SACS PLASTIQUE…

6 réponses

  1. simonin dit :

    tout ca c est bien beau…mais il faudrait éduquer les gens a utiliser les poubelles ce serait pas un mal vous croyez pas? ce que les gens retiennent de leur visite chez-nous c est la SALETE pas la mer,pas le soleil pas la téranga c est la SALETé omni présente (voir a Mbour!!!!!) bref ca c est dur a faire accepter !!!!!

  2. gandet francia dit :

    tout à fait , je viens d’avoir le retour d’amis partis au Sénégal pour la première fois , ils m’ont dit textuellement : c’est crade , les mecs nous collent pour nous vendre des trucs ….et de voir aussi tous ces gamins mendiant dans les rues , ça donne pas envie d’y retourner !
    à vous de voir amis Sénégalais !

  3. jacobus dit :

    Mairie, Sapco et commité de station devraient montrer le bon exemple, partout, ordures , sable et débris de construction partout côté balnéaire et coté village, un bel incendie ce samedi au centre de Saly. Les pompiers ont mis le temps pour faire le Km .

  4. issa gibb dit :

    C’est crade, c’est collant, c’est mendiant ! On peut ajouter c’est cher et on a encore fait le tour du Sénégal. Toujours la même rengaine, celle de l’immobilisme mental sénégalais vu par les nouveaux touristes et les anciens déçus. çà tourne en rond.
    Les sacs plastiques ne sont pas le problème primordial, même si ils inondent l’Afrique et polluent l’océan. Ce sera la même chose avec les sacs papier, jetés parterre, quoique plus destructibles. C’est le manque cruel de poubelles pour les mettre dedans qui est un problème. C’est le manque de gestion politique des ordures. C’est le manque d’éducation civique à un pays propre qui a amené à ce que le Sénégal soit si crade. Aucune usine de destructions des déchets, des décharges à ciel ouvert, les engins de ramassage des ordures pas entretenus ou en panne, quelques rares centres de tri et de récupération privés. C’est bien peu, face à des tonnes de déchets que peut engendrer un pays de 13 millions d’habitants, chaque jour. Très grosse lacune gouvernementale, sociétale, citoyenne, humaine et écologique. Bienvenue au Sénégal.
    Et les sénégalais qui posent les ordures à côté des rares poubelles au lieu de les mettre dedans, quand ils ne jettent pas les ordures tout simplement dans la mer. Du côté des ordures, çà n’émerge pas non plus !

  5. linlin dit :

    C’est pas une histoire de manque de poubelles.
    Dans nos campagnes, il n y a pas forcement des poubelles. Mais on ne jette pas nos ordures sur le chemin…

  6. Xx dit :

    Pour ma part, j’ai constaté que les villages du Sénégal sont généralement propres : je ne sais d’ailleurs pas comment y sont gérées les ordures ménagères.
    Mais en ville, il est absolument nécessaire de mettre à disposition de la population des poubelles ou des containers où jeter les déchets. Et le ramassage doit être régulier… ce qui n’est pas le cas ! d’où des tas d’immondices étalés un peu partout sur le parcours des « camions-poubelles », attirant certains gosses (hélas !) et des animaux errants (chats, chiens, zébus, moutons, souris, rats et autres rongeurs ; j’ai même vu un animal sauvage que je n’ai pu définir [une espèce de raton-laveur] fouiner là-dedans au milieu de la nuit…) Et des odeurs parfois répugnantes… sans doute n’y a-t-il pas que des ordures ménagères dans ces tas d’immondices…
    Mais tout cela ne sert à rien si la population n’est pas sensibilisée à ce problème ! C’est possible au Rwanda (pays réputé le plus propre d’Afrique) ; pourquoi ne serait-ce pas possible au Sénégal ?

%d blogueurs aiment cette page :