NAVETTES DDD – AIBD

Vous aimerez aussi...

11 réponses

  1. eddy dit :

    Pourquoi un départ m’bour saly ce n’est pas la meme chose,un départ de m’bour ,un départ de Saly ce serait plus logique ,autrement il faut un taxi pour aller a M’Bour avec les bagos et changer pour prendre la navette!!!

  2. jeangilles dit :

    Bjr
    Les taxis dit normaux c est a dire celui que nous prenions avant pour aller prendre l avion a Dakar
    seront ils autorises a rentrer sur l aeroport comme avant …
    ?

  3. Teranga dit :

    Mbour est déjà une très bonne initiative !
    Comment faisiez vous quand vous veniez de Dakar ? Et à un prix moyen ALLER via un taximan à 30 000 f cfa !!!
    Donc, nuancons les exigences

  4. Teranga dit :

    Mbour est déjà une très bonne initiative !
    Comment faisiez vous quand vous veniez de Dakar ? Et à un prix moyen ALLER via un taximan à 30 000 f cfa !!!
    Donc, nuancons les exigences

  5. Abdul dit :

    J’ai questionné mon Taximan, il m’a répondu qu’il n’y avait pas de problème… Il travaille comme avant….

  6. eddy dit :

    Quand je venais de dakar le taxi me déposait a Saly pas a M’Bour,désolé ,je ne critique pas les prix,par rapport au 35000 frs que nous donnions les navettes ne sont pas chères,mais les touristes ou résidents ne sont pas nés d’hier,un petit effort pour leur confort…C’est trop demandé,bien sur!!!

  7. Vitalis dit :

    Les navettes express arrêtent à 22h. Pour les vols (les plus fréquents ) qui arrivent plus tard, obligation de prendre un taxi individuel, pas de d’amelioration de ce côté là, par rapport à avant …

  8. Ndiaye dit :

    « Pour les vols (les plus fréquents ) qui arrivent plus tard, »
    Tiens! il faudrait que quelqu’un m’explique un jour en vertue de quoi la plupart des vols vers l’occident arrivent ou partent à/de dakar entre 22h et 04h du matin.
    Mais je paris que c’est un peu comme les mêmes raisons « démocratiques » et « d’équités » qui font qu’il y a que 5 pays qui dirigent le monde avec droit de véto

  9. Abdul dit :

    Les vols de nuit permettent aux voyageurs de gagner du temps…..

  10. Fallou gningue dit :

    A quel unité se trouve le terminus de parcelle assainie?

  11. Ndiaye dit :

    « 2.3 La situation varie énormément selon les régions. En Afrique, en Asie/Pacifique et en
    Amérique Latine et aux Caraïbes, 1% seulement de tous les aéroports ouverts au trafic aérien régulier ont
    imposé une forme quelconque de restrictions aux vols de nuit. La proposition passe à 4 et 5%
    respectivement pour les aéroports du Moyen-Orient et de l’Amérique de Nord, et à 12% pour les
    aéroports européens1
    .
    2.4 Quant aux aéroports qui traitent des passagers des vols internationaux réguliers et/ou
    tout-cargo, 162 sont soumis à une forme quelconque de restriction des vols de nuit. Sur ceux-ci, 66% sont
    situés en Europe, 15% en Amérique du Nord, 8% en Asie/Pacifique, 6% en Amérique Latine et aux
    Caraïbes, 3% au Moyen-Orient, et 2% en Afrique. Des données supplémentaires sur les restrictions
    actuelles aux vols de nuit au niveau régional se trouvent à l’Appendice A de la présente note.
    2.5 Il ressort de ce qui précède que plus des deux tiers des aéroports soumis à une forme
    quelconque de restriction aux vols de nuit traitent de services aériens internationaux; l’incidence sur ces
    services peut donc être sérieuse, touchant en particulier les vols long et moyen-courriers en provenance
    d’autres régions. En 2008, durant la Conférence sur l’économie des aéroports et des services de
    navigation aérienne (CEANS), les États africains ont fait remarquer que les couvre-feux imposés à
    certains aéroports, en particulier en Europe, posent de plus en plus des problèmes d’exploitation et
    constituent une charge financière pour les aéroports et les compagnies aériennes africains. Certains
    1
    Régions statistiques de l’OACI
    – 3 – ATConf/6-WP/8
    aéroports africains doivent rester ouverts pour une exploitation nocturne afin que les vols au départ
    puissent arriver en Europe après 6h00. Ces préoccupations ont été exprimées par un État d’une autre
    région durant la 37ème session de l’Assemblée de l’OACI.  »
    https://www.icao.int/Meetings/atconf6/Documents/WorkingPapers/ATConf6-wp008_fr.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :