ANALPHABETISME AU SENEGAL

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. issa gibb dit :

    Toujours le même problème… Au lieu de dépenser du fric à faire des statistiques à la con, incontrôlables sur l’analphabétisme au Sénégal…
    Ils feraient mieux de construire des écoles… Baisser les prix de scolarisation des enfants dans les écoles… Et donner obligation aux marabouts, sous peine de lourdes sanctions, de laisser accès aux enfants talibés à l’éducation du français, du calcul et autres enseignements de base, comme il était prévu dans la loi de modernisation des daaras en 2013, jamais appliquée, savamment étouffée par le Congrès maraboutique de Thiès et abandonné par le gouvernement…
    Avec toutes ces mesures, faire baisser le taux d’analphabétisme du Sénégal… Car après, 1 an en poste de ministre des Universités et plus de 6 ans en poste de l’Education Nationale avec ses rapports statistiques inutiles, 54% à 62 % d’analphabètes comme piètre résultat, le ministre Serigne Mbaye Thiam, personnage très fier de lui et hautain avec les autres, est un ministre distant et très réfractaire aux relations avec les syndicats d’enseignants… çà ne serait pas qu’il a peur qu’on découvre qu’il est un splendide incompétent en matière d’instruction et peut être, un illettré…
    La différence entre analphabète et illettré est si subtile !

  2. eddy dit :

    Hélas les gouvernants sont tellement imbus de leur personne qu’ils sont réfractaires a toutes discussions!!!!Et puis il faudrait que les Sénégalais commencent a avoir du respect pour les femmes,pour qu’ils pensent a envoyer leurs filles a l’école et je ne pense pas que cet état de faite soit pour bientot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :