pour protéger les côtes du Sénégal […]
    Les plages de la station balnéaire de Saly […]
    Au total, 22 millions de dollars de l’aide de la Banque mondiale seront alloués à la lutte contre l’érosion côtière sur la station (brise-lame, ensablement, restauration de la plage…) »

    Ce qui est publié aujourd’hui 20 avril 2018 :
    « La Banque mondiale et le Fonds pour l’environnement mondial débloquent une enveloppe de plusieurs millions de dollars […]
    210 millions de dollars pour sauver les côtes d’Afrique de l’Ouest […] au profit du Bénin, de la Côte d’Ivoire, la Mauritanie, Sao Tomé-et-Principe, le Sénégal et le Togo. Objectif : enrayer l’aggravation de l’érosion côtière et la dégradation du littoral. »

    Bon… de nouveau, wait and see…

    • Tiocan dit :

      Je crois que c’est wait and see nothing.
      Car ça semble ne pas beaucoup bouger, de l’argent est débloqué par la banque mondiale mais rien ne se fait.
      A qui profite ces grosses sommes d’argent?

  2. issa gibb dit :

    Il est vrai que les annonces d’enveloppes internationales pour la préservation des côtes de l’Afrique de l’Ouest pour la lutte contre l’érosion côtière sont aussi nombreuses que les disparitions du fric qu’elles contiennent ???
    Annonces annuelles rituelles depuis 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et toujours rien sur le terrain… En Afrique, le fric des enveloppes s’envole et disparait comme les mots d’annonces…
    Même plus curieux à la longue ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :