INVASION DE CRIQUETS A MBOUR

7 réponses

  1. diouf dit :

    Mais faut mettre en place des filets géant et une fois les sauterelles dedans faut les vendre aux chinois , en afrique de l’ouest ou même les manger , au moins les dégâts seront limités , c’est bon en plus ce sont des protéines et ça a le goût des crevettes miam

  2. amy dit :

    Je confirme pour le gout de crevette, j’en ai mangé au Mexique.
    je ne connais pas la technique pour la capture mais après tout les files ca on connaît au Senegal

  3. richard dit :

    Prenons le cultivateur qui a un petit champ, 1 ou 2 hectares. Soit 10.000 ou 20.000 m2. Je vous passe les calculs sur le nombre de filets, je vous passe aussi la hauteur des arbres pcq il faut » fermer » partout…vous faites comment et a quel prix?
    Cela dit, j’adore les criquets pimentés du Niger, par exemple

  4. issa gibb dit :

    Cette histoire d’autosuffisance alimentaire me rappelle, Kouchner et ses collectes dans les écoles françaises pour envoyer des sacs de riz pour lutter contre la famine à cause de la guerre civile en Somalie.
    Malheureusement, arrivés en Somalie, les sacs de riz destinés aux populations civiles affamées, sont saisis et confisqués par les juntes militaires, sous prétexte d’aides aux populations rebelles et le riz est entreposé dans des vastes entrepôts au lieu d’être distribuer au peuple qui meurt de faim. En vérité, la volonté des militaires pourris est de revendre les sacs de riz pour leurs profits.
    2ème Malheureusement, la situation perdure, le riz pourrit dans les hangars militaires, livrés à l’invasion des rats qui infectent le riz et le rendent impropre à la consommation. Kouchner s’en va écoeuré et il s’en prend injustement plein la tronche de retour en France. La même situation se répétera avec un ministre humanitaire français qui est venu en aide aux kurdes.
    Heureusement, un médecin chinois qui passait par là, en voyant les rats engraissés par le riz qu’ils ont contaminé, ordonne de tuer les rats et de les faire bouillir pour nourrir les enfants somaliens décharnés et moribonds.
    Trois mois après, les photos des enfants somaliens, de nouveau charnus avec de belles joues et de nouveaux muscles, souriants, nourris et sauvés par les gros rats bouillis, nourris par le riz des collectes des écoliers français à de quoi faire réfléchir quand tout ce riz semblait contaminé et perdu. Un seul homme est passé par là et il a tout sauvé, avec une seule idée : « faites bouillir les rats et donner les à manger aux enfants ».
    A Mbour, des rouleaux de papiers collants dans les arbres, les crickets s’éloignent ou ils se collent. On fait alors, une double récolte à vendre : les fruits sauvés des arbres et les crickets morts collés, mets délicieux pleins de vitamines dans les oui-dires. A réfléchir ! Et au boulot, la volonté de Dieu ne mène à rien et il n’a pas le temps de s’occuper de ces choses là sur terre… Parfois, une seule petite idée…

  5. diouf dit :

    faut juste arreter de faire les fiches , les sauterelles sont très apprécié partout dans le monde sauf au senegal c tres bizarre

  6. diouf dit :

    richard , je ne saurai te dire pour le filets mon pote je ne suis pas mathématicien désolé 😉

  7. issa gibb dit :

    c’est trop dur à attraper et trop fatiguant.

%d blogueurs aiment cette page :