HAUSSE DES DEPENSES PUBLIQUES

2 réponses

  1. simonin dit :

    oui tout ca c est bien triste…ils parlent de milliards comme nous de petits pains…qui peut vérifier a 1 milliard pres ??? tout n est pas transparent au Sénégal et qui va controler vous? moi?

  2. issa gibb dit :

    Quand on lit, ce genre d’article qui n’est qu’une succession de statistiques et de chiffres plus ou moins réels ou faux, souvent des comparatifs aux années ou à des périodes passées, on ne se souvient plus en arrivant à la fin de l’article, de ce qu’on a lu en tout début de l’article. C’est la définition de l’article-enfumage du peuple.
    On te balance des milliards « comme des petits pains » dans le cerveau des masses populaires, pour leur faire croire que tout va bien, qu’on gère bien et qu’on contrôle tout.
    « Oyez, oyez, citoyen sénégalais, dormez bien, tout va bien » aurait le même résultat, sauf pour la misère du peuple sénégalais qui ne voit pas un seule part du gâteau ! Jusqu’à quand ?
    Il serait intéressant qu’un journaliste de La Tribune Afrique ou tout autre journaliste s’amuse à faire un petit sondage, en interrogeant une poignée de ministres actuels pour leur demander simplement les prix des denrées de première nécessité au Sénégal : le prix d’un sac de 50 kilo de riz, le prix d’une bouteille d’huile, le prix d’un paquet de sucre en morceaux, le prix d’un kilo de café moulu et le prix d’une bouteille de 1,50 litre d’eau…(liste pas limitée : prix d’un cahier scolaire 96 pages, prix d’un médicament générique, prix de l’autoroute Dakar-Sindia, etc…)
    On pourrait assister à de grosses surprises, car ces gens de la haute, ne palabrant qu’à coup de milliards, ignorent souvent les petits prix, preuves qu’ils sont totalement déconnectés de la vie, des besoins et des souffrances du peuple sénégalais. Un telle enquête pourrait se révéler marrante.
    Ou peut être très triste ???

%d blogueurs aiment cette page :