BILL GATES ET LA SANTE AU SENEGAL

9 réponses

  1. Nostron dit :

    Au Senegal il faut surtout penser au fonctionnement des hopitaux,au serieux dans le suivi des malades ,respect e l’hygiene et bon fonctionnement des labos biologiques,dont certains donnent des resultats fantaisistes .Ce n’est pas qu’une question d’argent,mais d’encadrement.

  2. BARBAIX dit :

    a siuvre.et voir sur place cette année ..

  3. issa gibb dit :

    Très bonne nouvelle pour le Sénégal, si Bill Gates vient en aide de la Santé dans le pays. On ne devient pas 1ère fortune du monde, puis 2ème fortune du monde derrière le patron barcelonais de Zara, par l’opération du Saint Esprit et Allah réunis. Cet entrepreneur hors catégorie à qui tout réussi est une opportunité à saisir et il ne fera pas duper. Gates foutra le camp du Sénégal si il se rend compte que les actions ne se réalisent pas et que l’argent investi disparait en fumée, en plus de dénoncer les échecs et les coupables.
    C’est le genre d’homme qui organise tout, il sait qu’un hôpital pour bien fonctionner, engendre des déchets qu’il faut détruire au lieu de les jeter dans des décharges publiques. C’est la différence avec les dirigeants sénégalais qui sont incapables d’une politique de gestion des déchets ou de la Santé publique, trop occupés à se regarder le nombril pour leur réélection ou s’en mettre plein les poches sur le dos du peuple.
    Attention, à ne pas gâcher l’opportunité de l’arrivée des aides de Bill Gates au Sénégal !

  4. rico dit :

    Bon, connaissant les méthodes de travail américaines et la façon de procéder de la fondation Bill Gates, ce n’est pas gagné. La fondation fonctionne comme une entreprise US, elle met les moyens en oeuvre et définit les objectifs. Les suivis sont permanents, et les audits également. En général, les résultats sont au rendez-vous, mais s’ils ne le sont pas, la Fondation en tire toutes les conséquences.

  5. Candide dit :

    Et c’est une bonne méthode ! Si les objectifs ne sont pas atteints au fur et à mesure de leur mise en oeuvre programmée… la source finit par se tarir ; rien de plus normal.
    Tous les donateurs et/ou investisseurs en Afrique et dans le monde devraient en faire autant : les fonds ainsi seraient sûrement destinés à ce à quoi ils sont destinés !

  6. Ndiaye dit :

    « ..la source finit par se tarir … »
    je ne crois pas que cela soit de sitôt ! avec au moins 2 milliards de barils potentiels, des hôpitaux on pourra en construire des centaines pendant les 20 prochaines années au moins , les équipés, sans devoir faire la courbette à qui que ce soit, même crésus en personne!

  7. issa gibb dit :

    Les barils de pétrole, tu n’en toucheras pas un centime, pas un litre. Tout est déjà vendu et décidé par les investisseurs et l’Etat sénégalais. Le peuple sénégalais ne verra pas une goutte et il lui restera les gouttes des yeux pour pleurer.
    Vive la venue de Bill Gates pour aider le système de Santé au Sénégal pour le bas peuple. Les pourris, eux vont déjà se faire soigner dans les hôpitaux européens et ils laissent à l’abandon les hôpitaux sénégalais, comme les écoles et tant d’autres choses.
    Tu attends un miracle pétrolier, mais il n’arrivera pas. Tout est déjà vendu et décidé pour des dizaines d’années, entre eux !

  8. Candide dit :

    Vous avez mal lu Ndiaye, « la source » en question, qui finira (peut-être ?) par se tarir, n’a absolument rien à voir avec le pétrole !!!

  9. maie dit :

    Ce N’Diaye est tellement haineux ( pas très malin apparemment) Qu’il a de la M…E dans les yeux!!!!!pour seulement voir ce qu’il ne verra jamais………

%d blogueurs aiment cette page :