LAISSER ALLER PUIS PLEURER…

3 réponses

  1. Xx dit :

    A la lecture de cet article, on note donc, aujourd’hui, 16 décembre 2016 :
    – l’état important de dégradation et le manque de restauration et d’entretien de plusieurs bâtiments historiques,
    – le faible niveau de mise en œuvre des recommandations de la mission de suivi réactif dépêchée sur place en 2014 (!)
    « La réunion [*] qui sera présidée par le Premier ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne, portera EXCLUSIVEMENT sur les MESURES que le Sénégal entend prendre pour répondre aux exigences de l’UNESCO ».
    [* prévue le 22 décembre 2016 à Dakar]
    Le rapport résultant de cette réunion sera évaluée par l’Unesco en juin 2017…
    Ces délais laissent largement le temps à cette belle ville de Saint-Louis de se dégrader encore un peu plus. La Venise africaine a bien du souci à se faire…
    Des MESURES seront prises, oui, évidemment… Et les TRAVAUX sont prévus pour quand… ? C’est vrai qu’il faut bien prendre le temps de la réflexion !!!

  2. issa gibb dit :

    Ils ne feront rien pour Saint Louis parce ce que d’un côté, il y a ceux qui veulent la disparition des monuments historiques coloniaux et la fin des touristes. Et de l’autre, il y a les hypocrites qui pleurent pour avoir du pognon international pour sauver Saint Louis. Mais l’argent reçu part à chaque fois en fumée dans les poches des requins ou dans la construction d’une mosquée au lieu de servir à rénover les bâtiments historiques. Il faut que l’Unesco sanctionne et ne donne plus d’argent sans assurance d’un résultat réel. L’escroquerie du sauvetage de Saint Louis à assez durer !

  3. eddy dit :

    De toutes façons,ils se foutent complètement de l’environnement alors batiments historiques ou pas ,ça leur passe au-dessus de la tete , il faut arreter de vouloir changer leur façon d’etre ,c’est mission impossible, parler leur fete , bling bling ça pas de problèmes,mais ça s’arrete là!!!! du moment qu’ils peuvent acheter le mouton pour la tabaski,le reste ne les intéresse pas …

%d blogueurs aiment cette page :