DAKAR A SOIF

8 réponses

  1. lemon dit :

    « Louga, Thiès et Dakar »… Pour les populations de ces villes concernées, la SDE promet des camions pour soulager leur peine, la bonne blague ils ont combien de milliers de camions ?

  2. issa gibb dit :

    Comme pour la pièce cassée de la centrale de Keur Massa avec ses 3 semaines de pénurie d’eau à Dakar en 2014. Rebelote, il va falloir encore demander de l’aide aux français !

  3. Ndiaye dit :

    demander de l’aide… un grand mot, je signale que la société (S.D.E) privée responsable de l’approvisionnement en eaux, et donc de ce tuyau est…française

  4. Xx dit :

    Faux ! « Depuis le 23 avril 1996, la Sénégalaise des Eaux (SDE), actuellement filiale d’Eranove, l’un des leaders mondiaux de la gestion déléguée des services publics, assure la production et la distribution d’eau dans les principales villes sénégalaises, soit près de quatre millions d’habitants desservis.
    Anciennement appelé Finagestion, le Groupe Eranove est actif dans la gestion de services publics et dans la production d’électricité et d’eau potable en Afrique. Le Groupe est présent en Côte d’Ivoire (SODECI, CIE, CIPREL et AWALE) depuis plusieurs décennies, au Sénégal (SDE) depuis 1996, en République démocratique du Congo depuis 2012 et au Mali depuis 2015.
    Le Groupe a réalisé un produit des activités ordinaires de 449,8 millions d’euros en 2014.
    L’actionnaire majoritaire du Groupe Eranove est ECP Finagestion FII S.a.r.l, affilié à Emerging Capital Partners, leader panafricain du capital-investissement. »
    CQFD

  5. Xx dit :

    « La SDE est liée à l’État du Sénégal par un contrat d’affermage. Après une première période de 10 ans (23 avril 1996-22 avril 2006), le contrat d’affermage a été prolongé de 5 ans.
    L’État assure la tutelle du secteur par l’intermédiaire des ministères de l’Hydraulique et des Finances.
    La SONES (Société nationale des eaux du Sénégal) est chargée de la gestion du patrimoine et du contrôle de la qualité de l’exploitation et du service.
    Ses missions sont :
    Exploitation et entretien de l’infrastructure et du matériel
    Renouvellement du matériel d’exploitation
    Renouvellement contractuel des réseaux, des branchements, des compteurs et du matériel électromécanique
    Extension de réseaux financée par des tiers
    Étude et justification des travaux de renouvellement et d’extension de l’infrastructure
    Facturation et encaissement de l’eau potable et de la redevance d’assainissement
    Communication et relations avec la clientèle. »

  6. Ndiaye dit :

    ok

  7. oyster dit :

     » un grand mot » ……
    Dans tous les cas l’entretien et la mise en œuvre de la préparation des tranchées nécessite l’attention des services SENEGALAIS .

  8. maie dit :

    Zut ,alors une fois de plus j’aurai mieux fait de me taire n’est ce pas mr ndiaye!!!

%d blogueurs aiment cette page :