LES ENFANTS FANTÔME DU SENEGAL

8 réponses

  1. Ahmed Bouchakour dit :

    Au Sénégal et partout ailleurs dans le monde un enfant né est un fruit d’un amour consommé par la volonté divine et doit porter au moins le nom de sa mère à défaut de celui du père génital et être inscrit dans les registres de naissance de l’État en présence d’un seul autre témoin de préférence membre de la famille.
    Cette pratique doit aussi se faire pour les enfants nés sous X , ces bouteilles jetées à la mer dans des couffins en forêt ou nulles parts ailleurs abandonnés.
    Il se peut que parmi ces enfants se trouve un savant ,un sportif ou notre sauveur de ce bas monde.
    C’est injuste de laisser cet état de chose sans proclamer une campagne de sensibilisation pour éradiquer ce mal qui a trop duré.

  2. Ahmed Bouchakour dit :

    Au Sénégal et partout ailleurs dans le monde un enfant né est un fruit d’un amour consommé par la volonté divine et doit porter au moins le nom de sa mère à défaut de celui du père géniteur et être inscrit dans les registres de naissance de l’État en présence d’un seul autre témoin de préférence membre de la famille.
    Cette pratique doit aussi se faire pour les enfants nés sous X , ces bouteilles jetées à la mer dans des couffins en forêt ou nulles parts ailleurs abandonnés.
    Il se peut que parmi ces enfants se trouve un savant ,un sportif ou notre sauveur de ce bas monde.
    C’est injuste de laisser cet état de chose sans proclamer une campagne de sensibilisation pour éradiquer ce mal qui a trop duré.

  3. Ahmed Bouchakour dit :

    Au Sénégal et partout ailleurs dans le monde un enfant né est un fruit d’un amour consommé par la volonté divine et doit porter au moins le nom de sa mère à défaut de celui du père géniteur et être inscrit dans les registres de naissance de l’État en présence d’un seul autre témoin de préférence membre de la famille.
    Cette pratique doit aussi se faire pour les enfants nés sous X , ces bouteilles jetées à la mer dans des couffins en forêt ou nulles parts ailleurs abandonnés.
    Il se peut que parmi ces enfants se trouve un savant ,un sportif ou notre sauveur de ce bas monde.
    C’est injuste de laisser cet état de chose sans proclamer une campagne de sensibilisation pour éradiquer ce mal qui a trop duré.

  4. flopaty dit :

    c’est vrai une partie des parents ne déclarent pas leurs enfants ce qui pose d’enormes problemes au niveau de la scolarité et qu’on se retrouve a declaer des gens de 15 ans qui en realité en ont 20…..ce qui fait qu’on voit arriver en europe des soi disants mineurs qui en realité n’en sont pas, il suffit de radiographier les dents et l’ossature et on peut determiner l’age!!!!!

  5. Xx dit :

    Déclarer la naissance d’un enfant devrait être OBLIGATOIRE et GRATUIT dans un délai de… (à définir par les têtes bien pleines) suivant le jour de la naissance. Pour les zones reculées, les maires pourraient organiser des tournées périodiques (cadence à définir là aussi…) jusque dans les villages les plus reculés, afin de rechercher et d’inscrire les enfants venus au monde.
    Ces enfants sont des apatrides, toutes les portes se fermeront devant eux les unes après les autres, ils n’auront même pas le droit de voter à l’âge adulte. Ils n’ont aucun avenir. Officiellement, ils n’existent pas ! Et s’ils procréent à leur tour, leurs propres enfants seront dans la même situation apparemment… Il faut régulariser ces cas ; une campagne de sensibilisation c’est bien mais çà ne suffit pas ; l’Etat ET les responsables locaux (préfet, maire, chef de village…) doivent aussi prendre leur responsabilité en la matière, et donc prendre le taureau par les cornes !
    C’est invraisemblable, au 21ème siècle ! après 60 ans d’indépendance !
    Le dernier recensement de la population (2013 ou 2014) n’a rien révélé de bizarre ? il devrait être possible de comparer le résultat du recensement avec le chiffre des naissances et des décès dûment déclarés et enregistrés, et se poser un certain nombre de questions…
    Où est la citoyenneté dans tout çà ?

  6. jacobus dit :

    l’émergence n’existe pas encore dans tous les services administratifs des mairies, dans beaucoup d’autres secteurs aussi d’ailleurs : gouvernement, police, gendarmerie, senelec, sonatel et autres,infirmerie, école, garderie d’enfants, travaux publics, respect du code de la route, mauvais état des voitures et taxis

  7. flopaty dit :

    il faut voir comment et par qui ce recensement a été fait

  8. issa gibb dit :

    Enfants non déclarés, sans état civil = enfants fantômes ou enfants talibés = enfants abandonnés. Même combat ! Lâcheté de parents irresponsables et laxisme général pour s’occuper, élever, éduquer et protéger les enfants. Au XXIème siècle, c’est minable et pas émergent du tout !

%d blogueurs aiment cette page :